Lorsque nous avons eu Eudipe (à 2 mois), je l’ai inscrit au club canin à côté de chez moi. Pour eux cela ne passe que par le gavage de saucisse…

Je m’explique : il fallait venir avec des « knacky » dans les poches, coupées en petits morceaux, et dès que le chien faisait quelque chose de bien, lui en donner. Les cours ne duraient pas plus de 10 minutes car, au-delà, l’éducatrice avait peur de fatiguer les chiens.

Eudipe a très vite compris. Dès le premier cours, sur le terrain du club, il exécutait « assis » « couché ». En revanche, à la maison, quand je le faisais travailler, je ne lui donnais pas systématiquement de morceaux de saucisses, mais je le félicitais et le caressais.

Bien vite il a compris ce qu’il devait faire, et où ! (ex, en arrivant au club canin, il passait son temps à faire assis/couché pour avoir des saucisses).

Quand il a eu 5 mois, il a commencé à sauter sur tous les autres chiens du groupe. L’éducatrice me l’a isolé, lui faisant un cours particulier pour « qu’il ne perturbe pas les autres chiens ».

Là, j’ai eu de sérieux doutes quant à sa vision de l’éducation canine, qui ne correspondait pas forcément à mes attentes (j’aurais préféré que nous travaillions pour qu’Eudipe cesse de sauter sur les autres chiens par exemple).

Pour la marche au pied, idem, elle m’a dit que tous les chiens « tiraient » jusqu’à au moins 1 an révolu, et qu’il fallait prendre son mal en patience, ne surtout pas le gronder ni tirer sur la laisse, mais l’ignorer, il comprendrait de lui-même…

Cela me laisse perplexe, mais je ne suis pas éducateur. J’ai arrêté les cours aux 6 mois d’Eudipe, car comme de nouveaux chiots arrivaient toutes les semaines, nous en étions toujours aux « assis » « couché » et trois pas en laisse sans sauter…

Quand à Eudipe, il n’écoutait plus rien et ne pensait qu’à faire le fou avec les autres chiens. Même les saucisses ne l’intéressaient plus.

Comme les promenades en laisse devenaient infernales, je lui ai acheté un harnais qui bloque les pattes avant, donc, théoriquement, il ne devait plus tirer. Cela a été durant 2 promenades, et effectivement, à chaque fois qu’il s’emballait, il ralentissait très vite, on sentait que ça le gênait.

Or, le troisième jour, Eudipe a fait sa promenade debout sur les pattes arrière, afin de ne plus être gêné. J’avais donc un bipède à mes côtés ! J’ai donc laissé tomber ce harnais de marche. Pascale Bonnaire, Messigny et Vantoux

réponse de MH : Ils ont mis la récréation avant la classe, parce qu’ils ne savent pas faire la classe !

******

Les clubs, ah ben, parlons-en tenez, je suis allée en visiter 9.

Toutes les personnes que j’ai rencontrées me disaient : « il faut faire agoniser votre chienne, l’attacher à un arbre et la prendre jusqu’à ce qu’elle suffoque, il faut lui mettre la branlée du siècle. Y’a plus rien à faire, elle a quatre ans, faut la faire piquer. »

J’en passe, et des meilleures…

Aujourd’hui, mon chien a 13 ans, elle est sociable, et s’amuse avec les chiens comme les humains.

En deux jours, son problème d’agressivité a été vraiment résolu, par Michel Hasbrouck, sans coups et sans cris.

Romhiffa

**********

Je suis allé hier au club où j’avais passé bien des mois stériles.

Je dois vous avouer que je vois l’envie dans les yeux d’autres propriétaires de « gros chiens ». Et ça, c’est évident, ça fait plaisir !

Je ne compte plus les fois ou je les vois embêtés comme tout avec leur tracteur à poils, tandis que moi je félicite mon chien de la voix. Je suis retourné à l’agility avec mon fox, Juillet, je ne me souvenais plus du manque de compétence des éducateurs de club. De tous les couples maître-chien que j’ai vus là-bas, je n’en ai pas vu un seul qui ait progressé entre le début et la fin de la séance.

