Question
Je suis heureux d’avoir retrouvé sur ce site Michel Hasbrouck, qui, comme moi est un ancien maître-chien du centre d’instruction des services biologiques et vétérinaires des armées. J’étais maître-chien en 1962 au C.I.S.B.V.A. de Compiègne, puis ensuite muté à Linx en Allemagne. J’ai donc travaillé beaucoup avec des Bergers Allemands.

Au mois de janvier je vais faire l’acquisition d’un mâtin de Naples mâle, car je demeure malheureusement dans un quartier très insécurisé. Pourrais-je connaître les aptitudes au dressage d’un mâtin de Naples, ses qualités pour la garde et pour l’accompagnement.

Réponse
J’étais l’élève du margis-chef Schwartz, cher camarade, mais en 1966. C’est sous sa direction que j’ai appris la phrase qui m’est restée essentielle : « Le dressage n’est pas du domptage! »…

Le mâtin de Naples est généralement assez bon de garde, mais on n’y trouve pas de lignée de travail, puisque le travail de défense lui est interdit à cause de sa taille. Prenez donc un chiot vif, pas du tout peureux, et entraînez-le physiquement plus qu’un autre, parce qu’ils ont une bonne tendance à l’embonpoint.

Et ne le faites jamais mordre sur vous à titre d’entraînement, pour qu’il n’apprenne pas que c’est vous qu’il faut mordre en cas d’agression.


Commentaire

Mâtin de Naples — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.