livre d’or France

Ici, il n’y a pas une seule ligne écrite par moi, et mes clients sont identifiables, ce qui est rarement le cas sur les « témoignages » présents sur les sites d’autres « dresseurs » ou « éducateurs canins » ou « comportementalistes »…)

http://www.synodre.info/educ.html ****

un dresseur extraordinaire. Jean Gill ‘Someone To Look Up To‘ CalliOpress, 2010  ****

2 mai 07 Un des meilleurs spécialistes dans le monde du chien, c’est Michel Hasbrouck. Marie-Raphaëlle Ginon, élevage de la plaine d’Astrée, beaucerons & chiens de montagne des Pyrénées http://www.la-plaine-astree.com

**** 11 février 08 vous resterez une référence cynophile pour moi. Pedro de Almeida Adriano, filas brasileiros

**** Je sais vos compétences et je pense que vous êtes le seul à me donner de bons conseils. Katia Maréchal, éleveuse de dobermans, Athienville

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Bonsoir monsieur Vasseur,

Sur le conseil de mon vétérinaire, le dr Eric Lacroix, que je connais depuis plus de 20 ans, je vous ai contacté.

Vous avez accepté de prendre en charge pendant 1 journée 1/2 mon berger allemand âgé de 2ans et 4 mois.

Je vous avoue que j’avais vraiment du mal à croire en cette méthode avant de vous rencontrer la semaine dernière.

Le changement depuis cet après-midi est total.

Mais oui, je dis bien mais oui, vous m’avez complètement bluffé en 1 journée 1/2 !

Vous avez réussi à faire avec Malbrouck ce que je n’ai jamais réussi à faire en 2 ans et 2mois.

Vous avez totalement changé notre vie, celle de Malbrouck mais surtout la mienne, je suis complètement réconcilié avec mon Bébé.

Je peut sortir avec sans crainte, et rassurée, car mon berger allemand était ingérable, que ce soit pour sortir ou en obéissance à la maison ( Il n’arrêtait pas de tirer sur sa laisse, c’est lui qui me sortait et non moi,(rire).

Le couché, n’en parlons même pas, les repas tranquilles, impossibles, et bien d’autre choses.

Grâce à vous le changement est radical, bien que je sais que tout n’est pas encore gagné c’est sûr.

Mais par amour pour mon berger allemand, je suit prête à mettre en œuvre les conseils que vous m’avez donnés et appris pour que mon Malbrouck soit le chien le plus heureux du monde.

Mille mercis à vous pour ce que vous avez fait, je vais en parler autour de moi et vous recommander à toutes les personnes qui souhaitent donner le meilleur des spécialistes que je connaisse pour leur chien.

Je vous remercie encore et encore. Malbrouck et moi ne vous remercierons jamais assez  jusqu’à la fin de nos jours.

Je ne manquerai pas de lui faire un énorme câlin de la part de notre sauveur.

Magali Naessens, Hellemmes – n.magali@aliceadsl.fr

***
Chère Aurore, nous tenions à vous remercier pour vos bons conseils lors du stage que nous avons fait en novembre 2011 aux Essarts avec notre King Charles Gatsby. En un jour et demi nous avons obtenu des résultats stupéfiants. Irene de Vulpian, Paris

***

Grâce au hasard, auquel je ne crois pas, ma route a croisé un jour celle de Michel Hasbrouck sous la forme d’un livre, Le Dressage Tendresse, acheté au moment où je me préparais à accueillir une petite chienne « Pimprenelle » de deux mois, sans avoir aucune expérience préalable des chiens.

La lecture de ce précieux ouvrage m’a amenée à prendre contact avec monsieur Vasseur afin d’effectuer le stage d’un jour et demi proposé par le site dogmasters.com

J’y suis allée en toute confiance, persuadée que j’allais y trouver les réponses aux interrogations que la  cohabitation avec cette petite chienne depuis quelques semaines n’avait pas manqué de me poser !

Voici mon avis final sur ce stage :

–  Sur les résultats : toutes mes attentes ont été satisfaites.

Pimprenelle est plus calme, elle ne saute presque plus, marche près de moi, ne mord presque plus sa laisse, (et beaucoup moins mes mains !)  la pratique du « couché-sans-bouger » s’améliore ; j’ai passé la journée d’hier avec elle et deux enfants, et tout s’est bien passé ; je n’aurais pas tenté cette expérience avant le stage .

– Sur la méthode :  elle vaut le déplacement !

J’ai passé deux jours à beaucoup rire et à beaucoup réfléchir.

Bertrand Vasseur doit être un digne descendant de Socrate : le « Maître » s’entend poser des questions apparemment naïves et anodines pour se rendre compte lui-même du manque de précision de ses réponses et de ses raisonnements approximatifs.

En un mot, on s’aperçoit très vite que, alors qu’on croyait savoir, on ne sait rien du tout…

Belle leçon d’humilité, dans une atmosphère où l’on ne se moque de personne, mais où règnent au contraire la bienveillance et l’humour.

Au final une approche jubilatoire de la démarche de « penser chien » ;  et du plaisir à apprendre un vrai rapport d’intelligence entre l’animal et l’homme. Joelle Fresco, La Madeleine

***

Bonjour Monsieur Hasbrouck, j’ai eu l’occasion d’éduquer une jeune rottweiler début 1997 aux Essarts le Roi et j’ai été très satisfaite de votre méthode. Mon fils souhaiterait éduquer le setter irlandais qu’il va prochainement recevoir.

Exercez-vous toujours au même endroit ? sinon, seriez-vous assez aimable pour m’indiquer vos nouvelles coordonnées. Dans l’attente de votre réponse, recevez mon bon souvenir. Jacqueline Aboudaram, Rambouillet

bonjour madame. Oui, je suis toujours sur le pont, aux Essarts le Roi, avec Aurore Chartier, et j’espère bien m’arrêter seulement au jour de ma mort !

***

Bonjour Aurore,

Merci encore pour ces (presque) deux jours à la maison forestière : j’ai passé un super moment avec ma chienne, un vrai bonheur.

… le problème pour vous maintenant, c’est que je vais avoir envie de revenir !

Je vous tiendrai informée des progrès de ma princesse , mais je compte bien revenir au printemps pour vous montrer ce qu’elle sait faire !

Bon courage pour l’hiver à la maison Forestière, amicalement, Vanessa Griffith, TF1

***
Merci pour tout, et pour votre remarquable écoute. Je crois que vous êtes vraiment un excellent dresseur. Laure Chameroy, Saint-Mandé

***

Votre méthode a quelque chose d’étonnant, et si je la résume, pour moi elle veut dire « donne-moi envie de t’obéir ». Je dois ajouter que j’étais un peu dubitatif, au début de chaque exercice, quand on nous expliquait le résultat que l’on allait atteindre.

Mes pensées étaient du style « hahaha, obéir, dans une pièce avec 3 autres chiens autour ? Laissez moi rigoler, vous ne connaissez pas mon fauve de berger allemand, elle va vous mettre un boxon dans la pièce, ça va pas traîner ! »

Et il n’y a eu aucun boxon !

Mon mari regrette de n’avoir pas fait le stage et je tente de lui enseigner ce que je sais maintenant, cela nous permet d’envisager d’autres apprentissages comme l’éthologie à cheval, et cette fois-ci ensemble. Avec toute ma reconnaissance. Lyliane Allemand, Goetzenbrück

***

Bravo encore pour votre stage avec nos deux dogos. Votre prestation est remarquable. Votre savoir faire surtout avec les maîtres est impressionnant. Patrick Borsier, Saint Maurice Montcouronne

***

Je suis venue chez vous avec ma chienne bébé berger allemand en 2004, l’expérience a été très concluante, je suis repartie très déçue car vous m’aviez fermement dit que Vicka ne serait jamais un chien de défense ! Elle ne l’est toujours pas, mais n’est plus peureuse, elle a 6 ans.

Cependant je tenais à vous dire que, en plus de ce que j’ai appris sur le comportement des chiens, j’ai aussi beaucoup appris sur moi-même pendant le stage. Le travail en développement personnel que j’ai entrepris par la suite pour sortir de mes peurs et blocages en tout sens m’a aidée à comprendre que je projetais beaucoup de choses sur ma chienne

Depuis j’applique vos consignes pour le rappel, assis couché etc.,  et j’ai un animal de compagnie super et moi… j’ai affronté mes peurs et les ai apprivoisées ! Merci simplement. Hélène PUDEBAT/LEBEDEL, Rognes

*** Monsieur Hasbrouck, je vous bombarde « Grand Sauveur des Femmes Actives »

Il y a un petit mois, nous sommes venus en famille (le papa, la maman, le petit garçon, le grand chien fou, le petit chien fou, les crocodiles en plastique) pour un test de comportement pour notre Alladin, berger australien de 2 ans…

comme nous sommes d’indécrottables curieux, de perpétuels apprentis en matière de chien et que l’accueil était bon (le café aussi), nous sommes restés tout le WE…

Notre bilan? Eh bien Monsieur Hasbrouck, je vous bombarde « Grand Sauveur des Femmes Actives » (titre honorifique s’il en est !), car depuis je peux passer l’aspirateur dans la maison EN PAIX !

C’est à dire sans un grand dadet de poilu qui se couche à l’endroit où je vais aspirer, et sans un chiot de 5 mois qui attaque l’embout par jeu… et quand on a une grande maison, un carrelage clair, un petit garçon et 2 chiens à poils longs, croyez moi, l’aspirateur c’est sacré !

Trève de plaisanterie, vous m’avez donné le déclic qu’il me manquait pour « aller jusqu’au bout » avec mes chiens et pour décider de ne plus me laisser déborder. J’ai enfin réalisé, après 2 ans de travail sur mon gros Dad, que tout l’apprentissage et toutes les activités du monde n’étaient rien si l’obéissance n’était pas au rendez-vous…

Merci donc pour ce stage, instructif, sympa, que je ne regrette pour rien au monde !

On reviendra sans doute pour des séances de révisions… les chiens en auraient donc besoin me demanderez-vous? Les chiens, je ne sais pas, mais nous autres maîtres en aurons toujours besoin, et puis quand il y a un café chaud et un sourire qui vous attend, difficile de résister… Marjorie Miltenberger, La Celle Les Bordes

***

je vous ai rencontré en 1989 aux Essarts le Roi, je venais pour mon beauceron âgé de quelques mois. Compte tenu du nombre important de personnes que vous avez rencontrées, vous n’avez certainement aucun souvenir de moi.

En revanche, je garde en mémoire de nombreuses images et souvenirs de l’époque. Je me rappelle de certaines soirées autour d’un Trivial Pursuit, de petits-déjeuners le dimanche matin, de la naissance de quelques Westies, de parcours d’agility dog, de bouteilles de champagne ouvertes dans la petite maison, d’un dogue argentin qui vous a été confié pendant plusieurs semaines…et surtout de belles balades en forêt après les séances avec mon chien et vous.

