Bonnes adresses ?

Bonnes adresses de professionnels canins et de services liés au chien

je voudrais des renseignements sur la création d’ouverture d’un refuge ou chenil

réponse : contactez la Direction De La Protection Des Populations, ex DSV, de votre département, ils ont tous les documents

****

Bonjour, fidèle admiratrice de ce que vous faites, et depuis longtemps, j’ai eu l’opportunité de connaître votre site par une amie éleveuse de cockers, non connectée à Internet, et qui désire de l’aide pour une de ses clientes : celle-ci a une chienne cocker adorable de 4 ans et une petite fille de 2 ans ; la famille semble souffrir d’une mauvaise hiérarchisation, et il y a problème entre le bébé et la chienne.

Ces gens habitent dans l’Héraut. Où peuvent-ils trouver de l’aide pour reprendre leur éducation et celle de leur chienne, qu’ils aiment beaucoup ? Merci de me répondre vite, je ferai suivre vos conseils.

De mon côté, j’élève des Terriers du Tibet et des Épagneuls Tibétains, depuis 6 ans, et je dirige souvent mes clients sur des centres d’agility, surtout en ce qui concerne les Terriers. Une liste de centres vraiment corrects me serait donc aussi très utile. Merci de votre obligeance. Mes toutous et moi vous adressons toute notre amitié.

réponse : appelez Aurore au 06.79.85.02.85 

****

Pouvez-vous me donner l’adresse d’un bon dressage en Alsace ? Je vous remercie d’avance. Ici à Strasbourg on manque de professionnels.

réponse : il y a d’excellents amateurs dans toutes les régions. Mais comme ils n’ont pas le temps d’entraîner leurs propres chiens autant qu’ils le souhaiteraient, ils n’iront pas au-devant des besoins des particuliers.

Pour notre part, nous avons décidé d’arrêter les compétitions pour nous consacrer à nos clients. Je n’ai malheureusement pas encore installé de centre dogmasters dans toutes les régions. Alors, pour l’instant, il y a une bonne solution : venir un jour et demi aux Essarts le Roi. Beaucoup de nos clients viennent de très loin!

****

sauriez-vous où je peux me renseigner pour trouver un BON vétérinaire dans ma région (54-88) qui ferait de belles coupes d’oreilles à un dobermann? A qui demander, lequel est à conseiller et lequel est à déconseiller ?

Le club de race m’en a conseillé un, que je connais en mal pour d’autres raisons, et que je ne veux pas prendre…

Réponse : les éleveurs locaux vous renseigneront bien mieux que quiconque : ils connaissent les bons vétérinaires dans votre région.

****

Je suis propriétaire d’un landseer, et je souhaiterais créer une association de chien de travail à l’eau dans notre région l’Auvergne avec le soutien de la Scc du Puy de Dôme. Pourriez-vous m’indiquer qu’elles sont les démarches et les formations à acquérir? D’avance je vous remercie de l’intérêt que vous apporterez à ma demande

Réponse : je vous soupçonne de me poser cette question pour vous amuser. Tout votre discours me fait penser que vous connaissez déjà très bien le système. Mais voici quand même votre renseignement. La Société Canine du Puy de Dôme, président Jean-Claude BOILE, Chemin des Cours 63450 CHANONAT 04.73.87.30.51 e-mail « choquet@centrale-canine », est à votre disposition.

Sinon, la Scc, comme vous dites, en amateur éclairé (les débutants vrais disent « société centrale canine ») a pour adresse le 155 avenue jean jaurès 93535 Aubervilliers cedex. Elle se fera un plaisir de vous préciser les règles de création d’un club de « travail à l’eau ».

Mais, pour connaître ce terme aussi, vous devez déjà être au courant…

———-

J’ai déjà interrogé ces organisations, personne ne m’a répondu. J’attendais de vous une réponse, je ne me moquais pas de vous.

