les sociétés de protection des animaux

Lu dans « Le Point » du 20 décembre 2002

LE RAPPORT QUI ACCUSE : « Ebranlée par des crises internes, la SPA affronte les conséquences judiciaires d’une gestion longtemps déficiente. » Sévère conclusion de la Cour des comptes sur la gestion de la Société protectrice des animaux entre 1993 et 1999. Un rapport qui risque d’alourdir le dossier -dans lequel l’ex-présidente est mise en examen. Les magistrats pointent l’absence d’affectation comptable précise des legs du public (80% des ressources). Mais aussi des conditions d’hébergement des animaux « parfois mauvaises – voire indignes« .

Un article, lumineux pour ceux qui savent, mais encore obscur pour le grand public. Savez-vous ce que recouvrent, sous les termes policés du Conseil d’état, les expressions :

absence d’affectation comptable précise des legs du public et conditions d’hébergement des animaux « parfois mauvaises – voire indignes » ?

http://www.rue89.com/2008/09/28/spa-les-amis-des-animaux-se-lancent-des-noms-doiseaux

http://www.20minutes.fr/article/349015/France-Ce-que-reproche-la-Cour-des-comptes-a-la-SPA.php

http://www.20minutes.fr/article/349017/France-Les-couacs-tournent-au-scandale-a-la-SPA.php

http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/COFAGP/Rapport-SPA.pdf

*****

Une amie doit se séparer de sa femelle staff qui ne supporte plus de rester seule. Avez-vous des adresses de bons établissements à me donner ?

réponse : pour donner cet animal, je n’ai aucune bonne adresse, parce que cela n’existe pas, sauf dans de toutes petites structures. Le seul endroit que je recommande est la SPA de Lausanne, un modèle!

Il faut voir l’émission de Canal Plus 2005 au sujet des horreurs de la SPA. Je l’ai heureusement maintenant dans ma vidéothèque!

********

témoignages

8sept2002 ch.hude@voila.fr vous vous souvenez peut-être dans quelles circonstances j’ai adopté Tosca en mars dernier auprès de la SPA de Gennevilliers — pour ne pas la nommer–, ou plutôt faite adopter par une de mes collègues de bureau qui s’est gentiment proposée, puisque la SPA refusait de me la confier, décrétant que mon appartement étant trop petit pour la recevoir, j’étais invitée à venir choisir un autre chien. Quel toupet !

Était-on chez Darty, à choisir des aspirateurs ou des lave-linge? Moi qui ai vécu 17 ans avec un chien de chasse et dont le vétérinaire s’était pourtant proposé spontanément d’attester de ma bonne foi et de ma capacité à m’occuper convenablement d’un chien, j’ai pris cette gifle en pleine figure.

Il n’en a pas fallu davantage pour emporter ma décision : ce serait elle et pas une autre, nous nous étions choisies mutuellement au premier regard, de cela j’étais sûre, et j’allais la faire sortir de cette prison coûte que coûte.

Mission accomplie dès le lendemain grâce à l’intervention efficace de ma sympathique collègue, dont les conditions d’habitation avaient eu l’heur de remplir les critères imposés par la SPA.

Tosca ne serait pas officiellement à moi pendant un an, puisque (toujours selon les critères de la SPA de Gennevilliers), « le chien n’est pas cessible pendant les douze premiers mois qui suivent son adoption et [que] l’établissement se réserve le droit d’effectuer des contrôles à domicile et de reprendre le chien s’il l’estime nécessaire » (pour en faire quoi d’ailleurs ? Le remettre dans une cage surpeuplée ? L’histoire ne le dit pas).

Et pour couronner le tout on vous fait signer un engagement à faire stériliser l’animal s’il s’agit d’une femelle. Là, j’ai trouvé que cet organisme soi-disant charitable outrepassait ses droits et largement, mais passons.

Quant à cette histoire de visite à domicile, franchement je n’y croyais pas. Mais pas du tout. Eh bien j’avais tort et grandement.

Car depuis le 10 août, ma collègue est harcelée de coups de téléphone, au bureau, à son domicile, le week-end, en soirée et sommée de recevoir chez elle dans les meilleurs délais les dignes représentants de la noble institution qui désirent voir le chien.