C’est étrange comme certaines rencontres peuvent marquer un parcours… Je parle souvent de vous et de tout ce que j’ai appris à votre contact sur les chiens… Je suis aujourd’hui directrice adjointe d’un internat scolaire à Clamart et je fais des ateliers de zoothérapie avec mon jeune berger blanc suisse. Peut-être qu’un jour nos chemins se recroiseront ! Amicalement. Marie HALLU hallu.m@orange.fr

Bonjour Marie, détrompez-vous, je me souviens très bien, même 20 ans après. On ouvre toujours des bouteilles de champagne, on a toujours des petit-déjeuners, des soirées formidables et des ballades en forêt. Il ne tient qu’à vous de venir dans ma petite maison : vous y êtes chez vous ! Je sais bien, vous avez vieilli, et moi, non, mais il faut vous y faire. Diverses choses ont changé, mais pas l’essentiel : vous verrez…

***

J’ai aussi fait visite à Agnès (dogmaster en Ardèche) pour une suite de mon stage avec les deux chiens et je l’ai trouvée sympa, absolument compétente comme dresseur, et c’était merveilleux de suivre son stage et discuter tous les problèmes du quotidien – très pratique et tranquille avec n’importe quelle race de chiens, même mes géants !

Donc je n’hésite pas de recommander ou Michel ou un de ses dogmasters.  Jean Gill, modérateur du site http://patoubeauce.aceboard.fr/229110-8992-6139-0-Test-caractere-pour-Luna-Celtian.htm

***

Oui, les choses ont bien changé à la maison et nous rétablissons avec notre dalmatien Volodia des rapports affectueux (on ne crie plus,on lui parle doucement, plus de vilains gestes…) tout en instaurant une autorité « bienveillante ».

Votre livre est un bon appoint à un « réapprentissage » d’éducation. Volodia est d’ailleurs nettement plus calme. Grâce à votre méthode, il ne tire plus comme avant, et les promenades [avec plaisir pour tous les 3 chaque soir, ce que nous ne faisions plus] sont beaucoup plus agréables. Géraldine et Serge MELKI, Ermont

***

Un grand merci pour votre stage de ce week-end !  Moi même et Câlin apprécions les caresses que je lui donne ainsi que les compliments. Il est moins foufou, je peux me promener avec lui, je suis enfin libérée  » de ma prison  » et de mon  » esclavage « . Je sais qu’il y a encore beaucoup à faire, que ce n’est pas gagné, mais au moins, nous sommes tous les 4 heureux !!!!! et c’est ENORME.

Nous vous souhaitons une très bonne journée. Cordialement, Brigitte Le Hesran, Saint Thibault Des Vignes

***

Je voulais vous donner des nouvelles de Vigo. Suite au stage nous sommes donc allés dès le lendemain au club où l’on s’entraîne, et je dois dire que beaucoup m’ont demandé si je n’avais pas changé de chien ! Vigo a été un amour. Il a bien ronflé au début, mais ne s’est pas battu !

Il a obéi parfaitement ! le lendemain il n’a meme pas ronflé, pourtant il y avait seulement des mâles surle terrain du club !!!!
Merci beaucoup pour les conseils, ils sont très efficaces !  Marion Turchetta, Chassigny

***

Je suis venu vous voir un week-end début juillet (le 7-8), avec ma chienne Westie, Birdie de son petit nom. Ce week-end fut un régal, vraiment. Birdie en est sortie transformée, son maître aussi. Nos balades sont un vrai plaisir, avec une tendresse infinie entre nous, le rappel est de mieux en mieux, le couché aussi.

Il s’est indiscutablement passé quelque chose. Alors merci, le passage par chez vous valait le coup (coût). J’ai lu et relu votre bouquin Dressage Tendresse, un petit traité à l’usage des hommes aussi. Frédéric Giquel, Paris

***

Mr Hasbrouck, je tenais à vous remercier d’avoir si bien pu partager et communiquer vos connaissances et votre savoir-faire ce week-end. Vous m’avez aidé à reprendre confiance en moi avec mon chien, et bien plus encore, à reprendre confiance en moi en général. Un grand moment! MERCI MERCI MERCI (j’en ronronne de plaisir!).

Nous voilà de retour dans notre lointaine Lorraine, après ce week-end passé avec vous en forêt de Rambouillet. Enfin avec vous… et tous ces chiens, petits et grands, jeunes ou vieux, craintifs ou agressifs, et tous ces maîtres en désarroi face à leurs boules de poils ! On est tous venus chercher LA SOLUTION en… une journée et demi !

Aucun de nous n’y croyait, on est tous arrivés sceptiques, on est tous repartis (je ne trouve pas le qualificatif) HEUREUX (ça, ça convient). Pourtant j’ai eu peur en arrivant : mon-chien-à-moi au milieu de tous les autres ? Que va-t-il lui arriver ?

– Que du BONHEUR ! Déjà quelques joies avec Sésam mon coton de Tuléar. -pause café sur l’autoroute au retour : il cavale après mon mari, mais la laisse était là… et il se colle à mon mollet gauche!

Retour vers la voiture, mon mari part le premier, Sésam le regarde partir et vient se mettre à côté de moi en me regardant avec ses yeux (car on voit ses yeux maintenant : premiers mots que vous m’avez dits samedi : il doit avoir peur de tout votre chien, il ne voit rien! – Forcément, un coton de tuléar, c’est des poils partout!-), donc avec ses yeux, mort d’amour.

Quel plaisir de ronronner jusqu’à la voiture! – les grands concours d’aboiements avec Suzie la petite voisine ont cessé, enfin de notre côté de la rue. Un regard, non-non-non : fini!

Je suis bluffée! Et l’autre continuait pourtant de toute sa voix ! – l’aspirateur ! Sésam ne fait pas partie des chiens qui en ont peur ! Non, son plaisir, c’est de mordiller la brosse de l’engin en continu, et mes cris « suffit-assez-fini » avec une débauche de décibels pour dominer le bruit de l’aspi n’y ont jamais rien fait.

Et aujourd’hui on ne crie plus, non-non-non et j’ai pu passer mon aspirateur sans avoir peur de lui arracher la moitié des poils ! Et tout en ronronnant… -je me suis absentée une heure ce matin. D’habitude quand je pars sans lui, je lui dis d’aller au panier : il y va, en grognant ! Là, j’ai ronronné de le voir sauter de son canapé pour rejoindre son panier dans la cuisine, en me dévorant du regard !

Je n’ai plus le même chien, mais il n’a plus la même maîtresse non plus… Alors on s’observe… et je ronronne ! Où est passé mon chien 100.000 volts??? Alexandra Hogg, Metz

***

Je suis très heureuse de pouvoir dire que le sale caractère d’Héra, ma dogue de Bordeaux ( hérédité paternelle) s’est assoupli à un point étonnant pour un stage d’un jour et demi. Elle est méconnaissable pour les gens qui l’ont connue depuis sa naissance, le vétérinaire s’en étonne à chaque visite. Nicole Stylen, Beaufays, Belgique

***

http://www.onenparle.org/forum/index.php?s=db53785547f2bcbaa92aab92d88537bc&showtopic=1023 je viens de finir un stage avec Tosca, ma bouledogue française. Son problème majeur, c’est qu’elle est trouillarde, résultat elle cherche à impressionner mais ça veut dire aussi qu’elle peut être agressive voire dangereuse (c’est un molosse miniature mais un molosse quand même ).

Elle avait déjà suivi des cours d’éducation canine mais ça n’avait servi à rien du tout.   Au fil de mes recherches sur le net, je suis tombée sur le site de Dogmasters. Nous avons pris rendez-vous pour un test de comportement puis nous avons décidé de suivre le stage (1 jour et demi).

Entre temps j’ai acheté le livre de Michel Hasbrouck pour savoir à quelle sauce j’allais être mangée   Eh bien au début j’étais sceptique, pour moi, 1 jour et demi pour lui apprendre quelque chose, alors qu’en plusieurs séances d’éducation canine (sur plusieurs mois) nous n’avions eu aucun résultat… mouais…

Au final, c’est magique, ma Totos a fait des progrès énormes, elle ne tire plus sur sa laisse (c’était une horreur avant), elle reste quasiment indifférente face à ce qui habituellement lui fait peur (enfant, vélo, chien, bruit en tout genre, …) bon bien entendu ça sera de mieux en mieux si on suit bien ce que l’on a appris (sinon ça n’aurait aucun intérêt ) mais je suis déjà bluffée ! les balades en ville avec elle vont devenir un plaisir

Traduction : si vous avez un problème avec votre chien n’hésitez pas à passer par dogmasters, je suis ravie des progrès de ma fifille de plus ils sont très sympas, c’est crevant mais on passe un très bon WE

***

L’idée m’est venue voici quelques mois de faire dresser mon chien, un loup finlandais, âgé de 7 mois. Juste deux ou trois petites choses pour me simplifier la vie et la lui rendre à lui plus agréable. Entre le chiot, le mari et mes 2 filles, ce n’était pas si simple….

En allant chez Michel Hasbrouck, j’ai espéré que Aska (c’est le nom du chien pas du mari !!!) arrête de m’arracher le bras en promenade, se couche sans bouger quand je lui demande, arrête de sauter sur tous les visiteurs et leur explose le pantalon, ne mange plus mes fleurs, ne m’attrape plus le linge fraîchement étendu dans le jardin, ne mordille plus les chaussures de ma fille de 5 ans dès qu’elle passe à côté d’elle, bref qu’elle soit une bonne chienne.

J’y suis donc allée, convaincue que tout cela était possible. C’était en mars, il faisait très très froid… En rentrant, j’ai d’abord cru qu’on avait mis Aska sous Valium. Elle était méconnaissable : calme, détendue, limite anesthésiée.

Ses premières pensées ont dû être : qui suis-je? Qu’est-ce que j’ai le droit de faire maintenant ?Après quelques mois, c’est devenu un régal de se promener avec elle. Elle est super sympa. Elle n’a des dents que pour manger ses croquettes…

Bravo à vous pour cet apprentissage rapide qui laisse la place au maître dans les exercices, en établissant solidement l’indispensable confiance réciproque entre lui et son chien. Hélène Baldet, Le Perray en Yvelines

***

Je suis la maman de Virus, un amour de bouledogue français de bientôt 2 ans ! Nous sommes venus passer un week-end aux Essarts l’année dernière, le week-end du 18 juin 2005, car nous avions quelques difficultés … Ce week-end fut un vrai miracle, nous avons appris beaucoup, et ce fut très bénéfique ! Merci ! Marion Vallin, Etaves et Bocquiaux

***

Je suis venue en stage le week-end de Pâques avec mon mâle berger australien rouge merle. Je voulais vous écrire pour vous dire rapidement comment ça allait depuis le stage.

