rapports humains difficiles quand on a un chien

—-

Je viens de visiter votre site qui est probablement le seul qui propose une aide en ligne aux « parents » déstabilisés…

Chuky, jack Russel de 5 ans est plutôt obéissant, surtout envers son « père » dont il a peur. D’une façon générale il ne tire pas la laisse, ne monte pas dans le lit, est propre, répond lorsqu’on l’appelle, s’assied et se couche quand on le lui ordonne, et il reste dans la cuisine lorsque nous mangeons au salon.

En fait, mon compagnon a parfois été très violent avec lui, ce qui explique la peur du chien lorsque le ton monte. Hier, nous n’avions pas fini de manger lorsque Chuky est entré dans le salon. Mon compagnon lui a ordonné d’aller à sa place, il s’est mis le ventre en l’air et n’est pas retourné à sa place. Le ton est monté et il est allé se réfugier sous la table, et un coup de pied l’en a délogé…

Je n’interviens pas car sinon « tu prends la défense de ton chien ». Le chien a grogné et a filé à sa place. Mon compagnon a continué à l’insulter chaque fois qu’il allait à la cuisine. Ce matin, alors qu’il était seul, Chouky est monté sur le lit et s’est masturbé sur mon oreiller. Cette scène, exactement la même, s’est reproduite 2 fois dans la semaine.

Mon compagnon dit qu’il commence à détester le chien, et je n’ose pas lui dire que « peut-être » le chien a tellement peur de lui qu’il en devient agressif. Lui me dit que c’est un dominant et qu’il faut le casser pour qu’il comprenne. Le chien se masturbe sur le lit pour montrer sa domination.

Je ne supporte pas la violence sur mon chien, mais j’ai peur d’énerver encore plus mon compagnon si je dis quelque chose : je contesterais l’autorité (comme le fait le chien) en prenant sa défense. Ais-je raison de dire que le chien est traumatisé ? Comment pourrais-je lui expliquer que la violence engendre la violence ?

Merci mille fois pour votre réponse, j’ai peur qu’il veuille s’en débarrasser ou qu’il arrive un accident…

réponses : il y a d’autres sites d’éducation canine en ligne, mais ils ne m’éblouissent pas…

1. oui, bien sûr, le chien est traumatisé

2. oui, la violence entraîne la violence, et la tendresse la tendresse, mais je crains que vous n’ayez pas la puissance nécessaire pour interdire les mauvais gestes de votre compagnon

3. et que Chouky refuse d’aller à sa place, qu’il se masturbe sur vous, c’est la preuve qu’il n’est pas si bien dressé que ça, et qu’il est plein de vie, comme il semble plein d’amour pour vous !

4. Venez avec votre monsieur en stage : il pourra y voir comment on obtient une vraie obéissance sans coups de pieds ni insultes. Mais débarrassez-vous plutôt du monsieur s’il refuse : un jour, ce sera vous la cible de sa violence – si ce n’est pas déjà arrivé…

****

Bonjour a toute l’équipe je possède un labrador sable appelé « Loupi » il est aujourd’hui âgé de 12 mois. Il est adorable et obéissant mais quand il rencontre le labrador noir de ma cousine appelé « Stich » âgé également de 12 mois, il devient agressif et se bagarre avec celui-ci. Ils se bagarrent depuis que Stich le mordait pour jouer avec lui et essayait de lui prendre les jouets avec lesquels il s’amusait, c’est une situation pénible et désagréable donc je voudrais stopper et pour cela je voudrais que vous me donniez vos précieux conseils.

réponse : votre Loupi semble bien autoritaire! Il faut maintenant organiser l’obéissance de votre chien en entier. En attendant, il me semble que vous pourriez déjà profiter des réponses que j’ai données sur mon site à des questions qui ressemblent un peu à votre souci, « conseils de dresseur » puis  » batailleur « .

Mon chien n’est pas du tout agressif il est au contraire très câlin avec les autres chiens et chats et notamments les enfants. C’est plutot ce Stich qui est ma fois brusque et désobéissant. Il me semble que Loupi réagit ainsi à cause du caractère de ce chien qui est violent, brusque et peureux.

réponse : Je ne voudrais pas avoir l’air d’un mauvais coucheur, mais c’est quand même bien vous qui avez écrit : « quand il rencontre le labrador noir de ma cousine appelé « Stich » âgé également de 12 mois, il devient agressif » Vous voudriez que je règle vos problèmes familiaux, c’est hors de mes compétences !

****

Mon amie et moi avons pris une chienne Labrador noire, et nous sommes en appartement dans une résidence HLM. Depuis que nous avons cette chienne, nous supportons des remarques d’un voisin et de sa femme (personnes âgées).

