Élevage familial

Question

J’espère que vous allez bien. Gatsby a eu un an hier, je vous envoie quelques photos d’un chien heureux grâce à vous. Il est grand vous verrez, revient très bien au rappel, toujours très joueur. Je veille bien à lui, c’est un bon chien, tendre, fougueux, attentif. Je n’ai aucun regret.

Je me sens responsable de lui sur tout et c’est bien. Je lui ai choisi une compagne de vie et de jeux il y a peu, il a été un peu jaloux au début mais tout se passe bien. Elle est à bonne école aujourd’hui auprès de nous.

L’éleveuse que j’ai choisie rencontre des difficultés dans son travail et j’ai pensé que vous pourriez peut-être me donner votre avis personnel. Je vous remercie de votre aide éventuelle.

J’ai choisi un petit élevage familial lof en Bretagne. Quatre dalmatiens. Deux mâles : un stérilisé car unilatéral et l’autre reproducteur – équilibré, aux oreilles noires comme Pongo, un beau et bon chien avant tout. Deux femelles. L’aînée des femelles a eu deux portées à ce jour (3 ans et 5 ans 1/2). Il n’y a pas eu de surdité dans les portées (patchs oui), les petits sont testés Pea. Ses chiens par ailleurs partagent sa vie…

Professeur de métier, cette femme subit depuis quelques années les pressions d’un éleveur professionnel qui l’accuse de faire du travail au noir « sur ses terres », la menaçant de dénonciation (?) et intimidation de toutessortes.

Après avoir adopté naïvement et sans expérience Gatsby au sein d’un élevage professionnel produisant intensivement, j’aimerais pouvoir soutenir le travail de cette éleveuse.

Je vous sais soucieux du bien-être de nos compagnons, quels conseils donnés à cette femme qui privilégie l’équilibre de ses chiens et le bien-être de futurs maîtres avant son intérêt financier ou personnel ? De quels recours peut-elle bénéficier ?

Réponse de Florence Guérin

Pour votre éleveuse occasionnelle, demandez-lui de se rapprocher de la Direction des services vétérinaires de son département, en demandant tout ce qu’il faut pour pouvoir continuer à produire des chiots à sa manière, familiale.

Si son éleveuse ne fait pas plus d’une portée par an ou a moins de 3 femelles reproductrices , elle n’est pas considérée comme éleveuse et personne ne peut rien contre elle.

Les éleveurs de chiens LOF sont soumis à des règles (identifications de génitrices et géniteurs eux -même lof).

Si elle a un affixe c’est plus compliqué, mais elle connait les règles car lors de l’agrément de l’affixe la SCC. Le règlement est envoyé à l’éleveur

Maintenant la MSA peut l’ennuyer, si elle consacre + de 120h par mois à l’élevage (y compris le temps de expos ) et lui faire payer la cotisation de solidarité.

Ceci peut être contesté si son bilan comptable présente un déficit, mais c’est un peu la lutte du pot de terre contre le pot de fer!

La MSA marche par dénonciation, attention !

This Post Has 0 Comments

Leave A Reply