Réponse : si vous m’aviez précisé tout cela, j’aurais mieux compris. Adressez-vous au club de votre race, la présidente, Jeannine Prist, 0169340957, ou l’information, Chantal Lhuillery, 0237423884. Et donnez-moi des nouvelles, que je sache si vous avez eu votre renseignement

****

j’ai un berger labrador que j’ai fait dresser.

Mon chien, avant le dressage, ne faisait aucun besoin dans la maison et ne mangeait rien non plus dans la maison.

Maintenant mon chien fait ses besoins dans la maison et a mangé le divan et mes souliers. Il ne reste pas couché si on le demande et, dès qu’il a une chance, il se sauve. Après ça, c’est « cours moi après si tu peux ».

Il a reçu des cours d’obéissance avec et sans laisse, plus des séances de protection familiale.

On m’a dit qu’il japperait pour le monde qui entre sur mon terrain ou arrive à la maison, mais non, il ne le fait pas.

Moi, j’ai donné la moitié de ce que ça coûtait pour le dressage et le centre me dit que le résultat n’est pas bon parce que je n’ai pas eu tous mes cours.

Question : est-ce vrai que juste les cours qui manquent vont tout changer cela, ou bien mon chien n’a pas reçu un très très bon dressage ??? Merci bien à vous, ce sont des amis à moi qui m’ont référé à vous.

Réponse : je répèterai toujours que, quoi que je pense, je ne veux pas critiquer mes confrères. Ce serait déloyal. Vous avez fait confiance à ce centre, vos amis m’ont fait confiance, voilà tout. Mes confrères et moi sommes différents les uns des autres, chacun présente des caractéristiques particulières.

Pour le reste, vous êtes assez grand pour prendre la décision de rester dans votre centre et de finir la formation, ou d’aller ailleurs. En tous cas, depuis son début de dressage, votre chien, lui, a appris à en prendre, des décisions!

****

pouvez m’indiquer des adresses concernant les professionnels qui s’occupent du dressage de chien beagle pour le lièvre uniquement ?

Réponse : rien que le beagle, et rien que le lièvre? Et pourquoi pas rien que de 8h30 à 8h45 le jeudi à la ferme de la Crière de Saint-Florentin-les-Bruyères, exclusivement les jours de brouillard, pendant qu’on y est?

Allons, un peu de sérieux, un bon beagle n’est pas assez différent d’un bon breton pour justifier d’un spécialiste exclusif, et le lièvre ne change pas beaucoup du cul-blanc.

Un bon spécialiste est capable de faire le dressage comme vous le demandez.

****

Peut-être vous souvenez-vous de moi, ou plutôt de Moustique, ma chienne Mastiff qui est passée chez vous le siècle dernier, en 96 ou 97 …

En attendant elle va bien et pense souvent à vous, puisque malgré le peu d’entraînement à l’obéissance que je pratique puisque j’ai un jardin, elle est encore capable de rester couchée le temps qu’il faut, même en présence d’autres chiens, et même si je suis absenté un moment !

Mais là n’est pas l’objet de cet e-mail. Je viens d’acquérir un Jack Russel, le bambin a 2 mois 1/2. Maintenant je vis sur la côte d’azur, ça fait un peu loin de Rambouillet !

Connaîtriez-vous un dresseur dans la région? Même si j’ai déjà assisté à l’éducation de Moustique, je ne suis pas persuadé de tout me souvenir et de savoir correctement effectuer celle de Tarzan.

On transmet parfois de mauvaises habitudes en croyant bien faire. Quelle que soit votre réponse, acceptez toutes mes amitiés et encore mille merci pour m’avoir épaulé dans le maniement d’une jeune fille de 85 kg.

Réponse : les seuls bons dresseurs que je connaisse, ce sont les dogmasters. J’aime bien votre humour. Moustique pour une chienne de 85 kilos, et Tarzan pour un bébé de 2 kilos. Un gros bisou à Moustique.