Mon bonhomme se comporte beaucoup mieux depuis la « journée et demi miracle ». Il ne tire plus sur sa laisse, ne pisse plus dans la cuisine, me regarde beaucoup plus souvent avec « amour », commence à bien ignorer les autres chiens (surtout les mâles qu’il avait facilement envie d’aller tâter avec sa mâchoire)…

Je ne peux pas vous dire en détail tous les comportements qui se sont arrangés tellement il y en a tant qui ont changé, et puis maintenant ça me paraît tellement naturel et normal !

Je vais aussi très banalement vous remercier… pas tant pour avoir régler les problèmes de comportement (si bien sûr merci aussi!) mais pour m’avoir montré une autre façon de voir mon chien et SURTOUT pour m’avoir redonné le plaisir d’être avec lui !

Quel plaisir de se promener avec lui, quel plaisir de l’avoir couché à côté de moi quand je suis sur la terrasse d’un café, et quel plaisir de le voir m’écouter, de le voir obéir avec sa joie habituelle ! Merci de m’avoir montré comment communiquer avec Vallaire ! Marie-Eva Pfister, Paris

***

Je voulais vous remercier pour ces deux jours de dressages qui m’ont permis d’obtenir des résultats extraordinaires avec Skinny mon pinscher nain. Il est devenu beaucoup plus calme. Il n’aboie presque plus et il est très doux avec mes autres chiens. Je vais travailler de la même manière avec mes autres chiens pour qu’ils aient tous le même système d’éducation.

En tout cas merci encore pour votre travail, votre bonne humeur et votre méthode.  Mona Jafarian, Vaucresson

***

Bonjour, je suis venue en stage ce week-end avec mon Spitz noir, Tilou. L’attitude de mon chien a vraiment changé. Lui qui était très solitaire et distant, il vient maintenant chercher son compliment et apprécie même quelques caresses sans qu’il se mette à hurler. J’ai l’impression d’avoir appris comment lui parler… Elodie Bay, Plaisir

***

Je suis propriétaire d’un petit spitz de 2 ans. Ce chien a toujours été depuis la plus tendre enfance très peureux dans son environnement. Malheureusement, sa sociabilisation n’a pas été faire correctement ce qui n’arrange pas les choses !

Cependant, tout se passait bien jusqu’à il y a peut-être 6 mois. Il est devenu progressivement de plus en plus agressif, malgré les nombreuses règles : ne pas monter sur le lit ou le canapé, manger en dernier, dormir dans un coin, obéir aux ordres. Il devient de plus en plus réfractaire à ces règles et grogne dès que je lui dis non.

De plus, impossible de l’approcher quand il mange, il agresse toutes dents dehors. La situation est devenue dangereuse et invivable, je n’ai plus aucune autorité sur le chien. J’ai consulté un dresseur qui n’a pas été trop étonné de la situation, étant données les circonstances : je vis seule avec le chien et un chat, et les deux animaux sont un peu le centre de toute l’attention.

Mon problème est le suivant : – le »seul » dressage en groupe avec conseil du dresseur va-t-il suffire à corriger cette « prise de dominance » ? N’y a-t-il pas d’autres choses que je puisse mettre en place à la maison ? Cette méthode qui consiste à contraindre le chien avec un collier étrangleur n’est-elle pas trop rude?

Le chien étant très peureux, j’ai peur qu’en sévissant il ait peur de moi, ce qui n’est pas le but, et c’est ce qui semble se passer. Car plus je le gronde, plus il tremble et devient agressif. – il existe une autre théorie, défendue par les comportementalistes, qui consiste à ne pas toucher au chien et à résoudre les problèmes seulement par la parole et le changement dans le comportement du maître.

Cette méthode est-elle vraiment efficace et meilleure que le dressage ? – enfin, comment le rendre moins peureux surtout envers les autres ? Car à part moi et la famille, il ne supporte personne et est prêt à mordre dès que quelqu’un s’approche. Mina Mina

réponse de MH à « ‘mina mina' »

Bonjour, tout le baratin qu’on vous a tenu jusqu’ici n’est que du baratin, et ça me désole.

Nous n’utilisons jamais le collier étrangleur.

Et si vous continuez, vous allez vous faire mordre, tout en rendant votre chien plus malheureux sans cesse.

Le dresseur que vous avez consulté ne me semble pas excellent.

Quant aux comportementalistes, ils pensent vous changer comment ? Vous devriez venir faire un stage de dressage élémentaire.

Michel, bonsoir, Tout d’abord, un GRAND merci : nous vous souhaitons (Soja et moi) de très bonnes fêtes, et une année 2006 pleine de joies et encore plus de couples maîtres et chiens heureux de vivre ensemble ENFIN en harmonie, sans cris (ni disputes).

A tous ceux qui hésiteraient encore à faire le stage pour plusieurs raisons, financières, éloignement géographique, ou encore parce que bizarrement ça ne dure 2 jours (QUE 2 jours pour résoudre tous vos problèmes ?!!), croyez nous : ÇA MARCHE.

D’ailleurs, depuis la fin du stage (voici 2 mois exactement) Soja a changé de nom. On l’appelait « la peste ». Il s’appelle désormais « le plus beau ». Soja était un chien agité, stressé, capricieux, bruyant, en un mot : INSUPPORTABLE.

Il est maintenant « presque » sage, sans stress, cris, ni agitation inutile. Ça change la vie. Et ne croyez surtout pas que cela a été facile parce que Soja est une crotte de 4 kilos.  Le stage a réglé un bon nombre de problèmes.

Également ceux qu’on n’avait pas : par exemple, la marche au pied. Soja étant un poids plume, cela ne m’a jamais semblé important de lui imposer une marche au pied. Résultat un chien casse figure : toujours dans mes basques ou à tirer sur la laisse, impossible de faire autre chose que de le promener.

Maintenant, la promenade est moins stressante, mieux, elle est devenue un vrai moment de plaisir, et même que je peux porter des sacs ou arrêter de me concentrer pour ne pas marcher sur le chien.

ET MIEUX, je peux demander des choses au chien, du style : s’arrêter avant de traverser la rue, s’asseoir pour m’attendre pendant que je fais autre chose (parler à des gens par exemple). D’ailleurs Soja, devenu maintenant brillant, est même capable de passer des obstacles d’agility.

D’enfant pourri gâté et désobéissant, il est devenu studieux et sage : IMPENSABLE. Si vous doutez encore, dites-vous qu’il y a le soutien téléphonique, le club tous les dimanches aux Essarts le roi (merci à tous ) qui nous conseillent, qui nous soutiennent, et grâce à qui les progrès sont visibles (ils le seront également grâce à vous-même d’ailleurs, puisque vous allez apprendre à travailler avec votre chien).

En conclusion, je ne saurais que vous recommander chaudement le stage, vous serez surpris de la chaleur de l’accueil et de son efficacité. Minh Han Maudoux et Soja, Neuilly sur Seine

***

Un petit coucou de Châlons en Champagne pour donner de mes nouvelles( après bientôt 3 mois).

Ma vie a bien changé, mes maîtres sont très fiers de moi car je ne tire plus sur ma laisse. J’ignore les chats (enfin juste une petit coup d’oeil). Mon seul différend avec ma maîtresse, c’est avec ce labrador qui grogne dès que je passe. J’aimerais bien aller le mordre un peu pour juste lui faire comprendre que je ne l’ aime vraiment pas, mais bon, je reprends le droit chemin.

Tous les soirs, nous faisons une grande promenade. J’adore cette promenade surtout lorsqu’ il fait beau et que nous allons avec les copines dans les champs. Lorsque nous allons dans la famille, je cherche les câlins et il y en a beaucoup à prendre car tout le monde me trouve vraiment très beau.

La semaine dernière, je suis allé chez le vétérinaire pour mon vaccin et il a été très surpris de voir mon changement (je n’ai mordu aucun chien dans la salle d’ attente, j’étais très calme et ma maîtresse heureuse aussi).

Mon vétérinaire m’a dit qu’il avait donné l’adresse de dogmasters à plusieurs propriétaires de chiens, ils vont avoir de la chance d’aller faire connaissance avec la boite à clous !!!

Je remercie encore l’équipe pour le travail fait avec mes maîtres, ils sont devenus beaucoup, mais beaucoup, plus agréables à vivre, et je comprends enfin leur langage. Une grande léchouille à tout le monde. BOUL 1er, roi des Yorkchons, s/c de Stephen Cholley, Fagnières

***

Je vous remercie parce que ce que j’ai appris ce week-end a changé notre vie. Je rentre de la ballade avec Vicky (berger australien avec la queue) et elle a déjà abandonné beaucoup de ses réactions agressives en extérieur, elle est attentive.

Que d’ordres parasites je lui donnais sans cesse, je crois qu’on les prend pour des idiots! Pour nous suivre, ils n’ont pas besoin qu’on le leur dise. Nous avons encore beaucoup de travail ! Mais je voulais déjà vous dire à quel point j’étais contente !!!

Clémentine Dim, Paris

***

Cher Monsieur, mon épouse Viviane et moi-même avons été très admiratifs du travail accompli, d’abord sous nos yeux, puis avec nous. En ce qui concerne notre jeune caniche royale, Alyzée, le résultat est très spectaculaire.

Mais peut-être êtes-vous lassés de ces… compliments permanents dont tous vos clients doivent vous abreuver. Nous sommes admiratifs du résultat et très reconnaissants et cela pour deux raisons fortes :

– tout d’abord Alyzée est restée aussi gaie et vivante qu’auparavant, et ne présente aucun signe d’un quelconque traumatisme. Grâce à vous, elle est devenue très attentive à ses maîtres aussi bien en promenade qu’à la maison. Ceci est totalement nouveau. En outre, ses jeux avec le chat sont beaucoup plus calmes, la plupart du temps. Cerise sur le… gâteau (si l’on peut dire), elle est devenue comme par magie presque propre : un seul accident en 6 jours. Aurait-elle appris à se contrôler sur tous les plans à la fois ?

– la deuxième raison est que, si la chienne comprend mieux ce que veulent ses maîtres c’est sûrement parce qu’ils savent maintenant ce qu’ils font et comment procéder pour bien se faire comprendre. Leur dressage a aussi été une réussite.

J’espère ne pas vous avoir pris trop de temps avec mon bavardage. Nous vous adressons ainsi qu’à vos collaborateurs tous nos remerciements et, si vous le permettez, toutes nos amitiés.Alain & Viviane Ginestière, Plessis-la-Forêt

réponse : je permets, je permets…

***

MERCI MERCI MERCI MERCI… et MERCIAutant de MERCIS que de personnes à nous avoir aidés avec tout le professionnalisme que nous espérions. MERCI à Florence et Michel Guérin pour leur disponibilité et leur gentillesse. C’est toujours sympa de boire un bon thé chaud entouré d’une smala d’Irish Terriers, tous aussi adorables les uns que les autres. Nous envahissons de temps en temps les lieux et Guinness en ressort toujours plus beau après un toilettage. Encore bravo pour la qualité de votre élevage qui, à vous deux, fait le bonheur de beaucoup de maîtres.

