Piroplasmose

Question

Mon véto m’a envoyé une invitation à faire vacciner mes chiens contre la piroplasmose en me précisant que le vaccin était efficace à 97%. J’ai connu il y a une dizaine d’années un chien vacciné qui l’a tout de même attrapé et qui a failli en mourir. Le vaccin a-t-il évolué?

Le vaccin a-t-il des effets secondaires? Enfin les vaccinations pour chien et chat sont conseillées en France tous les ans, alors que la plupart sont actifs dans le sang sur plusieurs années, qu’en est-il de ce vaccin contre la piro? Malgré les colliers et pipettes antiparasitaires, je retrouve régulièrement des tiques sur mes chiens sans pour l’instant de conséquence.

La maladie est-elle plus souvent constatée actuellement qu’il y a quelques années?

réponse du docteur-vétérinaire Michel Klein

Ce vaccin a été préparé d’une façon différente aux classiques du type anti bactériens ou certains anti-viraux. Aucun vaccin ne peut prétendre à une efficacité de 100%. Les possibilités immunitaires de chaque individu sont variables.

Il est évident que le fait d’injecter un vaccin sans vérifier ensuite les taux d’immunité active acquise ne permet d’affirmer son efficacité que sur un plan statistique, qui est dans ce cas de l’ordre de 80 à 90 %. C’était ainsi depuis le départ. J’ignore s’il y a eu une évolution sur ce plan.

La durée d’immunité acquise semble être suffisante, statistiquement parlant, de l’ordre d’une année, dans le cas particulier de cette action anti-piroplasmique. Les qualités des molécules antiparasitaires sont également variables dans leur action anti-tiques en particulier. Leur validité est également fonction des méthodes appliquées par l’utilisateur, ne serait-ce que la vérification de la durée de validité du produit….

Le fait de trouver des tiques malgré l’application correcte me paraît assez étonnante. Le fait de trouver des tiques non infectantes est dans l’ordre des choses, fort heureusement !!!

Toutes les tiques ne transmettent pas obligatoirement une maladie. Une femelle tique pond jusqu’à 5000 oeufs. Pour qu’elle transmette une maladie, il eût fallu qu’elle se nourrisse auparavant du sang d’un malade, ce qui est déjà assez fréquent. Et les tiques peuvent transmettre toute une série d’infections plus ou moins graves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.