Au premier coup de fil, il se trouve qu’elle partait en vacances à l’étranger le lendemain et elle n’a eu aucun mal à faire admettre que le chien était avec ses beaux-parents. Mais il s’avère qu’ils se sont également rendus chez elle à l’improviste, pendant la journée.

A son retour fin août, le harcèlement téléphonique a repris. Or nous nous étions croisées sans avoir eu l’occasion de nous voir, cette fois c’était moi qui étais partie en vacances en Corse, avec Tosca bien entendu, l’esprit tranquille et sans rien connaître des rebondissements de toute cette saga.

Il est devenu de plus en plus difficile pour elle de trouver des alibis crédibles, heureusement la rentrée des classes de ses trois enfants est arrivée à point nommé pour servir de prétexte pour repousser encore le rendez-vous.

Maintenant, impossible d’y couper, la visite a lieu ce soir, je dois donc impérativement emmener Tosca chez elle pour qu’elle soit examinée par les Inquisiteurs. Lesquels vont rendre leurs conclusions et verdict.

Qu’on ne s’y trompe pas, si mon message est volontairement sarcastique, en revanche je ne suis pas contre le fait que la SPA s’assure que les chiens qu’elle a placés soient bien traités.

Mais il y a la façon de le faire. Et en l’occurrence j’estime qu’ils sont allés trop loin depuis le départ.

J’ai été traitée avec mépris, ma demande d’adoption considérée avec désinvolture par de jeunes bénévoles ne connaissant rien aux chiens. Ma collègue est tellement importunée à cause de moi que j’ai honte.

Sans compter qu’on serait en droit de penser qu’à la fin de l’été, dans des refuges (malheureusement) bondés, il y a des choses plus utiles à faire qu’à harceler sans relâche des gens de bonne foi qui s’occupent convenablement et aiment tendrement leur animal, quels que soient son caractère et ses problèmes — auxquels j’essaie d’ailleurs de remédier du mieux que je peux ; mais c’est une autre histoire.

Moralité : je ne regrette rien à ma décision, ce serait à refaire dans les mêmes circonstances, je procèderais de la même façon.

Mais mon conseil à tous ceux qui voudraient adopter un chien dans des conditions similaires, c’est de bien réfléchir au préalable et d’agir avec la plus grande prudence avant de s’embarquer dans une telle saga. A bon entendeur…

Réponse : pour une fois, ce n’est pas moi qui donne un conseil gratuit !

***

il y a 2 ans j ai adopté un chien à la SPA de ma région nous étions ses 3èmes maîtres car, chaque fois, les gens l’ont adopté puis le ramenaient parce qu’il fuguait.

Nous l’avons gardé 2ans, c’était un chien très affectueux, gentil, seulement le problème c’est qu’il était fugueur et donc, pour fuguer, il cassait clôtures, volets, etc.

Un jour mon ami, sur un coup de tête, l’a ramené à la SPA en leur expliquant la situation. Quelques jours plus tard, me sentant très malheureuse, je contacte la SPA pour le récupérer et, là, ils me disent qu’ils l’ont euthanasié.

Ont-ils le droit d’euthanasier des chiens qui ne sont ni dangereux ni malades ? Aussi, pourquoi n’ont-ils pas dit à mon ami qu’ils allaient l’euthanasier ?

Je trouve cela honteux : ils se disent Société Protectrice des Animaux…

Je voudrais savoir si je peux faire quelque chose. Je vous remercie d’avance si vous pouvez répondre à mes questions car j’en souffre terriblement.

réponse : comprenez aussi que les refuges doivent faire de la place pour les chiens qui arrivent…

****

Il y a un mois j’ai perdu mon chien de 4 ans des suites d une tumeur au coeur. Il était tout pour moi. Une semaine après j’ai voulu donner une chance à un autre toutou.

J’ai donc adopté un chien de 5 mois à la fourrière de Chilleurs Aux Bois (SPA du Centre).Le lendemain je l’ai emmené chez mon vétérinaire afin de soigner quelques douleurs qui me gênaient.