MERCI à Michel Hasbrouck pour ce concept d’éducation canine « positive ». Ayant d’autres sortes de 4 pattes pleins de poils, nous étions totalement néophytes en langage chien. Mais les centres de dressage classiques ne nous tentaient pas du tout, notre expérience par ailleurs nous ayant appris que l’on n’obtient rien par la force… Une fois encore, Florence Guérin nous a bien conseillés.

MERCI à Agnès Tichtinsky qui a eu la tâche d’initier les maîtres et dont la gentillesse à tout de suite été récompensée par un élève poilu très attentif. Bon rétablissement… Et bonne installation au nouveau centre Dogmasters à Valence.

MERCI enfin à O’Nut Glen Very Good, dit Guinness pour les intimes. Il fait notre bonheur ! Enfin il est très sociable et parfaitement adaptable à toutes les situations. Il est fortement apprécié par les amis, la famille et les autres chiens. Dans les lieux publics il est un exemple d’obéissance. On n’en est pas peu fier. Il nous a tous bluffés lors de l’exposition canine de Troyes. Aucun problème avec les autres chiens, qui plus est c’est un pro du ring ! En un mot c’est un chien nature à l’aise dans ses baskets. Et tout cela grâce à vous tous. Frédérique MARTINET, Villeconin

***

Monsieur Hasbrouck, à la fin du stage de ce week-end, vous disiez à juste titre que notre chien avait grandi ! Mais ce que j’ai ressenti avec émotion et les yeux agrandis d’une enfant, c’est que j’ai terriblement grandi moi aussi, et de par ce fait, je suis devenue incroyablement proche de mon chien. Je suis sur la même longueur d’onde que ma Sunny, petit chien lion, pleine de personnalité !

Vous avez été la clef de l’âme de ma crevette, le révélateur de nos personnalités interactives, vous m’avez nommé les ingrédients d’un ciment qui a merveilleusement pris, et pour cela, je vous en remercie bien chaudement !

Je remarque que je suis devenue moi-même un peu chien (Ouaf, ouaf, ouaf), car je me surprends à ronronner inconsciemment lorsque ma Sunny passe vers moi et me regarde de ses petits yeux qui en disent long.

Tout cela nous a été possible grâce au travail d’une vie (la vôtre, qui ne fait que commencer, rires…) et grâce à votre grand sens pédagogique et la passion qui vous anime. J’ai vécu aux Essarts un grand moment d’humanité, et ça, ça fait du BIEN dans ce monde d’égoïsme et de trahison !

Passionnée par le chien depuis de nombreuses années, j’ai beaucoup lu sur son comportement et sur ses origines (le loup). Ce stage m’a donné envie d’en apprendre encore plus, voire même, pourquoi pas un jour, un stage de sport canin avec ma Sunny… A plaisir de vous revoir, vous et votre généreuse équipe ! Valérie BON, Paillart

Ma grande Sunny de 4 mois ½ me surprend de jour en jour et c’est la fierté et le soleil (elle porte bien son nom) de sa Mutti. Cela fait plusieurs fois qu’après une mini bêtise ou une minute de folie intense, je lui fais signe d’arrêter et de rester un peu sage. Je vois qu’elle se couche et effectivement se calme. Pendant ce temps-là je vaque à mes occupations et j’en oublie la bête !

J’en oublie aussi qu’elle m’obéit tellement bien qu’elle attend le contre-ordre… Je la retrouve donc (à ma grande surprise) au même endroit que je l’avais laissée 15 min plus tôt !

Je m’extasie chaque jour un peu plus sur votre méthode et, malgré le fait que je la connaisse et la comprenne un peu plus chaque jour, mon enthousiasme et ma soif de continuer sont aussi grands qu’au premier jour aux Essarts. Formidable. Valérie Bon

***

Bonjour à tous, un petit mot pour clore ce stage et pour vous remercier, Michel, Agnès, pour votre grand professionnalisme, votre humour, votre psychologie (canine et …humaine !!), pour votre accueil…

Une question (et un regret) : pourquoi ne sommes-nous pas venus vous voir plus tôt ??? Nous avons maintenant les clés pour vivre en harmonie avec nos 2 gros bébés, et bien sûr pour devenir jour après jour « sans cesse de meilleurs maîtres » ;-)))))) .

Même au bout d’un week-end nos chiens impressionnaient déjà par leur obéissance, sans tirer, sans aboyer devant les autres chiens ni sur les vélos ! Nous avons enfin trouvé une écoute, un accueil, un amour inconditionnel des chiens et une bien sympathique maisonnette au fond des bois, où vous allez certainement nous revoir très bientôt le dimanche matin. Amicalement, et à très bientôt ! Catherine et Matthieu Le Corre, Le Mesnil le Roi

***

Vous n’êtes sûrement pas encore de retour chez vous, mais je suis trop pressée de vous dire un grand MERCI ! Austin mon fox n’est plus le même, et moi non plus, j’ai beaucoup appris à votre contact, c’était le but. Il ne me reste plus qu’à en faire bon usage…

C’est nickel-chrome, surtout dans mon magasin et dans la rue. Au lieu de ce fou furieux qu’il était avant dès qu’il voyait un chien. Encore bravo pour votre compétence, votre patience à l’égard de la maîtresse autant que d’Austin. Mille mercis !

Qui a dit que les dresseurs étaient plus féroces que les bêtes qu’ils ont à dresser ? Des gens malchanceux, traumatisés par de mauvaises expériences et à qui je souhaite vraiment de vous rencontrer !

Au fait, j’ai oublié de vous dire un truc important : Il n’embête plus du tout les chats, quand il s’approche d’eux avec l’air de vouloir les enquiquiner, il suffit que je le regarde d’un air sérieux et pfuuut, il s’éclipse ! Bon, je me sauve, il fait grand beau temps, idéal pour une belle balade. Sandrine Garnier-Simon, Coutances

***

Bonjour, je m’appelle Vico, je suis un golden retriever de 10 mois, et je ne comprend pas pourquoi ma maman a voulu que je vienne chez vous faire le stage d’un jour et demi.

A la maison, avant, c’était trop cool : je faisais semblant d’obéir et d’être sage alors que, ne le dites pas à ma maman, je la menais par le bout du nez.  Quand elle se fâchait, qu’elle faisait la grosse voix, je me mettais sur le dos en attendant que ça passe. Et ça n’y manquait pas, mi-attendrie, mi-croyant à sa victoire et à son autorité sur moi, elle me laissait tranquille et hop ! j’avais gagné.

Mais c’est vrai que souvent maman avait besoin de se fâcher et de crier pour obtenir quelque chose de moi. Eh oui, je suis têtu… Mais plus elle criait, plus je me mettais sur le dos, alors elle en a eu marre.

Elle a demandé conseil à tonton Michel, parce que les conseils contradictoires des éducateurs canins de notre club ne résolvaient pas le problème.  Alors là, je vous explique pas la galère, personnellement, je croyais que j’étais venu en camp de vacances !

Oui, je me demandais ce que je venais faire là quand, miracle, d’un seul coup je n’ai eu plus qu’une envie, c’était d’obéir à la voix douce et grave de ma maman, qui me murmurait tant de belles choses, eh oui, eh oui !

Alors, moi je voulais remercier tonton Michel, son équipe, le professionnalisme dont ils font preuve, et leur bonne humeur à toute épreuve, car ils ont appris à ma maman d’amour comment me parler doucement et ce que fermeté veut dire. Si bien que, maintenant, j’écoute ma maman, je lui obéis sans discuter, et je m’endors, bercé par ses tendres compliments. Même pendant les « couché pas bouger » la reddition est totale.  Grosse léchouille à tous, et maman fait de gros bisous à tonton Michel.

PS: je me suis fait opérer hier, le véto m’a débarrassé de mes testicules qui n’étaient pas descendus, et quand maman m’a récupéré le soir, elle se demandait si c’est à la vodka ou au whisky que j’avais été endormi car j’avais du mal à maintenir le cap. Vico, s/c Aliénor DE CRAECKER, Poitiers

C’est Aliénor, je n’en reviens toujours pas de la transformation de Vico, et moi qui étais plutôt contente de son éducation et de son niveau de dressage… Aujourd’hui, c’est simple, ce n’est plus le même chien. Il est énergique et plein de vie, alors qu’avant il était assez amorphe et pantouflard.

Il passe désormais son temps à me faire des câlins baveux et à me regarder avec des yeux doux, comme s’il me disait « enfin on se comprend » avec un gros soupir de soulagement.  Merci beaucoup pour votre soutien et encore merci d’avoir révolutionné notre vie : elle est beaucoup plus harmonieuse et détendue.

C’est magique de ne plus avoir à se fâcher et à crier pour obtenir quelque chose.

***

Nous venons de passer un week-end formidable Romain, moi et Voxane, notre boxer en votre compagnie. Nous tenons à vous remercier de votre bonne humeur, gentillesse et efficacité. Jamais nous n’aurions pensé obtenir un résultat tel que celui obtenu sur Voxane. Une ambiance chaleureuse, beaucoup de bonheur et de complicité, nous sommes déjà pressés de revenir. Sandra MONMOUSSEAU et Romain MEIRA, Chatenay-Malabry

***

Merci pour tout ce que vous nous avez apporté lors de cette journée et demie de révolution dans nos vies avec nos trois bouledogues français. Papa Vic » (Sébastien GIORIA), « Papa Ukos » (Arnaud ROGER) et « Maman Jules » (Estelle AIME), Paris

***

Nanou est redevenue ma Nanou, une spitz/bichon courageuse et attentive. Nous ne manquerons pas de vous rendre visite aux beaux jours. Merci à vous Michel et à l’équipe. Tous les exercices effectués chez vous ont été bien assimilés par Nanou, il m’a suffit de les recréer sous forme de jeu à la maison. Souvent, Nanou en redemande pour épater ses congénères devant la porte de la maison. Josette Douat, Orly

***

Encore un grand merci pour ce super week-end, Tartine et Nemo travaillent très bien maintenant, nous sommes des maîtres comblés ! Quant à Soumia à qui j’ai envoyé aussi cette photo, elle est ravie ! Elle a même croisé un gros rott dans les bois aujourd’hui en promenant Viky et elle n’a pas du tout eu peur ! Ça aussi c’est une grande victoire.  Karine Sauviat, Villemeux sur Eure

***

Je me permets de vous écrire  pour vous remercier du stage « intensif » d’éducation que nous avons eue ma chienne ULHANE ( Samoyède) et moi en juillet dernier. Ce stage nous a appris à toutes les deux à mieux nous connaître et à mettre en pratique au quotidien les bases du dressage que vous nous avez apprises.