****

J’ai commencé, dimanche dernier l’éducation de ma Yorkette de 11 mois avec un éducateur (cours à la maison pour essayer de résoudre son comportement Pica) 1er cours : Marche au pied avec collier semi étrangleur (mis à l’envers dents à l’extérieur) – Assis – couché.

Nous la faisons travailler tous les jours. Pour l’instant elle est attentive quand il n’y a rien de particulier autour d’elle, autrement c’est un peu plus dur.

Ce qui me gêne, c’est le collier semi étrangleur, pour une poulette qui a un cou de « chat » (à peine 30 cm), d’autant que quand elle est attentive, le collier en cuir suffit! Qu’en pensez vous ? Peut être est ce de la sensiblerie de ma part, car elle sait bien faire les yeux tristes, la bougresse.

Pour la détourner de son butinage dans le jardin, j’ai essayer sur les conseils de l’éducateur les canettes vides avec des gravillons dedans, mais uns fois le moment de légère surprise passée, hé bien on joue avec le canette (effet recherché à l’eau). Merci de votre réponse à ma question un peu confuse

Réponse : comment voulez-vous que je dise des critiques sur un collègue? Vous l’avez choisi, faites-lui confiance, ou quittez-le !

****

Bonjour à toute l’équipe de dogmasters, je viens de découvrir votre site et j’en profite pour vous féliciter pour votre professionnalisme et votre amabilité.

Tout ça m’a l’air très sérieux, et pensant certainement acquérir un chien dans le futur, je crois déjà savoir à qui je m’adresserai pour lui donner les bases de son éducation (et de la mienne…).

Cela dit, m’intéressant aussi beaucoup (à titre purement privé) à l’éducation canine et à l’éthologie, et voulant en connaître le maximum avant de me lancer dans la grande aventure que constitue l’acquisition d’un chien et, par là même, assumer pleinement mon nouveau rôle de « Maître » (responsable !), je n’ai pas ménagé mes lectures sur ce(s) sujet(s) durant mes loisirs.

Mais je suis assez étonné de 2 petites réponses que vous donnez dans votre rubrique « Conseils gratuits ». En effet, dans une réponse, vous affirmez (en substance) que le fait de manger avant ou après son chien n’a aucune importance (…) et (toujours en substance) qu’il n’est en rien dommageable pour l’équilibre de la meute que le Dominant – le Maître – se nourrisse après le Dominé – le Chien – la preuve puisque vous même donnez à manger à votre chien en libre-service quand il en a envie…

Cette réponse m’étonne dans la mesure où elle va à l’encontre de TOUT ce qui peut être dit et lu dans ce domaine sur les Lois de la hiérarchie dans la « meute de Loups » et sur ce qui est conseillé dans les (nombreux) ouvrages d’éducation canine… (1°) contrôle de l’accès à la nourriture par le Dominant Alpha et (2°) cet Alpha mange avant ses « subordonnés »…)

Alors, certes, vous allez me répondre (je me permets de faire aimablement les questions et les réponses…) que l’on dit beaucoup d’inepties (pour être poli…) dans certains ouvrages et que la littérature canine (même la plus sérieuse) n’échappe pas à certains clichés et à certains lieux communs.

Certes… mais s’il y a une « Loi de Meute » qui est acceptée et reconnue par tous les éthologues et comportementalistes canins, c’est bien celle-là…

D’où ma surprise relative à votre réponse.