Nous avons donc traité sa toux du chenil, son atteinte lombaire et sa dermatose, et avons convenu de faire des radios de son dos si son état ne s’améliorait pas lors de ma seconde visite, une semaine après, pour le rappel de ses vaccins. Ce rappel n’avait pas été réalisé ni prévu par la spa.

Mais avant cette visite il a été pris de convulsions et nous avons tenté en vain de joindre la spa afin de savoir si d’autres cas avaient été observés chez eux, mon vétérinaire ne trouvant aucune réponse en auscultant et faisant tous les examens possibles.

Il est mort deux jours après dans la salle d’attente du vétérinaire de garde.

Je voudrais juste que de telles histoires n’arrivent plus aux animaux car mon toutou est resté un mois dans un chenil avec des douleurs qui n’ont jamais été prises en compte par le vétérinaire de l’AGRA.

Il s’agit de maltraitance, et je ne sais où m’adresser afin de faire en sorte de faire contrôler cette fourrière pour que les conditions de vie des futurs adoptés s’arrangent. La spa nous dit que la responsable a été renvoyée et que tout va s’arranger.

Mais depuis sept ans que j’ai récupéré le chien de ma mère là-bas les mêmes grillages dangereux sont visibles dans les chenils, et l’état d’hygiène ne s’est pas amélioré.

Aujourd’hui je culpabilise d’avoir cautionné un système qui enferme des chiens en les laissant en souffrance ainsi. Mlle Belcourt

***

actuellement mon chien est en SPA pour placement. J’ai fait tout ce que le maire désirait, devis de clôture, attestation à refaire les travaux, éventuellement à le donner à un ami, et le maire ne donne pas de nouvelles.

Une personne qui a eu le même style d’histoire me dit que, comme l’arrêté municipal ne spécifie pas de n° de puce et que c’est pour un placement, je pourrais faire un abandon en SPA et demander à un ami de le récupérer derrière, est-ce possible ?

Vous pouvez toujours essayer, mais consultez plutôt un avocat. Et la SPA peut toujours refuser de faire adopter votre rott, puis l’euthanasier.

Par ailleurs, un inspecteur de la SPA viendra vérifier que votre ami a bien ce chien chez lui…

***

10 novembre 2004 – SPA de PLAISIR, je viens d’adopter Snoop.

C’est un vrai coup de cœur réciproque mais aussi le début d’une longue traversée du désert et l’apprentissage de la patience. Snoop m’aime déjà et adore mon petit garçon j’en suis intimement convaincue, mais voilà, il a un passé douloureux, et moi je n’ai pas en main le livre de sa vie pour comprendre. Et même si je comprenais cela ne veut pas dire que je saurais quoi faire et comment le faire !

D’ailleurs ce qui compte c’est maintenant qui décidera de demain car on ne peut pas revenir en arrière.

Pour mémoire Snoop avait vécu en Crête, martyrisé, battu, errant et se nourrissant dans les poubelles pour finir renversé par une camionnette blanche. La chance pour lui fut d’être sauvé par une jeune fille en vacances qui l’a soigné et ramené en France.

Malheureusement elle habitait chez ses parents qui ne lui ont pas permis de garder le chien, lui laissant toutefois un délai d’un mois pour « le retaper et trouver quelqu’un… ». Elle ne trouva personne et Snoop prit la direction du refuge SPA de Plaisir un dimanche de novembre 2004

Le mercredi suivant nos regards se croisaient et il entra dans ma vie. Gros nounours attendrissant au possible et manifestant sa reconnaissance, Snoop néanmoins me cause bien des soucis (fugues, malpropreté, vol de nourriture et surtout il est ingérable en balade car il attaque les voitures, particulièrement les blanches, ce qui devient dangereux).

Le jour où, en 24 heures seulement, il fugue, détruit une poubelle, manque me faire passer sous une voiture et pisse sur mon matelas, je dis STOP, je n’y arriverai pas ! En tout cas pas seule !

Je suis désespérée… j’aime mon chien et il a tant souffert que je ne PEUX PAS envisager de m’en séparer. J’ai choisi de l’adopter et j’assumerai ce choix jusqu’au bout. « On est responsable de ce que l’on a apprivoisé ».

Tout le monde me dit, laisse tomber, ramène-le à la SPA, tu t’empoisonnes l’existence.