Depuis ce jour, ULHANE ne cesse de progresser, pardon je devrais plutôt dire nous ne cessons de progresser. Les ordres se font « presque naturellement ». Même si ULHANE est encore un peu bébé dans sa tête et souhaiterait jouer plutôt que de travailler, elle obéit sans difficulté.  Il s’agit de même pour nos séances de jogging quotidienne puisque dorénavant elles se font sans aucune laisse.

Un Grand MERCI et une grosse léchouille de la part d’Ulhane. Début juillet vous avez pris Michel une ou deux photos d’ULHANE en compagnie de sa camarade de « galère du week-end », CARAMELLE, de ma petite sportive ?Florence MEDARD, St Cyr l’Ecole

***

JOYEUX NOËL  ET BONNE ANNÉE 2005 de la part de FLIP et de ses parents adoptifs. FLIP mon cocker est très heureux et nous aussi – les leçons de dressage lui ont (et nous ont) été bénéfiques. Nous mettons en application tous les jours les acquis et nous sommes de nouveau tous cool. Merci pour votre accueil dans la joie et la bonne humeur. la patience et la sympathie Nous reviendrons sans doute réviser dans le courrant du premier trimestre de l’année 2005 et ce sera l’occasion de retrouver toute l’équipe si sympathique.  Georges Piasecki, Nicole, Régine, et FLIP, Asnières

***

Suite au stage effectué le week-end dernier, pour mon chiot Dogue du Tibet, Dayakh, aux Essarts, je me permets de vous assurer que j’ai apprécié les résultats pour le chien, l’efficacité et la technique tendresse qui m’a été transmise pour l’éducation permanente du chiot ! …

C’est tellement agréable de n’avoir pas à user de la grosse voix ni d’un comportement menaçant pour se faire comprendre et obéir ! Serge Lozachmeur, Concarneau

***

C’est avec un peu plus d’un mois de recul que j’écris ces quelques lignes, mais je dois avouer que c’était volontaire, je voulais connaître l’évolution dans le temps d’un jour et demi aux Essarts.

Eh bien, je dois dire que je suis impressionné par les résultats ! Même si notre Caramelle (femelle border terrier) était bien dans sa peau et n’avait pas de problème particulier, je dois dire que je n’ai pas regretté un seul instant ce week-end d’éducation, car, si je puis me permettre, je pense qu’il s’agit plus d’éducation que de dressage, et que par conséquent tout chien devrait en passer par là.

Je ne vais pas revenir sur les qualités de la méthode, je crois que de nombreuses personnes ont déjà dit tout ce qu’il y avait à dire. Je voudrais simplement expliquer les motivations qui m’ont poussé à participer au stage. Elles étaient d’avoir un chien sociable (nous voyageons beaucoup), obéissant … mais surtout sans l’abrutir pour qu’il soit bien dans sa peau et dans sa tête. Et en un jour et demi c’est ce que nous avons obtenu.

Eh bien, non, Caramelle n’a pas fait le boxon du tout, et l’objectif a été atteint. Et aujourd’hui, je dois avouer ma fierté quand les gens me complimentent sur le comportement et l’obéissance de mon chien.

Ce qui suit n’est qu’un exemple : aujourd’hui, à 5 mois, Caramelle se promène à mes coté sans jamais tirer sur sa laisse, sans jamais tenter d’aller dire bonjour aux autres chiens si je ne lui en donne pas l’autorisation, et nous courons en forêt(un peu, je prends pour excuses son jeune âge pour faire des pauses très souvent ;-)) sans qu’elle soit attachée.

Bien sûr, tout n’est pas parfait encore avec Caramelle, et des fois elle « oublie » mais, connaissant les codes, je sais vite corriger l’erreur.Voilà, que dire de plus, sinon que je remercie Michel et son équipequi ont donné les bases d’éducation à Caramelle, ou je devrais dire qui m’ont éduqué, moi, sur la conduite à tenir avec mon fauve ;-))Laurent FLIPO, Le Mesnil en Thelle

****

Non mais je vous jure !!! Quelle idée vous avez eu d’expliquer à ma maîtresse comment y fallait faire avec moi.

J’étais heureux, moi, avant. Je pouvais faire ce que je voulais, moi, avant. Bon, c’est vrai que l’on se comprend mieux maintenant, mais là où je vous en veux beaucoup, c’est quand vous lui avez appris comment faire pour l’obéissance.

Maintenant elle m’en met à toutes les sauces. La dernière fois, je déterrais un pot de fleurs, bon, c’était juste la douzième fois, mais pas la peine d’en faire tout un plat, eh bien, elle, elle a trouvé le moyen de me dégoûter de ce pot, je ne vous raconte pas la tête que je faisais, je peux vous dire que j’y ai pas retouché à ce pot. C’est à vous dégoûter d’être un terrier.Toggy (et Marilyn Mauger, de Versailles)

***

Hello Michel, Une vision de rêve hier pour Laura & moi : Orion, mon terrible braque tueur, en train de jouer, sans muselière, avec un autre chien, venu l’aborder dans le bois de Boulogne…

Scène presque banale pour le propriétaire du cocker, qui n’a pas du comprendre notre excès de joie à les voir s’amuser ainsi. Ce qui nous semblait impossible il y a un an commence à devenir réalisable… Orion ne sera sans doute jamais un chien normal (si tant est que cette notion existe !), il nous en fera voir à coup sûr encore beaucoup, mais il est clair que ce n’est plus du tout le même chien, et nous vous serons éternellement reconnaissants pour cela !  Philippe Mongrolle, Verrières-le Buisson

***

Bonjour  Michel,  de la petite maison des chiens heureux : quel bonheur, j’ai quatre ans aujourd’hui ; et dire qu’alors que j’avais quatre mois, tout le monde disait de moi EUTHANASIE .

Que m’était-il arrivé ? Les deux pattes, ils ne le savent pas vraiment, mais ils se doutent bien ; certainement quelque chose de violent. Un minable humain ? Un impuissant à la recherche de sa virilité ?

Toujours est-il que je montrais mes p’tits crocs à quiconque voulait s’approcher de moi ; j’aurais bouffé tout le monde.

C’est grâce à vous tous que depuis quarante-quatre mois maintenant, je suis venu vous voir, je suis toujours vivant et j’ai le bonheur d’apprécier des milliers de papouilles.Grosses papattes à tous d’un tendre montagne des Pyrénées, un gros Stratos d’amour stoïque ; devant des peluches de mini patous. Vincent Bourdon, Epernon

***

Un premier coucou après le stage du week-end dernier, et un témoignage de plus pour ceux qui n’ont pas encore sonné à la bonne porte.

Après avoir essayé de nombreuses méthodes, vu une comportementaliste, fréquenté deux clubs de « dressage », acheté des livres, des vidéos, du matériel, entendu toutes les bêtises possibles etc, etc, j’ai enfin eu la chance de tomber sur une pub dans une revue canine pour la méthode Michel Hasbrouck.

Mais Sacrebleu! Pourquoi ne pas avoir fait l’inverse!?   Tout ce temps perdu, ces soucis, ce désespoir parfois, alors qu’il suffisait d’1 jour et demi pour tout révolutionner!

La recette tient en quelques ingrédients, mais pas des moindres :

– un professionnalisme et une expérience au-dessus de tout ce que l’on peut imaginer.

– une bonne dose d’humour, de gentillesse et de psychologie… humaine!

– de l’Amour, de la Joie, de la Tendresse et tous les autres termes de ce genre qu’on peut trouver dans le dico.

– un matériel tellement bien conçu ou sélectionné qu’on peut mettre tout le reste à la poubelle en rentrant chez soi… (je fais une pause car Twinckle mon berger australien vient de passer derrière mon bureau : il faut d’urgence que je lui dise qu’il est beau et que c’est le plus gentil des gentils chiens, car pour les compliments… il est prioritaire!)

– une équipe adorable qui parle le même langage, sans contradiction, dont on boit les paroles comme du petit lait et qu’on écoute comme des enfants à qui l’on conte une Histoire merveilleuse(même quand on se fait gronder).

Je suis repartie de la petite maison forestière avec les larmes aux yeux, mais c’étaient de la reconnaissance et du bonheur qui me submergeaient. Les dernières séances du club où j’allais avec mon chien se sont aussi finies dans les larmes ( et les soins de morsures…), mais elles étaient amères.

On m’a souvent demandé d’adhérer à des méthodes d’autoritarisme et parfois de brutalité contre lesquelles je me révoltais ( et Twinckle, que croyez-vous qu’il faisait ???)

Nous sommes tellement attentifs et ébahis, que nous serions prêts à faire le tour du terrain à cloche-pied en chantant la Danse des Canards si on nous le demandait… Maintenant il me reste à ne pas oublier les conseils et à continuer joyeusement à les appliquer.

Twinckle a déjà très envie de retourner vous voir, alors à bientôt!

Geneviève Bettan à Trévol dans l’Allier

*

J’étais encore il y a quelques heures dans la chaleureuse ambiance de Familiaris et de DogSport pour une séance de « révision » et une matinée de club. (Ah… si vous n’étiez pas si loin, j’irais toutes les semaines…) Je voudrais témoigner de l’efficacité de la méthode que j’ai déjà louée juste après mon premier week-end de « formation » début janvier.

D’aucuns pourraient penser que l’enthousiasme et les résultats sont comme les roses… J’ai retrouvé une amie qui a connu Twinckle bien avant en club, et qui ne l’avait pas revu depuis. J’ai vraiment constaté les progrès en voyant la différence de comportement de mon chien en promenade avec le sien, et devant sa surprise et ses éloges, alors qu’elle était très dubitative avant de le voir de ses propres yeux (elle fait des concours d’obéissance et va 2 fois par semaine en club).

C’est la seconde fois que je reviens en « révision », mais aussi par plaisir : entre autres celui de voir Twinckle gambader avec toute une troupe de chiens et de maîtres détendus et calmes, et celui d’apprendre à chaque fois comment corriger mes erreurs ou améliorer ce qui fonctionne déjà bien.

J’ai constaté également que tous les « Bleus » repartent changés, et vu la même émotion que la mienne chez les maîtres, lors du départ en fin de stage. (j’espère que la maîtresse de la jolie cocker laissera un message car ce que j’ai vu ce matin était merveilleux… je lui souhaite beaucoup de bonheur avec elle.

Je ne dit pas « magique » car Michel vous dirait qu’il n’y a aucune magie là -dedans…) Merci également à ceux de Dogsports pour leurs précieux conseils et l’initiation aux sports canins. Pour moi ces heures valent une semaine de vacances! Pour Twinckle l’équivalent, j’en suis sûre, d’une montagne d’os (comme dans Boule et Bill). Alors à bientôt pour de nouvelles aventures. Geneviève Bettan

****

Mon stage s’est terminé dimanche dernier et je tenais à vous remercier pour ce week-end qui restera longtemps dans ma mémoire. Merci, tout d’abord, pour votre accueil,votre gentillesse, votre patience, votre humour et surtout votre compétence…

Boy mon croisé malinois / berger allemand, est devenu beaucoup plus calme. Il marche en laisse sans tirer et fait des « couchés » impeccables. Bien sûr, il faut de temps en temps reprendre les choses en main car il a une légère tendance à vouloir reprendre sa position de « patron » .