En ce qui me concerne j’ai été très agréablement surpris du comportement de Juillet, lui qui a tendance à donner de la voix pour un oui pour un non n’a pas émis le moindre son de toute l’après midi, il était le seul à ne pas tirer sur sa laisse même parmi les chiens « dits » confirmés qui, tous, tiraient ou bien étaient tirés.

Jonathan Deniel, Reims

***********

Juste un petit message de Verbier où nous attendons avec impatience le printemps.

J’ai essayé de faire un cours avec Simbo dans un club pas trop loin de chez nous. Euhhh… une fois, et plus jamais. Les gens sympa et tout, mais le travail avec les chiens, quelle déception !

Il s’agissait d’un cours de clicker pendant un week-end.

J’ai commencé avec beaucoup d’enthousiasme. Mais, après avoir avalé de la théorie pendant trois heures, Simbo toujours dans la voiture, je me demande d’ailleurs pourquoi nous avons dû prendre les chiens, ma motivation n’était plus au top…

J’ai pris un bol d’air frais avec Simbo, qui avait mérité une ballade, pendant que la plupart des gens mangeaient, leurs chiens toujours dans la voiture. L’après-midi, un peu plus de pratique, un chien après l’autre… Eh oui, le chien encore une fois trois heures dans la voiture. Bizarre, quand même, cette manière de travailler.

Encore une autre surprise, les participants, pour la plupart, avaient déjà fait des cours d’obéissance, d’agility, etc., mais quand il s’agissait de contrôler leur chien, quelle pagaille!

Ils n’ont certainement pas fait leurs cours chez vous 🙂 !

Je dois dire que Simbo a été exemplaire pendant les 20 minutes où il a eu le droit de sortir de la voiture. Toujours un peu timide, mais il a joué avec d’autres chiens autour / sans bagarre, le rappel parfait.

Enfin, juste pour dire que je suis bien contente d’avoir frappé à la bonne porte dès le début, et que j’apprécie beaucoup votre enthousiasme et votre savoir faire !

La semaine prochaine nous partons en vacances pour la Corse, avec Simbo, bien entendu. Merci et à bientôt ! Lisette Schellekens

 *********

Bonjour Michel, un petit message pour vous remercier de nous avoir « gâtés » avec la méthode tendresse et de nous avoir appris beaucoup de choses sur les chiens.

On a eu l’idée de visiter le club d’agility à côté de chez nous ce matin, et nous sommes partis en toute hâte. Ça nous a fait du bien d’y aller, même si nous n’avons pas apprécié leur façon de faire, parce que nous nous sommes souvenus de certains de vos phrases et gestes oubliés ; nous avons vu la différence entre les cris pour terroriser et la fermeté + tendresse.

Je vous ai imaginé à côté des ‘dresseurs’ (Philippe aussi, je crois), même si vous n’étiez pas là, et j’ai imaginé votre regard. On s’est vus nous-mêmes avec Orion à La Jumelle aussi : ça nous manque, parce que parfois je crois que ça fait plus du bien à nous 2 qu’à Orion. Merci (et à bientôt, Philippe voyage moins en ce moment, et j’espère que nous pourrons venir vous voir le we prochain)

Laura Barzan, Oncy sur Ecole

**********

Si nous vous écrivons, mon épouse et moi, c’est parce qu’il nous a pris l’idée samedi, comme cela, pour voir, sans d’ailleurs aucune intention précise, sinon la curiosité, de voir comment c’était ailleurs. Bien nous en a pris, la raison de ce message réside dans ce que nous avons vu là.

Le club voisin, où nous sommes ainsi allés, très sympa, les gens aussi, mais nous sommes restés trois heures à regarder des matons dans un pénitencier, avec des chiens affolés et stressés tournant comme leur maîtres.