Non, je sais, moi, que le problème n’est pas Snoop, mais ce qu’on lui a fait, pourquoi il est comme cela aujourd’hui. C’est mon chien et on s’en sortira. Je ne suis pas quelqu’un d’autoritaire, je suis « trop tendre » et c’est une erreur. Mais j’apprendrai ! Du reste que ne ferais-je pas pour sauver notre histoire.

Par chance, je suis cavalière et j’ai appris avec un instructeur auquel je voue une admiration et une reconnaissance absolues que, dans bien des cas, c’est la demande du cavalier qui est mal formulée, et qu’on ne corrige pas sa monture alors même que l’incompréhension relève de l’incompétence du cavalier. A méditer…et à transposer au chien !

Et enfin ô lumière : il existe des chuchoteurs pour les chevaux, des hommes qui savent comprendre leurs souffrances et leurs terreurs et qui peuvent communiquer avec eux et « débloquer » des situations apparemment inextricables.

Cela doit bien exister pour les chiens, des magiciens comme cela !

Alors je cherche et merci internet je trouve le site de Michel Hasbrouck

J’appelle et c’est la rencontre compréhensive.

Rendez vous est pris pour le samedi suivant. Nous sommes au printemps 2005 et notre vie va changer.

Nous, c’est à dire Snoop et moi, nous prenons le chemin de l’école, et je me demande lequel de nous deux a le plus besoin d’être « éduqué ».

Aujourd’hui Snoop a près de 11 ans, il vieillit. Bien sûr il entend moins bien, a des raideurs et devient un peu taciturne, mais nous avons vécu les 4 dernières années en parfaite harmonie, sans cris, sans énervement.

La grande laisse de 2m20, si jolie et si douce, toujours impeccable 5 ans après, nous sert tous les jours en promenade. Bien sûr Snoop n’aime toujours pas les camionnettes blanches, mais il n’attaque plus tout ce qui a 4 roues. Merci Michel.

Aujourd’hui, nous sommes en juillet 2009 notre vie va changer un peu, car depuis le dimanche 26 Snoop a une petite sœur adoptive à la maison.

Elle s’appelle Lola, elle a 7 mois et elle est blonde ! Elle a sûrement des grands-parents bergers des Pyrénées, et peut-être un peu de Griffon. Lola vient d’Espagne où une gentille dame essaie de sauver les pauvres chiens martyrs qui sont emmenés dans des tueries. Lola devait être gazée.

Ses anciens maîtres ne voulaient plus d’elle car ils pensaient qu’elle resterait aussi petite qu’un bichon.

Alors nous on a craqué et on a dit oui Lola peut venir.

Lola a déjà bien compris qu’elle fait partie de la famille, mais elle a toujours peur d’être abandonnée, alors elle est très pot de colle, et puis elle fait des petits pipis de joie dès qu’elle nous voit (si on change de pièce par exemple) ou si on la complimente.

Grâce aux bonnes leçons de Michel, bien apprises et retenues, nous avons déjà réussi à apprendre à Lola à rester assise, à se coucher et à attendre d’être au moins sur la terrasse pour faire pipi.

Snoop a dit à Lola qu’elle devrait rendre une petite visite à Michel dans sa petite maison des bois pour avoir de bonnes bases dans sa vie de petite chienne.

Alors très bientôt nous allons retourner aux Essarts dans cet endroit magique où tout devient possible. Merci, merci et à très bientôt. Dominique Camus, Esbly

réponse : la SPA ne fait pas tout mal, mais elle n’a pas donné mon nom, alors que j’ai réorganisé le comportement de centaines de chiens adoptés dans ces lieux…

****************************************************************

shelter

I went to a pet rescue and bought a shih tzu, male. I was told he was housebroken, he was a little scared, but needed a good home. I then let them know how he was doing by email, and it had only been about 4 days. Which he did bond to me very quickly.