Je n’oublierai jamais ce que vous avez fait pour nous deux. Vous avez été tellement formidable que j’ai décidé de m’imposer à nouveau dimanche prochain pour une ballade avec le club.

Une dernière chose à vous dire : lorsque je suis venue pour le test de comportement de Boy, deux semaines avant le stage, j’avoue que j’étais un peu dubitative. Vous m’avez convaincue à 100 % !  Pourquoi ne vous ai-je pas connus plus tôt ? Merci encore.

Sachez simplement que ces quelques lignes ne reflètent qu’imparfaitement la reconnaissance que j’éprouve.

Avant de vous rencontrer, j’ai essuyé deux vétérinaires « comportementalistes », trois « éducateurs » et un club de dressage (vous savez, un de ceux où vingts chiens et leurs maîtres tournent en rond au son d’une trompette dans une ambiance de Parc des Princes).

Vous seul m’avez apporté une solution efficace et durable.   On m’avait conseillé les fameuses fleurs de Bach (un grand bonjour à Jean-Sébastien s’il nous regarde) mais je dois avouer que je ne crois aux vertus des plantes que dans le pot-au-feu ou dans la salade de pommes de terre.

Sur ce, c’est bien vous qui nous avez sorti de la galère, Boy et moi (sans fleurs de Bach), et qui nous avez remis en selle tous les deux, qui avez été là pour écouter et conseiller. Ne voyez dans ce message aucune flagornerie, mais simplement de la reconnaissance. Christine Godeau, Marly le Roi

*

je viens de faire part à mon vétérinaire des miracles que vous avez accomplis, Michel, avec Boy. Il m’a alors demandé où j’étais allée et je me suis permis de lui donner les coordonnées du site, ainsi que le numéro de téléphone.

Bien évidemment, j’ai vanté votre gentillesse, l’efficacité de vos méthodes, la sympathie de toutes les personnes rencontrées, votre dévouement et l’écoute et l’attention permanentes à l’égard des « papas » et « mamans » de Bibis à problème.

Pas la peine de perdre votre temps à me répondre. Je sais que vous lirez ce message, c’est l’essentiel. Quand le moral n’est pas trop au beau fixe, je pense à mon prochain dimanche matin aux Essarts et un petit rayon de soleil vient alors m’éclairer la tête. Christine Godeau

***

Un petit bonjour du DOUBS à la formidable équipe de Michel. Vous vous souvenez, j’ai Tina, une super chienne berger allemand de 2 ans maintenant.

Que de progrès en obéissance, je  travaille tous les jours avec elle, et je ne cesse de m’étonner (travail, jeux) puis promenade et, en plus, elle peut m’accompagner dans mon travail de surveillance au lycée le matin et le soir. Et grâce à vous tous, beaucoup de personnes savent en voyant ma chienne que l’éducation n’est pas synonyme de rapport de force. Christophe Del Fabbro, Montbéliard

***

Cela fait plusieurs mois maintenant qu’Harmony s’est soumise à la méthode Michel Hasbrouck. Les résultats sont là. Après de super résultats en expos, CAC + CACIB + meilleure de race, elle vient de faire le « Best in Show » à la nationale d’élevage. Nous attendions la dernière revue du club pour vous en faire part. Encore merci pour cette fameuse réussite. Alain Renvoisé et Stéphanie Cottebrune, élevage de cockers « de Makno »

***

Je tiens à vous féliciter pour la qualité et l’accueil très chaleureux de votre concept Dressage Tendresse qui a particulièrement réussi auprès de mon bouvier bernois Rapso, surtout au point de vue de l’obéissance et du calme. Je me ferai un plaisir de communiquer autour de moi l’excellence de votre travail ainsi que celui de vos assistants. Alain Naiderman, Montlhéry

***

Merci Michel pour vos professionnalisme, patience et compétence. Grâce à votre méthode, Spirou, (un mâle beauceron de 3 ans ayant eu une jeunesse difficile: battu, rendu à l’éleveur, mal sociabilisé, etc…) va de mieux en mieux.

Il ne tire plus sur la laisse ( et cela, dès le premier jour), il est de plus en plus  » contrôlable », ne voit plus en chaque congénère un ennemi redoutable. Il joue de plus en plus (il ne pense plus qu’à ça!) Merci donc de nous avoir permis de réussir une adoption qui était loin d’être gagnée !

Avec le recul, je pense que, sans vous, nous aurions eu de graves problèmes… car c’est un sacré caractère, ce Spirou, et il y faut du savoir-faire ! En plus, ça y est, depuis plusieurs semaines, Spirou n’a plus peur de la voiture, il est même content d’y monter ! Voilà une belle victoire ! Rendez-vous maintenant au Club Dogsports ! Catherine Fouache, Gif sur Yvette

***

Salut, je m’appelle Vienetta, je suis une jolie petite chienne westie de 6 mois … Jusque là, je n’avais pas très bien compris ce que j’avais le droit de faire… et mon papa et ma maman s’énervaient souvent et moi je ne savais pas pourquoi .

Et ces derniers temps, cela allait de mal en pis, je pensait pourtant que ça leur faisait plaisir quand je leur chantais une berceuse à base de « ouaf ouaf » pour les endormir à minuit… et puis je ne comprenais pas pourquoi je devais venir quand ils m’appelaient… je pensais que s’ils m’enlevait ma laisse, c’était pour pouvoir faire ce que je voulais et revenir uniquement lorsque j’en aurais assez et que je voudrais des caresses… faut dire que c’était drôle, car à ce moment la mon papa me courait après… c’était bien comme jeu.

Un jour, j’ai entendu mon papa dire à ma maman qu’il avait pris un rendez vous à l’école des chiens pour moi (escuela de los perros, eh oui, je suis bilingue, car ma maman est mexicaine). Je me demandais ce que c’était, mais cela ne m’inquiétait pas… mais après trois jours passé à les entendre en parler, j’ai commencé à me dire que j’allais essayer comme même de bien me tenir, pour éviter d’y aller… on sait jamais, ça pouvait marcher…

Le samedi matin, nous sommes partis très tôt vers 9h (quand je pense que généralement je dois attendre que mes parents se lèvent vers 11h, les feignants…) et nous sommes allés dans un endroit que je ne connaissais pas.

J’ai rencontré plein de copains chiens et un nouvel ami à deux pattes, qui n’arrêtait pas de me faire des compliments… ça changeait de mes parents qui eux passaient la plupart du temps à me donner des ordres…

A la fin de la journée, j’avais compris mon rôle dans la famille, et ce que je pouvais faire… bon, j’étais aussi bien fatiguée. Le plus drôle, c’est que mes parents ont aussi eu le droit à l’école des chiens, version maîtres, et ils ont complètement changé, maintenant ils me donnent des compliments tout le temps… bon, aussi quelques réprimandes quand je continue à faire des bêtises, mais c’est de moins en moins souvent…

J’espère que l’on va bientôt y retourner, mon papa m’a dit que l’on allait faire des balades tous les dimanches là bas, avec plein de copains à quatre pattes… chouette.

Alors pour tout ça, et surtout pour l’éducation de mes parents, je veux remercier du fond de mon petit coeur à quatre pattes, toute l’équipe de Dogmasters pour sa gentillesse et son apprentissage tout en tendresse. OUAF!   Vienette, la perrita latosa. Olivier Moulin-Escamilla, St Quentin en Yvelines

***

Eliott mon fox terrier n’a rien perdu de sa personnalité, mais il est devenu raisonnable et obéissant, en apprenant à contrôler sa fougue. Quant à moi, j’ai appris à parler « chien » : une vraie communication s’est établie entre lui et moi. Je remercie très sincèrement Michel Hasbrouck pour sa compétence, sa gentillesse et son accueil chaleureux.   Frédérique Degorce, vétérinaire, Toulouse, www.lapvso.fr

****

Merci à Michel Hasbrouck qui m’a permis de devenir championne de France en m’apprenant à me présenter en exposition. Gaïa-Isis, de Graziella et Pascal Dupont-Druart, élevage amateur de bouledogues français « Le domaine des ormes », Séry-Magneval

****

Grâce à l’équipe de Michel, je peux enfin promener mon Ralph sans faire le drapeau derrière. Mon berger allemand, qui était peureux il y a encore un an, reprend peu à peu confiance en lui. Alice Rochet, Cormeilles en Parisis

****

Bravo et merci pour l’accueil et la convivialité, pour le café et surtout le travail extraordinaire et méga-efficace effectué sur Louise, ma bull-terrier, et Joy, ma croisée berger allemand. Agnès Tichtinsky, Etampes

****

Avant d’arriver chez vous, ma maîtresse avait peur des chiens. Vous avez si bien rattrapé le chien de sa soeur qu’elle m’a achetée. Depuis, nous revenons toujours avec plaisir à la maison qui ma vue naître. Je suis restée une grande spécialiste des câlins… Nounoutte Godin, cocker, Viroflay

****

Salut Michel, cette fois-ci ça y est, Solange est enfin devenue une bonne maîtresse pour moi. Et cela grâce à toi ! Merci pour le plaisir que j’éprouve maintenant à gambader avec mes copains. Foi de bouledogue français, la meilleure école c’est bien la tienne!     Rémon, Cappy sous Amiens

****

Michel, ce qui est arrivé à mon Stratos, nous ne le saurons peut être jamais. Ce que je sais, c’est que si tu n’avais pas été là, mon montagne des Pyrénées était condamné au mieux à la muselière à vie.

Il y a eu un travail formidable sur Stratos, et toi tu m’a beaucoup appris. Depuis un an, Stratos n’a cessé de progresser, il est passé du chiot peureux et agressif au chien de montagne calme et serein. De plus, il a retrouvé les atavismes des chiens de sa race : même s’il lui reste quelques petites traces de craintes, parfois, je crois que nous l’avons tous sauvé de la catastrophe. Il est beau. Il est beau. Il est beau mon Stratos.

Merci à toi. A bientôt, je viendrai te montrer Stratos , tu me diras si j’ai bien travaillé ! Vincent BOURDON

Seconde lettre Je t’envoie une petite histoire de Stratos. Un jour dans un café, accoudé au comptoir à siroter mon café, Stratos couché par ordre à mes pieds, je vois arriver une superbe créature blonde ! Qui, apercevant mon blanchon se précipite vers lui en l’inondant de 12 mètres cubes de tendresse.

Subjugué par un tel élan, j’ai été minablement incapable de rappeler Stratos à l’ordre alors qu’il se levait pour aller se blottir la tête dans le 95 D copieusement décolleté de l’extraterrestre décolorée.