Dois-je jeter tous mes bouquins à la poubelle, éliminer toutes mes adresses de sites Internet de mon carnet d’adresses et repartir à Zéro en n’écoutant que votre parole ?… (je suis très, très perplexe… 😉 )

Qui plus est, dans une autre réponse à une personne qui s’est fait cambrioler alors que son chien dormait dans un enclos dehors, vous lui recommandez de faire dormir l’animal – éventuellement – dans sa chambre…

Qu’un chien de garde ne soit pas d’une grande utilité durant un cambriolage s’il est enfermé dans un enclos à l’extérieur, je crois que nous serons tous d’accord là dessus !… Mais de là à le faire dormir dans la chambre du maître donc sur le « territoire » exclusif du Dominant, ça me paraît là aussi un conseil qui va à l’encontre de tout ce qu’on peut lire en la matière…

Et croyez-moi, j’ai pas mal potassé la question par bouquins, discussions et sites interposés et avec des éducateurs et comportementalistes tout aussi compétents et sérieux que vous semblez l’être; d’où, là encore, ma perplexité mêlée de curiosité…

Et pour finir, cette fois juste une petite question : certains considèrent qu’il est absolument indispensable qu’un maître puisse retirer à tout moment la gamelle de son chien sans que celui-ci grogne car il est le Dominant; alors que d’autres, au contraire, considèrent que dans la Meute, une fois que l’Alpha a accepté que le Dominé mange, il doit le laisser tranquille (une version canine de « Donné c’est donné et reprendre c’est volé… ») donc il est tout à fait normal que le Dominé montre certains signes d’irritation (ou d’agressivité) car cette attitude de l’Alpha va à l’encontre de l’instinct de l’espèce.

Qu’en pensez-vous ?… Voilà… Merci d’avance de vos réponses et encore félicitations pour votre site et votre travail au quotidien !

Les Educateurs canins sont comme les Garagistes ou les Plombiers, il y a les bons et les honnêtes et il y a les « autres »… Je crois savoir à quelle catégorie vous appartenez (et j’espère ne pas me tromper !… 😉 )

Réponses :

🙂 j’aime bien votre détermination à apprendre votre rôle avant d’adopter un chien,

🙂 et il y a les comportementalistes, et les dresseurs. Je connais les deux discours.

En devenant professionnel, après une longue période en amateur au plus haut niveau de la compétition, j’ai décidé de prendre le meilleur des deux écoles, et d’y intégrer tout ce que je sais des mécanismes de l’enseignement et de l’autorité. Et mes réponses correspondent à ma longue expérience de la réalité.

Je ne suis pas un hippie canin…

****

Où puis-je trouver un éducateur appliquant votre méthode près de chez moi (région bordelaise) ? Où trouver vos publications ?

Réponse : il n’y a pas d’éducateur canin que je puisse recommander ailleurs que dans mon équipe. Mais beaucoup de gens viennent chez moi depuis l’Aquitaine. En un jour et demi, on fait beaucoup plus que bien d’autres ailleurs.

Pour les livres, allez chez un libraire ou cliquez sur http://www.dogessentiel.com/category.php?id_category=17

puis « librairie »

****

je vis à Bamako, au Mali, et je possède un dogue argentin mâle, Ugo, qui a exactement 5 mois et 20 jours.

Depuis son plus bas âge, un dresseur s’occupe de son dressage à raison de 30 minutes par jour. Il a commencé par la marche au pied avec laisse, puis assis, et enfin couché, toujours avec laisse.

Depuis peu, j’assiste au dressage, et petit à petit, je fais les mêmes exercices avec Ugo, sous la supervision du dresseur. Avec le dresseur, tous se passe bien : entente et exécution des ordres parfaites.

Quant à moi, un jour c’est bon, et un jour Ugo agit comme si il n’avait jamais reçu d’éducation. Mon dresseur me dit que c’est normal vu son jeune âge : il m’explique qu’à 5 mois, un chiot est facilement distrait, et pas toujours concentré. Il ajoute que si je continue a exercer un dressage régulier, arrivé à âge adulte, Ugo sera un chien très bien dressé.

Aujourd’hui, le dresseur voudrait passer au dressage sans laisse. Qu’en pensez-vous ?

