Trac de la compétition canine

je fais de l’agility, et j’ai une chienne berge belge malinoise de 4 ans et demi. La chienne a bien compris ce qu’il fallait faire, mais lorsque je suis en concours, je stresse tellement que je reporte tout ce stress sur ma chienne, et je panique car j’ai tellement peur qu’elle ne me suive pas.

Je regarde trop ma chienne au lieu du parcours, et j’ai été souvent été éliminée à cause de ce sacré stress, que pourriez-vous me conseiller de faire ? Y a-t-il quelque chose à faire ?

Je m’entraîne avec des agilitystes de haut niveau, et je change de terrain, mais je stresse quand même à l’entraînement aussi.

réponse : connaissez-vous cette discussion fameuse entre une jeune actrice qui, un jour, dit à Sarah Bernhard : »Moi, je n’ai jamais le trac« , et la grande artiste qui lui répondit : »ne vous inquiétez pas, cela viendra avec le talent! »

Pratiquez beaucoup, à l’entraînement comme en concours ou en démonstration, et voyez un sophrologue.

Moi qui ai été deux fois champion de France de tir des officiers de réserve, je connais bien le trac, ça ne vous quitte jamais. Même si, maintenant, il est moins puissant.

Les concours canins, à côté du tir de compétition, sont une plaisanterie en ce qui concerne le trac.

Deux trucs : le whisky est un bêta-bloquant, et le vin rouge calme beaucoup. Sans excès. Et ne prenez pas de calmants pharmaceutiques, vous risqueriez de perdre le sens des réalités, d’être un zombie.

Car, tous comptes faits, le trac n’est pas une si mauvaise chose : il oblige à se concentrer sur ce qu’on fait.

This Post Has 0 Comments

Leave A Reply