Débarque l’Apollon quelque peu maigrichon de la déesse ; il me vient à l’esprit de lui dire que si sa bien aimée était aussi tendre avec lui qu’avec mon chien, il avait beaucoup de chance, ce à quoi il me répondit que ce n’était pas vraiment le cas, je lui suggère alors de lui aboyer dessus, quand soudain, j’entends en éternuement magistral, c’était mon Stratos qui sans doute étourdi par l’enivrant parfum d’un buste aussi accueillant s’est oublié entre les gros danones de son amour d’un instant.

Je n’ose pas te décrire le mouchetis projeté par mon dragueur blanc, il y en avait partout, mais quel éclat de rire général. Au delà de cette petite histoire, je n’ai que des compliments sur mon Stratos et l’éducation que tu m’as appris à lui donner.

De plus j’ai dernièrement pris une employée, Stratos l’a immédiatement adoptée, bien que la première fois qu’ils se sont vus, elle était plutôt impressionnée par un mastodonte pareil. Tu es douce gentille et pleine de tendresse, tu es à moi, j’te garde, faudrait pas te faire du mal ! (Ils s’aiment). Il est de mieux en mieux ton Stratos. Gros bisous et papattes de Stratos. A bientôt

****     Cher maître, je te remercie beaucoup pour tout ce que tu as enseigné à mes parents (ils se sont drôlement améliorés!) Je suis en train de dire à tous mes 4 pattes copains qu’ils devraient emmener leurs parents à ton « école ! J’ai hâte de revenir un jour chez toi. Nabucco et mes maîtres Gandais-Banks, Le Cap d’Antibes

****

Jerka va très bien et maintenant elle obéit bien grâce à vous. Nous vous remercions pour votre gentillesse à notre égard et les facilités de paiement accordées. Bernard Marec, Cléon   ****

Ces deux jours de stage ont été incroyables et vraiment enrichissants. J’ai été stupéfaite de voir à quel point votre méthode qui n’est qu’amour est efficace que le chien soit énorme et agressif ou petit et peureux.

Mes deux chiens sont presque devenus propres en 5 jours et je peux marcher avec eux dans la rue.  Merci pour tout et je sais que je vais pouvoir vous demander conseil tout au long de la vie de mes chiens, ce qui est vraiment réconfortant.

J’ai aussi appliqué votre méthode avec mes enfants (car si ça fonctionne avec les chiens, pourquoi pas avec les enfants ?) Depuis la vie familiale est plus harmonieuse. Pourvu que ça dure! Laurence Heil, Villennes sur Seine

***

Je vous donne des nouvelles d’AWEL- chien Terre-Neuve de 18 mois- suite au stage les résultats sont spectaculaires. Je peux le sortir seule, il monte sans problème dans la voiture, et il est beaucoup plus calme. Bravo De beaux résultats pour le coucher pas bouger et pour le rappel.

Re bravo. Je renouvelle mes remerciements et garde un excellent souvenir du stage. Merci à vous ! Pascale Boulliou, Conflans Ste Honorine

****

Nous tenons tout particulièrement à vous témoigner notre sincère et profonde reconnaissance pour être, par votre longue expérience de « dressage-tendresse », parvenus au plus grand bien-être de notre chien. Notre gratitude est d’autant plus grande que « Partisan », un boxer mâle de 4 mois quand il vous a été présenté, de caractérisait surtout par une nervosité extrême doublée d’une désobéissance totale.

C’est bien simple, vous l’aviez qualifié « d’électron libre »… Avec vos méthodes et beaucoup de patience, nous avons, ENFIN, un chien comme nous en rêvions, calme, obéissant et affectueux… mais ça, c’était dans sa nature! Croyez que nous vous en remercions grandement! Geneviève et Tadeus Wyrwa, St Rémy les Chevreuse

****

Ho-Fei a maintenant plus de 10 ans. C’est une Golden Retriever obéissante, adorable et très équilibrée, cela n’a pas toujours été le cas. Petite, son comportement nous inquiétait. Elle semblait très craintive, peureuse, ce qui la rendait quelque peu agressive.

Nous avons pris rendez-vous avec Michel Hasbrouck, il nous a tout de suite rassurés. Quelques séances plus tard, Ho-Fei était devenue ce qu’elle est toujours aujourd’hui, un « amour de chienne ». Alors, Michel Hasbrouck n’est sûrement pas Dieu, mais les miracles, il connaît. Mille remerciements, amitiés. Corinne et Stanislas Choiseau, Thiais

****

je tiens à vous remercier pour le travail que vous avez effectué jusque là pour maman et Khado et pour moi et ma rottweiler Ta’iss. Je vous en suis réellement infiniment reconnaissante. Je rentre en France dimanche dans une semaine. J’ai énormément de respect pour le travail que vous faites avec les chiens et leurs maîtres. Respectueusement et amicalement, merci. Sabine Bathore, Londres

****

Nous avons acquis un Saint-bernard sans penser vraiment à sa puissance. Cette chienne, débordante d’affection et dotée d’un dynamisme excessif, nous condamnait à vivre un peu en retrait de la famille et des amis. Une décision importante s’imposait : faire éduquer notre chien. Mais par qui ?

Nous sommes arrivés chez M. Hasbrouck très angoissés. Nous avons été accueillis chaleureusement et rassurés. Certes le chien avait besoin d’éducation, mais les « maîtres » également.

Après deux séances de travail, le résultat est spectaculaire. Notre compagnon a retrouvé ses repères au sein de la famille, les promenades sont devenues très agréables. Un seul regret, ne pas avoir fait éduquer notre compagnon plus tôt. Pierrette et Rémy Boisdevot, Orléans

****

Merci à Michel pour avoir mis à jour mes erreurs. Un grand merci, une grande reconnaissance pour m’avoir appris énormément de choses en un week-end. Grâce à votre compétence, votre patience et votre amour des chiens, TCHAD notre labrador est un chien bien dans sa peau et qui me regarde avec d’autres yeux, ceux de l’amour bien sûr mais avec un quelque chose en plus.

J’ai ainsi appris à mieux l’aimer. Je souligne aussi un accueil chaleureux, qui nous donne envie de revenir. Catherine Logre, La Norville

****

Depuis son stage au dressage-tendresse, et son inoubliable rencontre avec Michel Hasbrouck (devenu Tonton), Tao, notre labrador de 8 mois ne cesse de nous surprendre.

Il fut un temps où nous étions désespérés à force d’entendre que les labradors ne se calmaient qu’à partir de l’âge de 2 ans !

Aujourd’hui cela nous fait sourire. Nous pouvons maintenant l’emmener partout que ce soit, chez les amis, en train ou au restaurant, c’est un amour de toutou qui fait tout pour nous rendre heureux. Il faut dire que, de notre côté, on a fait beaucoup de progrès.

Encore un grand merci à vous tous pour votre patience et votre bonne humeur et une grande léchouille de la part de Tao pour avoir éduqué ses maîtres, qui, il faut l’avouer, en avaient grand besoin. Corinne et Aymeric Verlet, Maule (78)

***

Bravo je suis très flattée. Aujourd’hui dimanche mon westie Sunny était très fier de montrer à sa copine  et à la galerie qu’il peut rester couché, et sans bouger voir ses potes  tourner autour de lui. Il était le plus beau, le plus intelligent, et même il faisait seul son obéissance pour épater la galerie.

Alors le public disait « bravo, votre chien a changé, il était tellement désobéissant hier ». » Et alors, vous avez fait quelque chose ? » Et moi, très fière, je réponds « ouuuui, il est en éducation tendresse aux Essarts le Roi éducation canine ». Et on chuchote « c’est bien bravo bravo mon amour ». Alors là je fonds. Encore bravo et merci. Maria Mugerin , Marly le Roi

****

Étant moi-même maître-chien, ancien du 24ème groupe vétérinaire de Suippes, je suis content de voir et de lire que des gens portent ces bonnes paroles sur un sujet souvent déformé, notamment par des médias qui ne se gênent pas pour écrire de parfaites bêtises. Et je reste poli. Je souhaite une longue vie à ce site super intéressant et surtout motivant. Serge, de Brive

****

Il y a une douzaine d’années, vers 1990, vous avez accueilli aux Essarts le Roi, mon jeune Bobtail, Emoi, et en quelques séances, il a appris l’essentiel du comportement d’un agréable chien de compagnie, puis, une seconde fois, pour lui… apprendre à aboyer!

Il a retenu vos leçons toute sa vie. Il a fait l’admiration des plateaux télés et des tournées et galas ou il m’a accompagné chaque fois que possible. Je ne peut pas en dire autant ! Aujourd’hui, Tramontane, jeune chienne Rhodésien de 6 mois aurait bien besoin de votre savoir-faire !

Mais St-Tropez n’est pas Rambouillet, et c’est avec plaisir que je viens d’apprendre que vous aviez peaufiné vos méthodes en concentrant le stage sur 1 jour et demi ! Bravo, et donc certainement à bientôt ! Thierry, »Charlot » dans l’ombre (des trois autres)

****

Bravo, expérience réussie. Notre berger allemand Stan est devenu un amour. Sa laisse, il l’adore, et ça nous évite bien des cris inutiles. Il est devenu sociable. Nous vous devons beaucoup. Nous reviendrons au week-end de Pentecôte pour faire un petit bilan.

Encore mille fois merci !.. De gros bisous à tous. J’oubliais. Son Kong est devenu son jouet favori.     Michel et Anne-Marie Gaultier, Velaux

****

Tout d’abord je voudrais vous remercier de votre énergie, de votre accueil ( malgré le mauvais temps qui nous a pratiquement toujours tenu compagnie), de vos conseils sans lesquels je pense on aurait commis l’irréparable avec ma cocker Blanche, de votre bonne humeur et de votre sourire toujours encourageant, qui donne envie d’acheter un autre chien!!!

( Il ne faut quand même pas trop exagérer, comme pourrait dire Blanche…) Je pense que, comme Blanche, on s’est nous aussi trouvé une grande famille généreuse et aimante… Encore une fois merci… Luticia Attar Paris

****

Je m’appelle Spock, je suis un bouvier bernois très gentil. Familiaris c’est ma maison, c’est là que j’ai appris à devenir grand…

Au début j’ai trouvé ça très dur… Y-z-ont dit que j’étais un dominant, c’est pas vrai, j’étais juste un chef/race-de-chef/fils-de-chef… Je me suis senti très incompris.

J’ai essayé de leur expliquer qu’on ne fait pas obéir un chef/fils-de-chef, mais y z-ont rien voulu entendre. On m’a expliqué la « Louah »: le maître est toujours le chef… Et ça a été un sacré choc : perdre d’un coup, à quatre mois seulement, toutes ses illusions ! Et-y-z’appellent ça « l’obéissance-tendresse » à Familiaris.