Est-il normal qu’Ugo soit différent quand il est avec moi ? Puis je proposer au dresseur de s’occuper du dressage complet, afin d’avoir un chien qui répondra à mes ordres, sans pour autant devoir m’exercer avec lui (car j’ai un tempérament un peu nerveux et impatient)?

réponse : « un dresseur », ce n’est pas forcément un bon enseignant. Dans mon réseau, l’accent est essentiellement mis sur la transmission au maître.

Votre chien obéit bien au dresseur mais pas à vous : le travail n’est pas bien fait. L’âge ni fait rien : à 5 mois un chien doit bien obéir.

Si vous continuez dans la même voie, rien ne changera, votre chien lui obéira bien, à lui, et pas à vous. Vous croyez que je n’ai pas de clients nerveux et impatients ?

***

Hello Michel, la forme ? Après avoir déjeuné avec Bertrand hier, je rentrais chez moi par IIIIIIIII et j’ai vu des gens qui entraient au terrain d’éducation canine CCCCCC.

J’avais un peu de temps, donc j’ai saisi l’occasion, je me suis garé et je suis entré en jouant les novices pour voir un peu leurs méthodes de travail.

Il faut avouer que commercialement ils sont au point : accueil du prospect malgré le démarrage d’une session, il cherche à qualifier mon besoin, et je lui dis que j’ai un R.R. qui tire pas mal sur sa laisse, ce en quoi il me donne l’impression de ne pas savoir ce qu’est un Rhodesian Ridgeback (mais ce n’est pas très grave, les races sont aussi mon point faible), d’autant plus que dans pas mal de méthodes, dont la tienne, ça n’a aucune importance.

Je demande si je peux regarder la session qui démarre, aucun souci, il m’offre même une chaise, et je dois dire que c’est plutôt agréable.

La session de dressage/éducation démarre, 10 chiens et maîtres/maîtresses sur le terrain, plus un dresseur.

Je ne sais pas combien coûte la session, mais même si c’est 20 EUR par exemple, qu’il y a 10 payeurs à chaque fois pour 90 minutes, et qu’à priori on n’est pas près d’avoir des résultats rapides, ça me semble un bon business… (CA de 130 EUR de l’heure), et il y en a 6 par semaine (allez, on va dire qu’en moyenne y a 6 participants, 20 EUR, un C.A. mensuel d’environ 3.000 EUR, c’est une estimation au plus bas, sans tenir compte de la boutique.

Au mieux, on va dire 10 personnes par session, 30 EUR la session, 6 sessions par semaine, on est sur du 7.200 EUR), sans la boutique.

Et là le spectacle commence…. 10 maîtres / maîtresses pour un dresseur, qui n’a pas la capacité de tout observer, les chiens avec du matériel inapproprié (collier étrangleur, longe de 5 mètres tenue comme une laisse, avec 10 cm de marge de manœuvre pour le chien (laisse tendue, chien pendu !), 10.000 ordres à la minute (j’ai même observé une brave dame qui criait ‘pied !’ à chaque pas qu’elle faisait, un chien abruti d’ordres incohérents qui se demandait ce qu’il faisait là), des chiens remis en place tant bien que mal par leurs maîtres, sans intervention du dresseur. 1er exercice, les gens tournent en rond, et au signal du dresseur doivent s’arrêter et faire asseoir leur chien.

Répétition de l’ordre ‘assis’ jusqu’à temps que le chien obéisse, pour finir en criant s’il n’obéit pas, ou même par pression physique sur le postérieur. Le chien se redresse, aucun problème, on ne le remet pas à l’assis, vu qu’il a obéi au moment où on le lui a demandé ! (je cherche encore la logique d’obéissance…) et j’aurais aimé que tu entendes le dresseur gueuler son ‘stoooooooooop !!!!!!’, un vrai petit sergent ! 2ème exercice, la même chose, sauf qu’on demande au chien de se coucher, et là je me suis retenu pour ne pas rigoler : il donne successivement l’ordre ‘stop’ ‘assis’ ‘coucher’ ‘pas bouger’ !!!!! 4 ordres pour que le chien se couche, record à battre !

