Je suis un théoricien, un intellectuel, un concepteur. Lisez mes livres, venez en stage avec moi ou un dogmaster de mon réseau, vous comprendrez.

Eh bien, j’ai pourtant décidé voici longtemps de prendre du recul avec les théories sur le chien.

C’est tellement facile, de gloser sur ce qu’est le chien. Pour ma part, je suis partisan d’un vrai savoir-faire de terrain.

Mais je ne méprise pas les comportementalistes, car, comme l’a écrit François René, vicomte de Chateaubriand : « Il faut être économe de son mépris en raison du grand nombre de nécessiteux. »