Question

Je suis un particulier qui a fait pour la première fois reproduire sa chienne. J’ai vendu un chiot à une éleveuse mais, après la vente, je ne suis pas certaine qu’il sera heureux chez elle et je culpabilise énormément.

J’ai signé la vente mais je n’ai pas encaissé le chèque. Il y a à peu près 2 mois que la vente a eu lieu et depuis je suis à la recherche d’informations pour savoir quels sont mes droits.Le lendemain de la vente, j’ai appelé l’éleveuse pour lui faire comprendre que je souhaitais lui rendre son chèque et reprendre le chiot mais elle n’a rien voulu savoir.

Depuis elle a déménagé et je ne sais pas comment sont ses nouveaux locaux. Elle ne nous a jamais rappelé.

Je pense que cette personne aime ses animaux. Cependant, elle élève plus de 30 chiens et n’a que 600€ par mois pour vivre (pension d’invalidité). Ses installations sont rudimentaires. Sa santé est fragile puisqu’elle nous a avoué ensuite que d’ici quelques années, elle serait en fauteuil roulant. Elle vit sous l’effet de médicaments qui la mettent dans un état second toute la matinée, elle vit seule et fait parfois des chutes.

Cela m’inquiète car s’il lui arrivait un accident, les chiens se retrouveraient complètement isolés dans leur propriété. Je ne pense pas qu’elle ait souvent des visites.Je ne veux pas lui nuire. Nous lui avons vendu le chiot sans connaître sa situation financière et sans connaître son état de santé.

A présent je pense au chiot chaque jour, et je regrette de ne pas avoir osé lui refuser la vente lorsqu’il en était encore temps.
J’ai d’autre part essayé de trouver des informations sur les installations obligatoires pour les élevages canins, mais je pense qu’il faudrait que j’aille voir les services vétérinaires départementaux.

J’aimerais aussi savoir si, lors de l’installation d’un élevage canin dans un nouveau département, les services vétérinaires viennent systématiquement voir la conformité des lieux et l’état des chiens.

Réponse de maître François Vercruysse

S’agissant de la vente du chiot, je tiens à vous indiquer que la vente ne peut être annulée sans l’accord de l’acquéreur.

S’agissant de l’élevage canin, dès lors qu’il comprend entre 10 à 50 chiens sevrés, il a dû faire l’objet d’une déclaration préalable d’établissement en préfecture et à la Direction départementale des services vétérinaires, et disposer d’installations conformes.

Si vous avez des doutes sur le sérieux de cet élevage, je ne peux que vous inciter à informer une association de défense des animaux ou la SPA qui dispose en la matière de nombreux renseignements sur les différents élevages canins.

****

Question

Allez sur http://membres.lycos.fr/paradineffes / Ce lien vous parlera mieux que des mots. Il s’agit là d’un petit reportage photos fait à ma demande par d’un ami qui est venu à mon secours afin d’extirper ces animaux de la Présidente qui en a la garde avec une association loi 1901. Cette dite présidente en décembre 2003 m’a mise comme secrétaire bénévole pour son association, parce que 17 voisins ont signés une pétition afin que soit fermé ce refuge.

Elle a refusé de m’inscrire à la préfecture comme secrétaire bénévole. Je lui ai payé ma carte de membre 50€ ! Puis ce fut toutes mes économies qui y sont passées. Plus de 1700€. Donnés pour qu’elle « reconstruise le refuge, donner à manger aux animaux et les soigner.

Je lui ai fait toutes les propositions possible et imaginables, des amis à moi, se sont proposés pour faire des boxes, des aérations, clôturer tout le site. ELLE A REFUSE TOUT EN BLOC. De plus depuis la pétition des signataires désirant fermer le refuge, nombreux chiens et chats ont été empoisonnés. Avant il n’y avait JAMAIS EU NI EMPOISONNEMENTS, NI DEGRADATIONS, NI VOLS. TOUT le monde dit que c’est elle, pour accuser les voisins qui a perpétré ces assassinats sur les animaux, ce que je crois.

Quelle HONTE, mais quelle HONTE ! Actuellement voici ce que j’ai fait et où en est la situation. Il va de soit que je ne m’occupe plus de rien en secrétariat de ce refuge mouroir, et que j’ai cessé tout contact avec la présidente.

J’ai rencontré le préfet, fait paraitre un article dans le journal local, en début d’année, pensant que cette présidente, m’écouterait et ferait TOUS les travaux nécessaires pour la réfection intégrale du refuge. Pensant ainsi, gagner la confiance du préfet qui serait revenu sur sa décision. La perche était tendue, elle a refusé de la saisir, mais m’a bien escroquée, mentie, trahie et surtout laissé les animaux vivent dans l’état que vous pouvez voir sur le lien que je vous ai donné. Je vous prie de prendre le temps de lire les commentaires en cliquant sur ce site à votre gauche sur les sujets concernant la vie de ce refuge mouroir..