J’ai aussi vu les gens et surtout, plus grave, le dresseur tirer sèchement sur les pattes de devant pour faire coucher le chien.

Encore plus fort, le chien se lève, sans être tenu de se remettre au coucher… 3ème exercice, le croisement de chiens, et là c’était du grand n’importe quoi : les chiens qui voulaient se castagner étaient rappelés à l’ordre par des ‘NNNOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNN’ criés de manière quasi-hystérique (ah ouais je gueule, j’ai une grosse paire de c*uilles moi) 4ème exercice, le rappel, et là c’est le bouquet final : un couloir de cônes, le dresseur tient le chien par la longe, le maître va au bout du couloir, et appelle son chien : en frappant très fort les mains au dessus de sa tête (une forme d’applaudissement), et en criant 10.000 ordres : Médor, viens, viens là, allez viens, Médor, au pied,….

J’observe une personne plutôt sympathique (le dresseur) mais dont le niveau technique frise l’incompétence : voulant sans doute m’impressionner, il prend le chien d’une cliente, le chien commence par aller voir une femelle, va faire ensuite un pipi, va ensuite sentir une crotte, pour finalement se décider à aller voir pourquoi ce type fait autant de bazar là bas !!!! Mort de rire….

Pour couronner le tout, le dresseur s’adressait en permanence au chien avec l’index tendu (tu vas voir ce que tu vas prendre si t’obéis pas).

Point positif, pas trop de violence (autre que verbale), mais franchement c’est impossible que le chien progresse ! Mais là mon esprit manichéen me souffle : « et si c’était volontaire ? »

En effet, si l’on résout comme toi le problème en 2 séances, les gens ne paient plus !

En résumé, côté commercial, ça peut aller : il s’occupe du prospect, et quand je suis parti il m’a même dit de prendre son prospectus, avec les horaires.

Il y a aussi un flyer avec au dos les dix commandement du dressage et de l’éducation d’un chien, il y a de quoi rigoler :

1) Aimer son chien : ok ça c’est bien

2) Ne pas tomber dans l’excès et trop le gâter : bon à la rigueur c’est vrai aussi

3) Ne jamais frapper son chien : ça va avec le 1) et ça devrait être le 1)

4) Eviter de faire coucher son chien dans son lit ou dans sa chambre  no comment

5) Le laisser manger tranquillement

6) Isoler son compagnon au moins 2 heures par jours (avec un s dans le texte mais je ne me moque pas) pour éviter l’aboiement, la jalousie, la destruction (je te jure que c’est vrai)

7) Jouer avec lui modérément (se faire respecter) : j’aimerais beaucoup qu’il développe ce point

8) Le féliciter avec effusion après chaque réussite d’exercice, ne pas rester sur un échec (les fiches SPA disent la même chose, c’est banal)

9) Le sanctionner uniquement au moment de la faute (être juste) : ça on est d’accord

10) Et le meilleur pour la fin : la réussite d’un dressage est liée à 4 conditions :

a. La technique (choisissez un dresseur professionnel et compétent) : bah voyons…

b. La répétition (soyez courageux et patient) : c’est sûr, vu le nombre de fois où je les ai tous entendus répéter des ordres inlassablement sans les faire respecter

c. Savoir féliciter

d. Savoir punir en respectant l’animal : ça ressemble à un slogan de pub pour lessive

Pour le reste, je me sens comme un mortel qui connait le chemin vers le royaume d’Eden (ta méthode) et qui voit les autres divaguer à droite et à gauche.

J’avais un peu mal au cœur pour ces gens qui étaient plein de bonne volonté, même le dresseur !