En fait, depuis que nous avons notre chien (cela fait 7 mois et la chienne en a 9), une première fois, et c’était la première fois que je sortais ma chienne âgée de 2 mois pour qu’elle fasse ses besoins, je l’emmenais à un endroit où il y a du sable et des arbres (c’est une surface ombragée dans la résidence à côté des poubelles) et ma chienne avait à peine fini qu’un monsieur, que je n’avais encore jamais vu, sortait de chez lui en me disant de ramasser, ce que j’allais faire car j’avais un sac plastique avec moi. Il m’a regardé ramasser, et puis il est rentré chez lui.

Une seconde fois, la sortant toujours pour faire ses besoins, c’était au tour de sa femme de me dire que le chien devait être tenue en laisse, en fait je lâche toujours ma chienne lorsqu’elle fait ses besoins sur la surface ombragée, et je la rattache aussitôt qu’elle a fini ou qu’une tierce personne ou une voiture arrive.

A savoir que la surface ombragée se trouve à 20 m de la maison où habitent ces personnes. Depuis régulièrement quand je sors ma chienne faire ses besoins, et que je passe devant chez eux (je suis obligé car il n’y a qu’une route pour aller à la surface) surtout le matin, car le soir ils sont couchés, je les vois soit à leur fenêtre (ils me regardent passer) soit parfois ils sortent pour voir ce que je fais, enfin, surtout le chien.

Depuis le début l’été, nous laissons notre chienne sur le balcon car elle est plus grande et en plus elle y a sa niche.

Depuis peu, chaque fois que je rentre à midi ou le soir, que ce soit mon amie ou moi, notre chienne nous voit du balcon et elle couine, juste pendant le temps que l’on monte à notre appartement (2 étages) ce qui représente 5 minutes même pas, et on s’est aperçus deux ou trois fois que ces voisins (toujours les mêmes) sortaient de chez eux, nous regardaient et puis rentraient.

Enfin bon, cela devient pénible d’être épiés à nos moindres mouvements, donc je me suis renseigné auprès de plusieurs voisins, surtout ceux à côté de notre appart (car les voisins cités précédemment sont à peu près à 30 m de notre appart) et ils m’ont dit qu’ils n’entendaient jamais notre chienne, qu’elle ne les dérangeait pas et qu’ils l’entendaient seulement quand on rentrait, mais que ça ne les dérangeait pas(et même au contraire c’est eux qui nous ont demandé si leurs enfants qui sont en bas âge ne nous dérangeaient pas.)

Je tenais à préciser aussi que mon amie travaille en temps partiel et donc qu’elle est quasiment tout le temps en demi-journée, ce qui fait que le chien est seul au maximum 5H dans la journée. Ce que je voulais savoir, c’est ce que je risque si ce voisin veut porter plainte, et surtout comment je peux me défendre.

J’ai dressé ma chienne, elle marche au pied et elle écoute. Car le problème c’est que ma chienne n’aime pas du tout ce voisin ( à croire qu’elle sent que ce voisin lui veut du mal), et qu’elle est capable d’aboyer si le voisin s’approche de mon appartement (situé quand même au deuxième étage donc aucun souci qu’elle puisse le mordre).

Je tenais à vous préciser ce point car j’ai vu que dans certaines de vos affaires sur votre site la personne peut faire venir la gendarmerie ou autre pour faire constater que le chien aboie. Moi, j’ai toujours voulu un chien, je l’aime et je ne supporterais pas que l’on me l’enlève.

Réponse : vous devez effectivement prendre toutes les mesures pour éviter les nuisances, mais je pense que le mieux serait d’aller rencontrer votre voisin, en apportant des fleurs à madame en compensation des désagréments que vous lui faites subir selon elle, et pour lui demander aimablement ce qu’ils souhaiteraient vous voir faire pour qu’ils ne soit plus mécontents.

Une visite d’apaisement est souvent une très bonne solution pour désamorcer les tensions : on ne se parle pas assez !

****

J’imagine bien que vous allez sourire de ce message, mais il reflète pourtant la réalité même si elle peut sembler cocasse. La lecture de la quasi intégralité des questions qui vous sont posées, et les réponses que vous y apportez, m’amènent à vous poser à mon tour quelques questions, car nous voulons toujours bien faire, malgré conseils plus ou moins judicieux donnés par les uns ou les autres, ceci ayant pour résultat des actions parfois contradictoires.

Je suis l’heureuse propriétaire d’une femelle charplanina de 5 mois que j’essaie d’éduquer au mieux. J’ai lu les rares ouvrages disponibles de la race, et demandé conseil à l’éleveur afin de réussir au mieux cette éducation en fonction des traits de caractère spécifiques à la race, pour pouvoir, si ma chienne est confirmée, la présenter en exposition.

Des nombreux conseils tous azimuts qui m’ont été prodigués, et qu’il serait vraiment trop long d’énumérer, j’essaie d’en appliquer le maximum.

Voilà donc mes soirées : retour du boulot, promenade du chien, et petite leçon d’éducation, assis, couché, pas bouger, et des tonnes de « c’est bien ! » (heu… quand c’est bien, mais c’est souvent bien..), brossage du chien, soin des oreilles etc.. et re-petite leçon d’éducation dans le jardin, avant les croquettes.