La ville de GAP 05000 où je vis donc, a changé de préfet depuis maintenant 15 jours. J’ai contacté : .La Fondation BRIGITTE BARDOT.30 Millions d’Amis ((Réha HUTIN) , la Fondation Aide Aux Animaux.(ces 3 fondations sont situées à PARIS) Actuellement, je suis en train de déposer plainte auprès de Monsieur Le Procureur de La République pour : maltraitance envers les animaux.

Parlons maintenant de La Direction Départementale Des Services Vétérinaires : Celle ci donnant des dates buttoires à la présidente de l’Association P.A.R.A.DI, elle n’a RIEN fait de ce que la D.S.V. lui demandait ! « Le refuge » n’a pas changé ! Il reste dans le meme état si ce n’est pire. Lorsque j’appelle le service vétérinaire, l’inspecteur, qui fait donc les inspections là-bas au refuge, me répond qu’il est tout a fait d’accord pour que je continue à ME BATTRE, pour éviter que soient euthanasiés ces 36 chiens et plus de 98 chats !

Seulement, chaque fois que je lui donne une adresse d’un refuge prêt à accueillir des chiens ou des chats, il fait faire une enquête, et dit que le refuge n’est pas convenable. Je suis révoltée car, que préfère t-il ?
1/ Laisser souffrir les animaux dans ce mouroir ?
2/ Les faire euthanasier ?
On dirait que la D.S.V protège cette présidente. La décision sera prise par Monsieur le Préfet bien sure, mais sous les conseils et avis de la D.D.S.V ! Je ne sais plus quoi faire, personnellement, je suis ruinée financièrement. Tout l’argent que je lui ai donné (liquide), quand a t-elle fait ?

Bien des personnes m’ont contacté pour me dire qu’elle se servait des dons pour son compte personnel, courses, et aller manger au restaurant !!! Voilà plus de 34 ans que je vis pour les animaux et le respect de leurs droits.

Et c’est la première fois que je me trouve confrontée à un affaire pareille, où personne ne veut bouger, même pas les gendarmes !
A l’époque de Mr Giscard d’Estaing, j’ai mené un combat pour sauver des chiens et des chats dans un village de provence, personne ne voulait ni s’en occuper , ni m’aider, et encore moins se déranger (S.P.A, Préfet…) J’ai fini par écrire à Anémone Giscard d’Estaing, 8 jours après l’envoi de mon courrier à l’Elysée, j’avais une lettre de Mme A.G.d’Estaing. Et je vous assure que tout s’est mis à bouger et j’ai gagné mon COMBAT !!! Mais actuellement je me sens également seule, face à des administrations locales qui par laxisme, ou par « indifférence », ne bougent pas ! Alors qu’il est question d’animaux maltraités !

Monsieur, sachez que je suis atteinte d’une maladie osseuse grave. Mais ne vous inquiétez pas malgré mes 37 kilos, je pèse mon poids lorsque je VEUX DEFENDRE LES ANIMAUX ! Aussi, « ne roulant pas sur l’or », j’avais comme tous les ans, mis de coté l’argent nécessaire pour partir faire ma cure thermale de 3 semaines, et passer en plus 1 semaine en bordure de mer pour l’iode, dont mes os ont besoin.

Sachez que TOUTES MES ECONOMIES je l’ai ai données de la main à la main à cette présidente, qui, pleurant sans cesse que « la caisse de l’Association était vide ». Je suis désemparée. La D.S.V me dit que c’est honnorable de ma part que de vouloir sauver ces animaux de l’euthanasie, et que si je pouvais, ce serait bien que je trouve un terrain pour remonter un refuge pour les chats qui passent par la fourrière de la ville leur évitant ainsi à l’avenir d’etre euthanasiés si le refuge P.A.R.A.DI FERME !

Où et comment voulez-vous que je trouve les fonds nécessaires pour un tel projet ? Car le refuge P.A.R.A.DI se trouve sur la propriété de la présidente, donc, je ne peux prendre le relais ! Elle est chez elle et dit que c’est privé ! Enfin voilà, depuis maintenant des mois, je passe mes jours et mes nuits à essayer de sortir TOUS ces animaux de là où ils sont actuellement. C’est une HONTE de confier les animaux à une personne sui relève très certainement d’une pathologie comportementale très grave. Merci de m’avoir lue jusqu’au bout Monsieur.

Je vous en prie AIDEZ-MOI ! Je vous prie, Monsieur de bien vouloir agréer ma plus haute déférence, et mes respects les plus profonds. Merci pour votre site, et pour tout ce que vous faites.

Réponse de maître François Vercruysse

Il convient en effet de porter plainte auprès du procureur de la république. Il est souhaitable de vous adresser à un avocat afin de pouvoir rédiger cette plainte.


Commentaire

Chenil douteux — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.