mon chien Yorkshire fait la vie sans arrêt. Pourtant, je lui donne tout l’amour qu’il lui faut, mais il s’enfuit dès que je le lâche, il revient seulement après des heures de recherche, il aboie dès qu’il entend un bruit, même ténu, et il ne veut pas obéir quand je reçois des amis.

réponse : Quand on me parle d’amour, je pense toujours à la phrase de Jean Cocteau :

« L’amour, ça n’existe pas. La seule chose qui existe, ce sont les preuves d’amour! »

L’amour, vous savez, tout le monde en parle, mais en confondant souvent amour et laxisme. Par ailleurs, je ne suis pas certain que votre niveau technique soit suffisant pour contrôler votre petit fugueur-aboyeur-rétif. Vous avez déjà l’amour. Cherchez maintenant à acquérir du savoir-faire.

****

permettez-moi de vous demander comment agir avec mon BA mâle de 3 ans, alors que nous avons perdu notre springer qui était notre chienne adorée ainsi que sa fidèle compagne. Ils étaient très amis.

Depuis son décès, voici 3 jours, il dort, ne fait plus le fou lorsque je prends la laisse ou la balle, il me tourne le dos. J’ai la chance d’être à la maison et de pouvoir m’en occuper, mais malgré cela, il est triste. Que dois-je faire ?

réponse : Il est triste, laissez-le faire son deuil, la nature reprendra le dessus.

***

Je suis venue aux Essarts le Roi (le 9-10 décembre 2005, elle avait 3 ans alors) avec ma chienne rottweiler Urbane que nous venions d’adopter. Nous avons, avec elle, tiré le plus grand profit de tout ce qui nous avait été enseigné alors.

Elle est aimante, calme, sage, obéissante, et nous savions qu’en cas de souci nous pouvions venir vous revoir.

Mais le 8 juillet 2009 (à l’âge de 6 ans actuellement), après sa promenade du matin et une heure de repos, elle s’est écroulée par terre dans l‘entrée. J’ai aussitôt demandé un RDV chez le vétérinaire, celui-ci ne pouvait nous recevoir qu’à 18 h.

Dans la matinée, j’ai vu quelle ne pouvait pas se relever, j’ai rappelé le vétérinaire qui a pu passer à la maison l’après-midi. Le diagnostic a été brutal : « Votre chienne est paralysée. » Il lui a fait 2 piqûres, mais les perspectives étaient graves, car il ne savait pas s’il s’agissait d’une hernie discale ou d’une embolie de la moelle, ni ses chances de récupération.

Nous habitons un 3e étage et ne pouvions la transporter en raison de son poids, pour des examens complémentaires. En plus du traitement, j’ai trouvé des informations sur cette maladie sur Internet.

J’ai mis en œuvre les expériences des personnes. A savoir des massages aux 4 pattes 2 fois par jour (cours de l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort),+ avec une brosse à dents, brosser entre les orteils des pattes (cela stimule les réflexes).

La retourner plusieurs fois par jour. Elle est restée 3 jours dans cette entrée. La nuit je dormais dans une petite chambre à proximité pour qu’elle me sente près d’elle. Puis nous avons essayé de la mettre sur ses 4 pattes, elle s’est aussitôt écroulée. Mais après elle a réessayé par elle-même.

Par reptation, elle a essayé de se déplacer pour nous suivre dans les différentes pièces.

Le 14 juillet, en rentrant après une courte absence, elle est venue vers nous (pour s’écrouler aussitôt), mais chaque jour amenait des petits progrès. Elle faisait des petits déplacements. Au bout de 10 jours (à 3 personnes) nous lui avons fait descendre les 3 étages (en la soutenant avec un harnais au torse + une serviette de plage pour soutenir l’arrière-train).

Sa promenade a été laborieuse, elle marchait de travers, et tombait sur la tête, mais on voyait qu’elle était contente.

Nous avons retardé notre départ en vacances, pour attendre le moment où elle pourrait monter en voiture (le 28 juillet), puis nous l’avons emmenée à la mer. Là elle a pu nager, se rouler dans le sable. Elle avait récupéré.

Tout n’est pas parfait encore, mais elle recommence à faire des petits trots. Même le vétérinaire est épaté.

Je vous relate tout ceci afin que les maîtres fassent le maximum pour leur chien (selon les forums, beaucoup de vétérinaires proposent l’euthanasie, des fois au bout de 3 jours). Il faut faire intervenir un bon vétérinaire le plus rapidement possible, car c’était en fait une embolie fibro-cartilagineuse (le facteur temps est important) et nurser son chien.

Mon chien a retrouvé de l’autonomie, nous nous aimons encore plus qu’avant, mais ma hantise c’est qu’elle retombe dans cet état. Alors on la ménage beaucoup (et elle aime ça). Je vous félicite encore pour tout ce que vous nous avez permis de comprendre.

réponse : bonjour madame, ma petite Urbane a bien de la chance d’avoir une maîtresse comme vous. Merci, et continuez à me donner des nouvelles.

Salut Michel, c’est une superbe histoire, et une super maitresse ! Urbane a bien de la chance !! Ca m’a donné la pêche pour la journée A+

Philippe Mongrolle

—-

Nous avons quand même une clientèle généralement extraordinaire C’est bien vrai. Moralité : ne pas se résigner à un seul diagnostic et faire le maximum pour éviter les traitements par euthanasie qui sont trop souvent préconisés par bien des vétos. Florence GUERIN


Commentaire

Amour — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.