On passe de supers moments de détente et de rigolade, ce n’est pas systématique mais j’essaie que cela soit le plus fréquent possible.
Résultat : mon mari me prend pour une dingue, car je deviens féroce lorsque lui n’applique pas les consignes (ce qui malheureusement arrive quasi systématiquement).

Par exemple, il hurle son nom lorsqu’elle fait une bêtise au lieu de lui dire simplement « non » ce qu’elle comprend 1000 fois mieux. J’ai alors le sentiment qu’il casse tout ce que je prends le temps de faire. Re-résultat : ben… on s’engueule !

Je ne sais pas si la race veut ça, mais ma chienne ne marche qu’à la douceur, j’imagine que c’est aussi parce que je ne lui crie pas dessus.

Mon mari, peut être habitué aux bergers allemands (nous avions un mâle BA auparavant, le dressage en centre de dressage a été catastrophique, style collier électrique etc…) n’arrive pas à comprendre cela.

Il ne s’occupe pas de la chienne, ne la brosse pas, ne la sort pas, ne lui donne pas ses croquettes, et ne lui délivre quelques caresses que quand je lui en fais la remarque. Jamais de « c’est bien », ou autre. Rien que des réprimandes, ou de l’indifférence. Je dois vous préciser qu’il faisait pareil avec notre BA dont il n’a jamais rien pu tirer.

Vous me direz donc je suppose que je n’aurais jamais dû reprendre un chien sans avoir changé de mari. Donc j’hésite entre un divorce, un dressage (quasi impossible) de mon mari (personne ne voudra tenter l’expérience…) et un abandon (du dressage, pas du chien, ni du mari car pour ce dernier, on le laisserait accroché à un arbre, il ne trouverait pas preneur).

Je finis par baisser les bras. Heu… je suis bavarde. SVP ne me répondez pas de changer de mari… ni de l’amener dans votre centre de dressage, il refusera.

Cessez de rire, je suis sérieuse mais, s’il vous plaît, confirmez-moi ou pas le fait que, par exemple, s’il met une claque au chien alors qu’un « non » suffit, cela annule tout ce que, moi, je fais avec douceur et complicité. Auquel cas ben je laisse ma chienne en totale liberté de faire ce qu’elle veut, je ne la sors plus, et dans quelques mois, ce seront 50 kg de chien impossible à sortir, à faire obéir, voire un chien agressif.

Je serais pourtant hyper fière davoir un chien bien éduqué, génial en expo (du point de vu comportement) bref, le chien de rêve. Je sais que la mission est quasi impossible, car menée seule, mais ce serait ma revanche sur la bêtise des méthodes stupides de matraquage auxquels beaucoup croient, et ma revanche personnelle aussi sur mon mari.

Pour lui prouver que la douceur, ça ne marche pas que pour lui(!), mais aussi pour les bêtes…

J’attends de vous une solution miracle. J’imagine qu’à force ma chienne finira par ne plus rien comprendre du tout.. et qu’alors il me faudra tenter de la maintenir à peu près en équilibre, au risque de me faire regretter amèrement d’en avoir fait l’acquisition.

Pensez-vous qu’elle souffre de cette différence de comportement ? Cela devient critique, car comme je suis seule à m’en occuper, elle n’obéit qu’à moi, et donc vous imaginez bien que monsieur hurle de plus belle lorsqu’elle ne vient pas à son appel. Merci d’avance et bravo pour ce que vous faites, vu de loin cela ressemble à de l’amour des chiens, et ça me va plutôt bien.

réponse : calmez-vous, cela vous fera du bien, et n’ayez aucune crainte : les chiens obéissent à ceux qui connaissent les codes, et qui les utilisent.

Votre Charpla vous obéit bien, vous semblez agir correctement, même si votre technique est un peu rudimentaire, elle est juste, alors, continuez.

En revanche, si votre mari continue à la frapper, il risque vite de le payer. Très cher. Croyez-moi, je connais bien cette race, j’en ai sauvé, de l’euthanasie, des charplas. A chaque fois, un être humain avait frappé -même un peu- sur le chien

Ne soyez pas « féroce » avec votre mari, laissez-le faire, il se plantera. Mais, quand il sera mordu, n’accusez pas la chienne. En attendant, sachez que, moi, je connais assez bien le dressage du berger allemand (Hero, celui de la photo, est mon huitième) et des autres (des milliers). J’ai compris depuis longtemps que les hurlements sont idiots, néfastes.

Mais vous ne pouvez pas obliger les gens, même votre mari, à faire ce qu’il ne veut pas faire. Laissez-le tranquille, reprenez le travail avec votre chienne, et attendez que votre époux vous demande comment il faut faire pour que votre chienne lui obéisse aussi bien qu’à vous.

Quand il sera demandeur, il sera temps de lui transmettre les codes. Mais vous feriez bien de venir, vous, en stage court. Le résultat vous plairait.


Commentaire

Rapports conjugaux difficiles — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.