Then I received an email from the previous owner, which did supprise me. In her email he stated « she was glad he had a new home, and now she would not have to pick up his mess every day ha ha, since she had enough to do all ready ha ha. »

I found he was not housebroken, and I emailed her back, she states she had her neighbor take the dog to the rescue,and then in another email she took the dog, and clearly told them he was at one time housebroken, and that he bites. »

Then another email, she tells me that » he was put outside because she could not stand the dog any longer because he was making a mess of her carpets. »

I did let her know that I was told by the rescue that he was housebroken, and nothing was said about him biting. I emailed the rescue and they were only told he was housebroken, and they the previous owners had a child with a medical problem and that he needed a good home, since they were unable to care for the dog.

I got two stories, and then I am told by the previous owner, they put him outside in a kennel, and the yard next door had two barking dogs and now their dog started barking. Well that will happen!

My question is :

1. I am using a bark control device to correct the barking, and I was told that this was not going to work, and that it was not humane to do, it is working but and he is learning, but I was told I would do him more harm by doing this, is this correct?

2. And I am in the process of retraining the dog as if he were a puppy, and taking him outside every three hours, and praise him, when he comes in he gets a treat and he is told with praise he was a good dog, I am told a dog of 3 years old cannot be retrained to be housebroken, is this true?

3. The biting, I am worried about, so when he has tried to bite, and growl, I have closed his mouth, and very strongly let him know it was bad, is this a correct method to do?

4. We have another dog that belongs to our daughter, and she is a bulldog, and is very well trained before our daughter got her, it took sometime for her to get use to use, we think she was hit a few times she will go down to the ground as if you are going to strike her, it took some time to reasure her that was not going to happen, she has been a really good dog, so we think with the potty training the shih tzu might learn, to see that he tells us he wants to go out, do you think he might caught on?

I know the rescue is only told what they are getting from the previous owners, and it is hard to police it.

I did let them know that information provided by previous owner’s should be recorded as a valid statement, for the dog, or animal they are receiving, and if the statements are not valid, then giving false information, would cost them, for having to retrain an animal.

That will not happen, but I was upset to find the dog was not housebroken only in the beginning, then put outside this makes an animal forget the process you would think.

I was upset in the emails sent when I am told something about this dog, then it is ha haha, I did not find it funny at all and I let the previous owner know that you do not put a dog in a home if they bite, when you will have children around,  and with us we will have a granddaughter starting to walk.

I know I can get him to retrain in the house it will take some time, if I wanted a puppy I would have bought one, so now it looks like I have to look at the problem he is an adult, but I need to keep remembering puppy for retraining.

The dog we do care about, and feel bad that he was not taken care of in the way he should have been, he should not have been in a kennel all the time and put outside to live.

He will not let anyone touch his hind quarters, he protects and tries to nip, I can hold in a way so I can check him, because he is learning to trust me.

I did question the previous owner on why he protects his hind quarters, the only thing I got out of this question was, « one day he yeped, and it was like he was hurting,  and she stated she did not take him to be checked, she just forgot about it. »

I only think he may have been kicked not just once but maybe several times, nothing is broken, it could have had a fracture and it healed, I won’t know this until I take him in to be checked by the vet, which he will be going in shortly we have an appointment.

He is not too happy to be around men, so I am working on that also, my husband can now pet his head, without the growl, this will take sometime.

5. I am thinking postive about this dog, and we do love him, but do you think with what all that I am doing will work ?

I know it takes weeks and weeks, and I am ready to do this, it has to be a continues process, not just when you think of it.

6. So the biting, and housebreaking, and him shying away from everyone, but me do you think I can brake him off his bad behavior ?

MH answers : 1. What is your bark controlling device ? My advice is to use the magicol I invented (www.switzershop.com ) 2. I retrain dogs for any problem at any age, in one day and a half. Dogs are intelligent creatures 3. The strong grip round the nose is a real good action when the dog bites or tries to, but be careful : an angry and powerful dog can react and bite hard 4. He might, but if not, you will have to use adapted solutions act correctly with your two dogs, and everything should go on correctly. 5. It can work, but a good technique is a good incentive to love…  6. You can, and if not, I am here!

7.and never again trust a shelter; you can’t believe those stories that shelter people can invent when they want to sell a dog. Sell, not give, of course. And why do you imagin dogs are there?

Usually, shelter dogs behave good during the first days in their new house : they just feel they left hell for good. Unfortunately, the bad behaviors that led them to the shelter arise sooner or later…

 

 


Commentaire

SPA — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.