Tout le monde trouvait ça normal… Hurlements, ordres répétés et vociférés, chiens tremblants ou agressifs, non respect des maîtres, à qui on demande souvent de se mettre au garde-à-vous dans le cours collectif, même quand ils sont vieux et qu’ils ont du mal à courir, et surtout pas un seul chien qui obéit du premier coup.

Mais plutôt des chiens oreilles plaquées contre la tête, et queues entre les jambes, à cause des cris.

C’est peut-être parce que nous avions vécu quelque chose de si différent que nous en sommes restés traumatisés.

Pauvres chiens, des colliers en chaînes simples, comme les vôtres d’ailleurs, en plus petit de maillon, mais pas comme chez vous, là ils sont réglés en étrangleurs.

Jusqu’au bout ça étrangle cette saloperie, car  » il faut bien que le chien comprenne qui est le maître » nous a-t-on dit.

Et  même qu’une fois, » un chien a failli rester sur le carreau« . C’était la faute du maître, a-t-on précisé, qui avait mis l’anneau d’étranglement dans le mauvais sens, ça ne pouvait pas coulisser. Pauvre chien, et pourquoi pas la chaise électrique ?

En philosophie, on dit que l’homme, bon naturellement, est méchant par accident. L’accident est lourd de conséquences, car le chien, lui, est bon naturellement. C’est l’homme, par bêtise, qui le rend méchant. Comme disait Coluche, il y a des gens qui ont des enfants parce qu’ils peuvent pas avoir de chien.

Mon épouse et moi étions silencieusement révoltés car, côté pratique, pas de résultats. Les chiens sont étranglés, tirés, pleurant. Dans ce club qui devrait être interdit, c’est l’homme qui aboie sur le chien. L’impression est désastreuse, cacophonique, pas un chien qui obéit.

Le président, qui sentait peut-être venir de nouveaux clients potentiels, s’est approché pour nous demander nos impressions. Nous avons essayé de glisser que, peut être, un peu moins de brutalité, de cris, parler doucement, les câlins, la tendresse, bref, tout ce qu’on a appris chez vous… Il nous a regardés, goguenard, « et vous croyez que ça marche ? »

On a bien essayé de dire que, oui, ça marche, mais on est passés pour des c..s, excusez-nous l’expression.

Ah si, un fait positif dans ce club, Spock et Moka sont restés trois heures, le mien tenu en laisse ou couché sans bouger, et celui de mon épouse, libre, en pas bougé, à trois mètres d’elle, avec un câlin et un compliment de temps en temps, comme nous l’avons appris chez vous, à regarder la leçon, tranquilles au milieu des cris, en nous regardant d’un air d’adoration. Ils n’ont pas bougé, même quand un bébé chiot est venu par deux fois leur dire bonjour!

Oui, ce qui s’est bien passé dans ce club, c’est l’étonnement de la femme du président qui ne comprenait pas pourquoi même un chien « si jeune » était « si sage », comme elle disait, et l’étonnement des membres, dont certains sont venu nous dire : » il est tranquille votre chien, vous venez ici depuis longtemps ?  » et à qui nous avons  répondu: « c’est la première fois, on visite , on vient d’ailleurs… »

C’est sûr qu’on venait d’ailleurs. D’un endroit sans cris, sans colliers étrangleurs et sans matons, d’un endroit  où on rigole, où on gratouille le cou d’un chien plutôt dix fois qu’une, juste pour lui dire merci d’être un fidèle compagnon, et où le moniteur trouve toujours un petit moment pour tout le monde, même s’il est débordé de travail et toujours avec le sourire.

Petit détail, nos chiens, qui ont provoqué l’admiration par leur sagesse, ont été éduqués dans cet endroit calme, nous vous le recommandons si vous ne le connaissez pas. Les bergeronnettes viennent faire leur nid en été sous la tonnelle, le Manneken pisse dru dans le bassin à poissons rouges quand il y a du soleil, le barbecue en été, au bord du petit terrain d’agility, donne l’impression d’être en vacances, quel calme, quel repos au milieu des chiens avec ou sans papiers, du bâtard au premier prix de beauté, ils sont tous là avec leurs maîtres. Sans oublier le champagne!