Un point hyper positif : celui-ci n’arrêtait pas de complimenter… ses clients ! ‘vous êtes formidable’, ‘voyez comme vous vous en sortez bien’, ‘c’est magnifique’ etc. Sorte de mini méthode Coué qui semblait porter ses fruits ! « Et maintenant Blaze, flattez moi ! »

Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est pourquoi diable ne te copie-t-il pas ? il connait ta méthode, non ? ça, cela reste un vrai mystère…

Philippe Mongrolle, www.mongrolle.com

***

Ca y est, j’ai fait mon essai. J’ai visité la pension canine qui propose un emploi à mon agence de chômage.

Le type une catastrophe… Je l’avais déjà senti « space » au téléphone, mais j’ai eu confirmation en passant deux heures avec lui.

Déjà à mon arrivée, il ne m’a même pas saluée et m’a fait poireauter 5 minutes dans la cour seule, alors qu’il m’avait ouvert le portail. Bref ça c’est pas grave.

Nous avons en premier lieu sorti les chiens des boxes pour les mettre dans les parcs.

Ensuite il m’a demandé de balayer les boxes, ce que j’ai fait. Il y avait une de ces odeurs d’urine et de chaud, une catastrophe. J’ai donc voulu laver les boxes et il m’a dit « non, je le fais de temps en temps ».

Déjà là j’étais choquée, pour moi il est naturel de laver chaque jour. C’était un petit bâtiment de 8 boxes en béton, avec des palettes qui servaient de couchage.

De l’urine séchée embaumait l’atmosphère, et il faisait sombre. Je pensais que les chiens passaient la journée dans les parcs, mais pas du tout ! Ils y vont 4 x 30 mn par jour, et sinon retournent dans les boxes fermés et sombres où ça pue. J’étais dégoûtée.

Je lui ai demandé le compte-rendu d’une journée type, il n’a aucunement parlé d’hygiène et de nettoyage.

Je lui ai posé différentes questions, il répondait à peine. Il y a actuellement 6 chiens en pension, dont un berger suisse et un bouvier bernois.

Il m’a dit que le chien suisse, il n’arrivait pas à l’attraper, donc il le fait passer du box au parc en fermant chaque allée. Quand au bouvier, il n’arrêtait pas de lui gueuler dessus car il aboyait.

En fait j’ai vu que ce chien voulait jouer. Je suis donc entrée dans son parc, lui ai parlé, l’ai caressé et j’ai joué un moment avec lui. Au moment de renter les chiens, le bouvier se trouvait entre lui et moi. Le type était à une vingtaine de mètres de moi, il a appelé le chien. Le chien l’a regardé, m’a regardé, et a accouru à côté de moi, se mettant assis à mes pieds.

En rigolant j’ai dit « il préfère les dames! ». J’ai vu que là ça ne passait pas pour lui. Ensuite il m’a demandé ce que j’avais comme chien, je lui ai donc dis un montagne des Pyrénées.

Vous savez ce qu’il m’a dit? « Ils sont pas finis ces chiens, c’est comme les dobermans, ils ont une case en moins. Je n’ai pas vu beaucoup de montagnes, mais ceux que j’ai vu étaient tous tarés. »

Là je savais que jamais je bosserai avec lui, je me suis donc laissée aller à lui dire ce que je pensais:  » ce ne sont pas les chiens qui ne sont pas finis, ce sont leurs maîtres et certains professionnels qui ne savent pas faire leur boulot ».

Pour conclure, j’avais sacrément les boules que ce type tienne une pension aussi dégueulasse, je n’ai senti aucun amour du chien, comme si une lassitude du travail l’avait envahi et que c’était devenu une routine, un bizness.

Bien sur il m’a dit qu’il ne me prenait pas car je n’avais pas de diplôme et de notions d’assistante vétérinaire pour effectuer les premiers soins si besoin est. Je n’ai même pas discuté, je n’avais qu’une hâte, quitter cet endroit nauséabond où les chiens sont considérés comme une source de revenus et rien d’autre.

C T

 

This Post Has 0 Comments

Leave A Reply