Boîteries

Question

J’ai un chien de race dogue de Bordeaux. Il a maintenant 11 mois et depuis 3 semaines il boîte du postérieur droit.

J’ai été voir un vétérinaire ostéopathe qui m’a donné un traitement de 15 jours pour renforcer les cartilages ainsi qu’un repos complet. Selon lui la boîterie viendrait probablement d’un problème au niveau des ligaments croisés. Il m’a également conseillé de faire une radio du train arrière… mais je ne vois pas ce que ça pourra changer si les problèmes viennent des genoux!

Quoi qu’il en soit, j’ai respecté les conseils du vétérinaire, la situation semblait s’arranger, mais depuis 2 jours (et la fin du traitement) il boîte de plus belle. Aujourd’hui il ne pose presque plus sa patte au sol. Toutefois il ne semble pas avoir mal lorsque j’appuie sur son genou. Je précise que mon chien a les pieds très tournés vers l’extérieur, alors peut-être que ça lui fatigue ses genoux plus qu’à la normale.

J’aimerai savoir si ce problème peut réellement provenir des ligaments croisés, et si oui, y a-t-il quelque chose à faire pour éviter que ça se reproduise à l’avenir.

Réponse du docteur-vétérinaire Michel Klein

Sur la base de ce minimum d’info, un examen radiologique des articulations coxo-fémorales, radiographie du bassin classique, s’impose. La position d’antéversion est à noter, pieds tournés vers l’extérieur….C’est un jeune chien d’une race de grande taille, dysplasies fréquentes… Le ligament croisé peut se diagnostiquer à la palpation adéquate de l’articulation suspectée, ce qui ne semble pas avoir été pratiqué, donc réponse peu probable. D’ailleurs, accentuation de la boîterie …..La suite à donner ne peut s’effectuer que sur la base de l’examen radiologique.

****

Question

J’ai un labrador de 8 ans. Il s’est mis à boiter brusquement avec gonflement important de l’orteil, au moins 2 fois et demi par rapport à l’orteil de l’autre patte (après avoir couru et fait le fou !!) Nous l’avons emmené chez le vétérinaire qui nous a dit que si c’était une entorse ça devait passer.

Une semaine plus tard, toujours pareil. Le vétérinaire nous a donné un antibiotique (dans l’éventualité d’une infection), en nous précisant que si c’était ça, ça devait dégonfler jeudi au plus tard. Sinon, en envisageant toutes les possibilités, il pourrait développer une tumeur et il faudrait dans ce cas couper le doigt ! D’après lui on ne peut pas faire de biopsie parce que mal placé.

Ca fait presque 3 semaines qu’il a un gros orteil, nous sommes mardi soir, léger mieux, mais peut-être parce qu’on a tellement envie qu’il soit guéri ! Mis à part ça, il mange normalement, joue et n’a pas l’air de souffrir.

Qu’en pensez-vous? Couper un doigt sans savoir, cela me paraît un peu expéditif !! Ce pourrait-il qu’une tumeur se développe si rapidement ? Est-elle forcément cancéreuse ?

Réponse du docteur Michel Klein

L’examen clinique est le premier objectif. Dans le doute, une radiographie permettrait de savoir s’il s’agit d’une fracture ou, éventuellement, d’une tumeur. L’entorse avec un doigt le double de la normale serait surprenant.

D’autre part, tant que l’on n’a pas de diagnostic sérieux, quelle décision prendre?

L’ablation d’un doigt, si nécessaire, n’est pas une affaire très grave. Néanmoins, s’il s’agissait d’un ostéosarcome, par exemple, il serait urgent de le faire. L’antibiotique, sans un examen clinique valable, avec des conclusions stratégiques, me parait léger.

Peut-on savoir s’il s’agit d’un antérieur et de quel doigt exactement ?

Question 2

Il s’agit de la patte avant droite, le premier doigt après l’ergot. Cela semble avoir dégonflé et il ne boite plus. J’ai omis de vous dire que le vétérinaire lui avait fait une radio, qu’il n’avait pas de fracture et n’avait pas détecté de tumeur… en précisant que s’il s’agissait d’une entorse, ça ne se voyait pas et que si ça ne guérissait pas c’était peut-être tumorale. Il avait également détecté des ganglions en haut du poitrail.

Réponse du docteur Michel Klein

Comment peut-on ne pas voir une tumeur à la radio et en même temps dire que cela en est peut-être une? En effet l’entorse au niveau d’un doigt est difficile à voir sur un cliché radio. Une tuméfaction dans ce cas était inflammatoire. Diagnostiquer une tumeur des tissus mous sur un cliché standard est également quasi impossible, sauf s’il s’agit d’un ostéome. Les rayons X ne peuvent déceler des anomalies cellulaires à ce niveau, sauf parfois, en utilisant des films et des cassettes spéciales. Je ne peux pas entrer dans une discussion technologique à ce niveau. Il faudrait que je me lance dans des considérations de tous les artifices possibles en imagerie médicale, pour obtenir un diagnostic différentiel valable. Ces moyens sont trop importants par rapport à un doigt. D’ailleurs, tout est bien qui finit bien. Mes réflexions, étaient basées sur un manque de précision dans l’anamnèse.