C’est : dressage-tendresse, les Essarts le Roi. L’équipe ? Le club, et le chef… Mais nous n’arrivons pas très bien à savoir qui c’est. Normalement, il s’appelle Michel Hasbrouck, mais nous ne savons plus, parce que, des fois, il se prend pour le jardinier, il jardine, d’autres fois, pour le bricoleur de service, il bricole longes, laisses, muselières, un rivet par ci, un conseil par là, et, d’autres fois encore, pour le cuisinier, il barbecuse.

Un seul cas où il se fâche, c’est quand on crie ou qu’on tape sur un chien. Et aussi, quand on est assez bête pour pas comprendre que le chien est bien plus fidèle et bien plus intelligent que l’homme.

Mais c’est normal, c’est un chef de meute, il pense chien, il est chien, et le chef défend toujours sa meute. Sa particularité ? Amoureux de tous les chiens, mais, ça, on l’avait compris. Au retour de ce samedi infernal, nous sommes contents d’être chez vous.

Nous avions envie, mon épouse Brigitte et moi, par ce message rédigé en commun, de vous le dire. Donc, un grand merci…  Jean-Philippe Mielley, Issy Les Moulineaux

**********

mars 2012 Je me permets de vous contacter après avoir vu vos sites, lus quelques articles sur vous et avoir lu votre livre « Dressage Tendresse ».

Je vous semble « suspicieuse » mais j’ai un berger allemand de 6 ans qui a vu 3…4 …5   éducateurs canins , le 1er à l »école du chiot » à 3 mois.
Préalablement à notre 1ère visite j’ai essayé de lui apprendre les « assis debout couché » c’était acquis en une journée à raison de quelques minutes  par-ci par-là dans la journée.
Il apprenait vite. Mais il ne voulait rien faire à « l école ». J’ai fini par laisser tomber parce qu’il aurait fallu que je trouve une nourriture plus « stimulante » comme le saumon pour qu »il suive leur Formation….
Bref je vous passe les étapes suivantes. Automne a toujours été et est encore une crème à la maison : ne chipe rien même sous son nez, s’accommode du chat, se contente de bouger si on lui a malencontreusement marché sur la queue …
Il adore la neige, l’eau, la voiture…se laisse soigner les dents, les oreilles et récemment a supporté uns séance d’ostéopathie peu sympathique en se contentant de grogner un peu et cela après s’être fait retirer des points de suture suite à une hémorragie dans le pavillon de l’oreille.
Excusez tous ces détails, mais c’est pour que vous imaginiez le monstre que c’est.
Nous avons toujours eu des problèmes avec la marche dans la rue ; il tire tout le temps et aboie comme un fou furieux après ses congénères au point où je le sors rarement moi-même (c’est mon mari qui s’en charge, en fait il l’accompagne à son travail).
Nous avons refait une tentative en septembre 2011 dans un nouveau club canin et au bout de 3 ou 4 séances l’éducatrice a été pincée à l’avant bras : elle a voulu contraindre mon chien à cesser d’aboyer alors qu’il y avait des chiots dans la salle. Elle l’a acculé contre les murs, les gens , les tables et lui a appuyé sur le cou. Il s’est retourné. Et tout ce qu’elle a trouvé à nous dire c’est qu’elle pourrait le dénoncer en chien dangereux !
La séance suivante elle nous a dit qu’elle aurait dû le soumettre davantage au lieu de se relever!
Et lorsque je lui ai dit qu’a mon sens elle n’aurait justement pas dû le coincer mais trouver autre chose elle a paru surprise Elle a refusé de reconnaître qu’elle s’y était peut être mal prise. Depuis cette mésaventure mon mari a poursuivi les cours  jusqu’ il y a quelques semaines où Automne a été opéré de l’oreille.
Personnellement je trouve que depuis mon chien est souvent sur le qui-vive; d’ailleurs, lorsque mon mari essaie de le retourner en séance sur les conseils de l’éducatrice, il voit venir l’acte de soumission et se dégage avant la moindre prise. Lorsque mon mari tente un peu de travail au cours d’une balade notre chien aboie pour dire son mécontentement et, si mon mari insiste, il essaie de lui pincer la main Pour ma part son comportement est plus agressif, même si rien n’a changé lorsqu’il est à la maison.
Que puis-je faire pour qu’il obéisse aussi à l’extérieur et stopper ces nouveaux comportements ?
réponse : allez vite chez un dogmaster !
**************
J’habite à xxxx. J’ai 45 ans, suis marié et vis avec deux filles de 9 et 12 ans. Je possède une chienne border collie née le 05.09.2006 depuis novembre 2006. Elle n’est pas stérilisée. Je pratique l’agility au sein du club xxxxx de xxxxx. J’ai eu un parcours chaotique.
Au départ, j’ai suivi durant environ 8 semaines, l’école du chiot chez M. et Mme xxxx à xxxx .
Ensuite, ils m’ont proposé trois cours individuels avec une dame prénommée xxxx.
C’était soi-disant un tremplin avant la classe « ados ». Je n’ai pas poursuivi l’aventure à cet endroit. J’ai continué la formation chez Mme xxxxx xxxxx à xxxxx avec la méthode du clicker.
 Le but était de préparer le chien pour l’agility avec le clicker. Cela a bien commencé mais a mal fini car finalement la chienne avait des craintes en entendant le clic du clicker. J’ai donc cessé les cours.
En juin ou juillet 2007, j’ai commencé les cours d’éducation au sein du club cynologique d’xxxxxxxx. Pour l’éducation et la sociabilisation, j’ai eu comme moniteur M. xxxx xxxx.
Par la suite, j’ai commencé gentiment l’agility avec Mme xxxx xxxxxmonitrice dans le club d’xxxxx. Pour des raisons que je ne connais pas vraiment, cette dame a quitté le club (brutalement) le 31.12.2007.
Le club se trouvant sans formateur d’agility, je suis allé chez xxxxx, club d’agility spécifiquement.
En février 2008, j’ai eu un accident de travail (ligaments de la cheville droite déchirés) et j’ai dû mettre de côté l’agility. J’ai par contre suivi les cours d’éducation canine avec M. xxxx. Depuis quelques semaines, je me remets gentiment à « gambader » mais la cheville est encore fragile, je dois donc faire attention.
Ce qui m’amène vers vous, ce sont quelques problèmes avec Cheyenne ! Elle me donne quelques soucis et cela inquiète aussi mon épouse. Elle a des craintes comme par exemple lorsque mes enfants parlent forts à la maison ou dehors ou que ma femme fait une remarque accentuée aux enfants. On dirait que la chienne prend les remarques pour elle, comme si elle se sentait concernée directement par les engueulades. Elle quitte donc systématiquement notre proximité et va se coucher/réfugier sous mon bureau dans une autre pièce.
Idem pour l’extérieur, il suffit que la voisine ou les enfants parlent forts ou poussant des cris pour que Cheyenne parte soit sous le bureau ou dans sa niche dans son box (au jardin). Lors de la rentrée de la promenade du soir, souvent elle me fait le coup en descendant du VariKennel, dès que j’ai le dos tourné, elle file dans son box. Si je l’appelle, elle ne revient mais part deux fois plus vite.
Normalement, j’ai un très bon rappel. En promenade ou avec d’autres chiens, notamment à l’entraînement, elle revient toujours et très rapidement. Mais après la promenade, c’est comme si elle faisait la gueule car la promenade était finie. A part cela, elle tire énormément sur la laisse. Je n’arrive pas à changer cela.
A l’entraînement, lorsque je fais des exercices avec elle, elle traîne la patte (lenteur extrême) comme si cela la faisait « chier » de travailler avec moi. Lors des demi-tours droit ou gauche, elle est toujours à la traîne comme si l’envie/le goût n’étaient pas présents. Cheyenne aboie très souvent lorsque je m’intéresse à un autre chien. On dirait qu’elle n’aime pas que je m’intéresse à un autre chien. Elle réagit quasi toujours ainsi.
Je ne l’ai jamais engueulée ni battue car j’avais très vite remarqué ses craintes. A l’entraînement, si je me trouvais à côté d’un maître qui engueulait son chien, c’en était fini pour moi, Cheyenne croyant que les engueulades la concernait. Voilà en quelques lignes mes soucis. Je ne sais pas ce que vous pourriez me proposer.
réponse de MH : vous appelez tout cela « quelques problèmes » ? Vous aimez les litotes… Les clubs ( j’ai mis xxxxx sur les noms propres) ont le mérite de faire ce qu’ils peuvent, mais, généralement, vous n’y rencontrez pas les grands dresseurs. 
 