boîteries

J’ai un chien de race dogue de Bordeaux. Il a maintenant 11 mois et depuis 3 semaines il boîte du postérieur droit. J’ai été voir un vétérinaire ostéopathe qui m’a donné un traitement de 15 jours pour renforcer les cartilages ainsi qu’un repos complet. Selon lui la boîterie viendrait probablement d’un problème au niveau des ligaments croisés. Il m’a également conseillé de faire une radio du train arrière… mais je ne vois pas ce que ça pourra changer si les problèmes viennent des genoux ! Quoi qu’il en soit, j’ai respecté les conseils du vétérinaire, la situation semblait s’arranger, mais depuis 2 jours (et la fin du traitement) il boîte de plus belle. Aujourd’hui il ne pose presque plus sa patte au sol. Toutefois il ne semble pas avoir mal lorsque j’appuie sur son genou. Je précise que mon chien a les pieds très tournés vers l’extérieur, alors peut-être que ça lui fatigue ses genoux plus qu’à la normale. J’aimerai savoir si ce problème peut réellement provenir des ligaments croisés, et si oui, y a-t-il quelque chose à faire pour éviter que ça se reproduise à l’avenir.

réponse du docteur-vétérinaire Michel Klein :

sur la base de ce minimum d’info, un examen radiologique des articulations coxo-fémorales, radiographie du bassin classique, s’impose. La position d’antéversion est à noter, pieds tournés vers l’extérieur….C’est un jeune chien d’une race de grande taille, dysplasies fréquentes… Le ligament croisé peut se diagnostiquer à la palpation adéquate de l’articulation suspectée, ce qui ne semble pas avoir été pratiqué, donc réponse peu probable. D’ailleurs, accentuation de la boîterie …..La suite à donner ne peut s’effectuer que sur la base de l’examen radiologique.

***

j’ai un labrador de 8 ans. Il s’est mis à boiter brusquement avec gonflement important de l’orteil, au moins 2 fois et demi par rapport à l’orteil de l’autre patte (après avoir couru et fait le fou !!) Nous l’avons emmené chez le vétérinaire qui nous a dit que si c’était une entorse ça devait passer.
Une semaine plus tard, toujours pareil. Le vétérinaire nous a donné un antibiotique (dans l’éventualité d’une infection), en nous précisant que si c’était ça, ça devait dégonfler jeudi au plus tard. Sinon, en envisageant toutes les possibilités, il pourrait développer une tumeur et il faudrait dans ce cas couper le doigt ! D’après lui on ne peut pas faire de biopsie parce que mal placé.
Ca fait presque 3 semaines qu’il a un gros orteil, nous sommes mardi soir, léger mieux, mais peut-être parce qu’on a tellement envie qu’il soit guéri ! Mis à part ça, il mange normalement, joue et n’a pas l’air de souffrir.
Qu’en pensez-vous ?? Couper un doigt sans savoir, cela me paraît un peu expéditif !! Ce pourrait-il qu’une tumeur se développe si rapidement ? Est-elle forcément cancéreuse ?

Réponse du docteur Michel Klein : l’examen clinique est le premier objectif. Dans le doute, une radiographie permettrait de savoir s’il s’agit d’une fracture ou, éventuellement, d’une tumeur. L’entorse avec un doigt le double de la normale serait surprenant.
D’autre part, tant que l’on n’a pas de diagnostic sérieux, quelle décision prendre ? L’ablation d’un doigt, si nécessaire, n’est pas une affaire très grave. Néanmoins, s’il s’agissait d’un ostéosarcome, par exemple, il serait urgent de le faire. L’antibiotique, sans un examen clinique valable, avec des conclusions stratégiques, me parait léger.
Peut-on savoir s’il s’agit d’un antérieur et de quel doigt exactement ?

il s’agit de la patte avant droite, le premier doigt après l’ergot. Cela semble avoir dégonflé et il ne boite plus. J’ai omis de vous dire que le vétérinaire lui avait fait une radio, qu’il n’avait pas de fracture et n’avait pas détecté de tumeur… en précisant que s’il s’agissait d’une entorse, ça ne se voyait pas et que si ça ne guérissait pas c’était peut-être tumorale. Il avait également détecté des ganglions en haut du poitrail.

Comment peut-on ne pas voir une tumeur à la radio et en même temps dire que cela en est peut-être une ? En effet l’entorse au niveau d’un doigt est difficile à voir sur un cliché radio. Une tuméfaction dans ce cas était inflammatoire. Diagnostiquer une tumeur des tissus mous sur un cliché standard est également quasi impossible, sauf s’il s’agit d’un ostéome. Les rayons X ne peuvent déceler des anomalies cellulaires à ce niveau, sauf parfois, en utilisant des films et des cassettes spéciales. Je ne peux pas entrer dans une discussion technologique à ce niveau. Il faudrait que je me lance dans des considérations de tous les artifices possibles en imagerie médicale, pour obtenir un diagnostic différentiel valable. Ces moyens sont trop importants par rapport à un doigt. D’ailleurs, tout est bien qui finit bien. Mes réflexions, étaient basées sur un manque de précision dans l’anamnèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.