Ceux-ci n’ont déjà pas le temps de s’occuper de leurs propres chiens autant qu’ils le voudraient, ce n’est pas pour prendre en charge les débutants. En outre, il n’y a pas des grands dresseurs dans tous les clubs… Alors, faute de rencontrer un grand dresseur, qui saurait vous sortir de l’ornière, je vous conseille de changer radicalement votre mode d’action avec votre chienne. 
 
Débrouillez-vous pour que, désormais, elle s’amuse au travail, quitte à la voir obéir moins bien. Et faites cela tout seul, hors du regard des moniteurs que vous avez consultés jusqu’ici : ils n’ont pas prouvé leur compétence face à votre -complexe -problème, même si je ne remets pas en doute leur dévouement… 

****************

Hiya Michel,

Excuse please this new demand on your time. I’d very much like the benefit of your experience with the following,

I’ll really try to be brief; Flash, now one year old, is a pretty usual kind of dog, until his is on a lead.  When he is on a lead, and he meets another dog on a lead or in a garden or in sight he behaves aggressively.

WE live an ordinary life, kids, school, work, urban.  We are not “dog” people we are a family in which there is a well loved dog.

SO I sought a solution to his soften his “aggressive” behavior when on his lead when meeting other dogs.  I found a “social” training group call the xxxxxxxx in xxxxxxx, 10 minutes from home, run by a xxxxxxxxxxxx and signed Flash and I up there for 15 hours.

The frist week, which was the Saturday before last, Flash and I arrived and he as on his lead, and barked and fussed at the sight of maybe 15 other dogs present, Pascal gave me a long blue leash and told me to go into the compound with all the other dogs (and their owners) who were running free together. 

I did so and let the leash go immediately and held my breath.  He stayed very close to me at first and the other dogs arrived and everyone smelt each other and he them moved away from me a bit, and then came back when he got a bit worried, and finally after 5 minutes was running around with all the other dogs, happy as you can imagine. 

I was RAVIE!.

So then the lesson commenced, we all put the dogs and long blue leashes, and got the dogs to sit and stay whilst one of the group weaved their dog, au pied, in and out of the circle of the remaining dogs sitting.  Flash sat and stayed without fault. 

Then Flash and I had to walk, au pied, in and out of the circle of dogs on sit and stay command.  He did it with no problem (even thought au pied! Was impossible for him without constant reminders).

At the end of this first hour, he had been exemplary! And he had spent some 50 minutes on a lead with other dogs, in close proximity with other dogs, NO TROUBLE what so ever, no barking, no growling, no snapping, nothing!

Then he spent another 20 minutes free with the other dogs, no lead running around in the enclosure, whilst we the owners stood in the same enclosure with the dogs.  It was wonderful.

Last Saturday, hour 2, we arrived on the long leash, he saw the other dogs on their leashes and free in the compound, he was straining to go inside with the other dogs, no signs of any aggressivity at all, no barking no snapping, but the hair on his back was slightly raised.

We went in, I released him from his collar and lead and he played and played and ran around like a total mad thing with the other dogs for a full 30 minutes.  

There were two new dogs, both Labradors.  We did the normal exercise, sit stay, whilst the dogs were walked amongst us one by one, then coucher stay exercises with dogs being walked between us, then coucher stay and I walked a meter away, all the other dogs were on coucher stay, all other owners with I meter away, all dogs were on their long leashes. 

NO PROBLEMS AT ALL he was just prefect!.

Then towards the end, he was starting to have difficulty following the sit and stay command, and several times I’d had to press his haunches along with the command to get him to comply.

Then the exercise changed, and the owners had to drop their dogs leads one by one, and try to get their dogs to walk at heel on the inside of us other owners and dogs who were on sit and stay, I was holding his lead when one of the new Labradors passed and Flash as quick as you can imagine Flash lunged at the dog with an intention to bite. 

Happily I was quicker, and stopped him before he had chance to reach the dog, but his intention to bite was evident.

EVERYONE was shocked. 

So I told him NO! pulled his lease sharply and then put him back on sit stay, AFTER this time every dog that passed he did virtually the same thing?!, on the third instances he actually bit my hand which was holding his leash.

At which moment the trainer xxxxxxxx took him and did a summersault. Then walked him around the other dogs, he had to correct his behavior twice or three times, sharply with the tug on the lead. 

Then he told me to walk him past the other dogs, without holding his leash au pied!! (I was really not at all confident) he said don’t worry so I walked him calling him to heal all the time and we got as far as the other Labrador when once more he tried to bite!

The trainer was ready for this threw a chain collar on the ground directly in front of his nose and Flash immediately stopped his approach, after which I held his lead and at times had to drag him to keep him walking in his circle.

HORROR! HORROR! HORROR!

THEN all the dogs were taken off their leads and they went to play, xxxxxxx told me to leave Flash on his long blue training leash and let him go play too; HE PLAYED WITH ALL THOSE DOGS, including the two Labradors, with no problems at all.

Michel, I’m not looking for a model dog!

Truly I’m not but I am trying to find a way of getting Flash to be less aggressive when he is on a lead when he meets other dogs.

Please could advise me.

I’m starting to feel a bit worn thin by my inability to modify this “aggressivity”, otherwise, apart from still marking in the house ONLY when he is left alone in it!, he is a wonderful dog, an adorable companion. 

That he actually bit my hand shocked me ridgid!

I would have said it would have been impossible!.  I was happy I was wearing my leather gloves, and I’m convinced that he bit because I was preventing him from attacking!

He was very excited when he did it but he knew what he was doing, he wanted to be free.

The vet has said to Neuter/castrate him and castrate him now before he reaches full sexual maturity.  Is there any reason why I should not do this? 

The vet said I MAY make him less aggressive with other dogs!

WE confirmed his pedigree last week, his ears are not to standard, but the vet/judge/breeder passed him anyway because he said he was a beautiful dog but he said we cannot show him neither should be breed from him.

Truly apologetic for calling upon your time Michel, but I need advice and I know of no-one better qualified than you to offer it!

Jacqueline Lavigne SNA Europe

answer : Your so-called dog trainer should find another job, and play his part in another field of activity. And stop showing HE is a good dog trainer.

Instead of hoping Flash will stay a good boy, put him a good muzzle on when he may meet dogs… Only paranoids survive.

It’s been a long time I understood could-be fighters must wear a safety basket – like a ShellClip – when we let them play together.

veterinary muzzle on  dogessentiel.com

And for the neutering question, I know that when a dog’s genitories are removed, strange behaviors frequently occur. Apart from you bank account going lower… Dogs are no horses.


Commentaire

Club canin décevant — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.