Un autre coup dur,  la tendresse, parce que moi, eh ben la tendresse, j’adore ! J’ai bien essayé de crier, de tempêter, même de hurler presque à la mort pour faire semblant, le genre martyr… Eh ben, j’ai fait rire tout le monde… Même ma maîtresse qui m’a beaucoup vexé ce jour là…

Si encore y-z-avaient été méchants, ç’aurait été de la légitime défense et  j’aurais téléphoné à dog’s maltraités.

Ben nibe, rien, pas un geste, pas un mot plus haut que l’autre : j’ai  été eu  à coups de câlins, de bisous et de roudoudous dans le cou, même ma maîtresse s’est mise dans le bain !

Eh ben, que voulez vous, j’ai fini par craquer. En ce moment, je suis malade, un hydrolat que ça s’appelle… Y m’ont trouvé un gentil vétérinaire qui a dit : » je soigne, mais pépère y sort juste sur le trottoir et y remonte »( « pépère », c’est moi, y m’appelle comme ça)… Encore un autre coup dur… Or ça fait  presque deux mois que ça dure… Je peux plus y aller…

Et là-bas, je montais sur des trucs, je descendais d’autres trucs, j’entrais dans des tunnels pour ressortir à l’autre bout et je faisais une grande balade avec plein de copains… Ma maîtresse a dit qui-z-allaient y aller bientôt avec Moka, mon copain labrador, mais que moi je resterai dans la voiture parce que j’ai pas le droit de courir …

Je suis vraiment très triste parce que, moi, je commençais à bien m’amuser à Familiaris… Spock, un chien très malheureux. Brigitte Mielley, Issy les Moulineaux

*

Nous voulions vous remercier, mon épouse et moi, de la façon dont vous nous apprenez à faire avec nos chiens. Nous sommes venus chez vous par hasard, grâce à un vieil exemplaire d’un magazine qu’on avait trouvé chez une copine, et sur lequel un article écrit par un certain Michel Hasbrouck nous avait aidé, par ses conseils, à rendre nos jeunes chiens propres, sans coups, sans agressivité, ni journal etc…, en à peine une semaine.

Et ils avaient trois mois et demi. La valeur n’a pas attendu le nombre des années si on peut dire.

Nous avons mesuré en venant en éducation la qualité du travail, et l’ambiance sympathique, mais n’ayant aucune expérience d’autre chose, nous trouvions normal que cela soit génial !

Jean-Philippe Mielley, Issy Les Moulineaux

***

Nous ne pouvons tarder à vous dire combien nous sommes reconnaissants pour votre enseignement, et pour les leçons que vous avez prodiguées à notre Titoon. Dès le deuxième jour, il avait un rappel parfait.

Maintenant il vient sur nos genoux. Dans son milieu familial il est très calme, en voiture on peut le laisser tranquille et quand on revient il est sage.

Il n’aboie plus dans notre propriété. On ne peut pas être plus satisfaits et heureux d’avoir un magnifique chien heureux de vivre près de ses maîtres qui sont épanouis de le voir aussi calme et aimant avec toute notre petite famille.

Il est juste que vous sachiez les fruits, son succès est aussi le vôtre. M. et Mme Jean Morin, Saint Sébastien de Morsent

***

Salut les amis, je vous envoie quelques photos rapidement pour vous faire part de mes premières impressions… Mes parents sont très gentil avec moi ! Mais je suis un FOX TERRIER super Sympa ! Vous vous souvenez de moi : je m’appelle UGO et je suis venu chez vous pour le jour de mes 3 mois !

Maintenant je suis fier de me promener dans Paris avec mes maîtres, surtout que je ne tire plus sur ma laisse ( c’est beaucoup mieux ! ) A part cela je révise bien mes exercices qui font le bonheur de mes maîtres, et je m’accorde et peu de bon temps à pratiquer la nage à la première occasion qui se présente.

Je vous remercie encore une fois de m’avoir consacré votre temps à l’occasion de mon passage dans votre école d’éducation tendresse… Merci le club et Michel ! Je vous fais plein de pattes de chiens avant de venir vous voir prochainement, car il paraît que je vais faire de l’agility (j’attends ça avec impatience ) Je vous WAF bien fort… A très bien WAF !

Votre WAF bien aimé,Patricia Guichard et Sébastien Thomassin, Paris

P.S Même mon vétérinaire m’a trouvé méconnaissable. J’ai déposé plusieurs prospectus chez lui, alors préparez-vous à recevoir un bon nombre de toutous du 14e !

****

Orion continue de se métamorphoser dans son comportement : nous avons rencontré des tas de chiens dimanche après- midi, il se montre intéressé, mais c’est à peine s’il persiste dans son détournement d’attention, et au pire il se met à aboyer, sans tirer sur sa laisse.

Je sais que c’est loin d’être gagné, que la route est encore longue avant d’avoir un chien socialement « normal », mais le comportement d’Orion aujourd’hui est la récompense des efforts que nous (grâce à votre aide) avons engagé depuis 2 semaines. P

our cela, je voudrais à nouveau vous remercier ! Son changement d’attitude nous prouve qu’on est sur la bonne voie, et qu’il faut continuer.   Orion a passé les 2 promenades de dimanche après-midi et dimanche soir à marcher au pied, sans s’écarter, sauf pour ses besoins. (je vous rassure, il a eu droit à un flot de caresses verbales et physiques, puisqu’il était tête à hauteur de mon genou gauche).

Philippe Mongrolle, Verrières-le-Buisson

*

Hello Michel, désolé de vous « saouler » avec mes e-mails, je me dis juste que vous aimez votre métier et devez apprécier d’avoir des nouvelles de vos anciens élèves, surtout quand elles sont positives.

Orion change de jour en jour, et même si ses sorties quotidiennes nous promettent encore de belles tentatives d’attaques, aboiements etc (Rome ne s’est pas construite en un jour !), il nous surprend de plus en plus par ses améliorations.

La dernière en date est stupéfiante : Orion & moi en train de jouer sur la pelouse du Ranelagh, avec le Kong (qu’il rend beaucoup mieux à présent, il suffit juste de changer de jouet quand il commence à se fixer dessus et ne plus vouloir le rendre, comme vous nous l’aviez conseillé).

Un superbe Boxer mâle de forte corpulence s’approche, sans laisse et le maître à longue distance. Orion, en train d’attendre que je lance le Kong, aperçoit le boxer. D’habitude, dès qu’un chien s’approche trop près, Orion se jette sur lui violemment. Là, le boxer dépasse la fameuse distance de sécurité, et vient au contact d’Orion, jusqu’à lui monter dessus !

Et Orion n’a pas réagi. Aucun bain de sang à l’horizon, c’est vraiment incroyable.

Il n’a même pas aboyé, il s’est contenté de me fixer du regard, et n’a pas bougé. Je me demande vraiment si vous ne l’avez pas hypnotisé ! Ou si votre collier ne contient pas une drogue quelconque 😉

Tout cela pour vous témoigner encore une fois toute ma gratitude, je ne reconnais vraiment plus mon chien, même si, comme on se l’est déjà dit, il reste du travail à faire, la métamorphose est flagrante, on est sur la bonne voie.

Oh, et dernière chose, il marche parfaitement au pas, même quand on s’arrête pour observer une vitrine, la laisse est toujours lâche. Un grand Bravo pour vous et votre équipe, et comptez sur moi pour vous faire de la pub ! Philippe Mongrolle

***

12sep2003 mail de départ : Mon chiot golden retriever de 4 mois marche correctement en laisse, mais, dès qu’il est libre, il reste derrière moi à environ 5 m en partant de la maison. Au retour il va un peu mieux, mais je dois toujours le stimuler de la voix pour qu’il ne s’attarde pas derrière. Lorsque je le sors avec mon autre chien de 2 ans, je n’ai plus ce problème. J’essaie de jouer avec lui, sans grand succès.

Les balles ne semblent pas le faire « vibrer ». Les gourmandises que je lui donne s’il me rapporte sa balle ( c’est dur à obtenir ), il les voit comme alimentaires alors qu’elles ne sont que récompenses et encouragements à bien recommencer.

Il n’est réellement actif que pour jouer avec son grand copain (qui en a ras le bol), pour manger, et lorsqu’il est au contact d’autres chiens. Autrement il est mou. Il bâille même en faisant sa crotte.

J’ai l’impression de n’être bon qu’à le nourrir et le sortir crotter, si bien que je finis par ne pas le trouver sympa ! Dois-je continuer longtemps à le promener en laisse uniquement ? Que puis-je faire pour le stimuler physiquement et mentalement, pour qu’il se détache un peu de son grand copain, et qu’il manifeste davantage d’intérêt pour son maître ?

Je crois que je vais finir par venir vous voir avec mes deux lascars… Thierry Eguienta, Villebaron

22 sep2003

Encore merci pour votre efficacité. Ugot marche pratiquement au pied, et presque sans intervention de son maître… Gégène! Pourvu que ça dure! Thierry

4 oct

Quinze jours après le stage de Ugot, je viens confirmer que mon chiot a très bien assimilé les trois étapes de base de son dressage. Il reste couché au milieu du stade de foot pendant que je tourne autour. Le rappel semble bien acquis, et la marche au pied en laisse ne pose plus de problème ( il s’arrête et s’assied quand je m’arrête, il reste près de moi quand je change de direction, accélère ou ralentit à volonté ) Bravo à vous, car votre méthode est efficace et donne des résultats rapidement.

De rétif, il est devenu archi-docile, et il devient également plus attaché à moi.

Je compte quand même continuer le travail chaque jour, pour l’amener à marcher au pied sans laisse. Pour l’instant, à chaque fois que je démarre en laisse je lui murmure  » au pied!  » et le félicite car il démarre de suite.

Sa seule difficulté est lorsque je le libère d’un exercice en lui disant « va jouer »… il reste scotché… Un petit conseil serait le bienvenu car je ne voudrais pas gâcher son obéissance par une astuce inadaptée qu’il comprendrait mal.

S’il continue aussi bien il sera mieux que Sugar car il n’est pas craintif. Normalement je ne devrais pas avoir à revenir, sniff… mais  » Fontaine je ne boirai pas de ton eau…. » vous avez dû en voir d’autres, sûrs d’eux, qui pourtant n’y arrivaient plus et accouraient vous revoir. Inch Allah ! Merci mille fois et bonne continuation. Thierry

****

Je vous envoie ce petit message pour vous donner des nouvelles de Pépito, mon coton de Tuléar, qui s’est très bien remis de son week-end de dressage.

On continue à faire régulièrement les exercices que vous nous avez appris et ça se passe plutôt bien. Tous les gens qui le connaissaient « avant » trouvent qu’il est plus calme et plus obéissant, mais c’était le but, me direz-vous !

Je vous remercie tous beaucoup, et j’espère que nous aurons l’occasion de remonter sur Paris pour une promenade avec le club. Encore merci pour tout et peut-être à bientôt. Sandrine Vinsonneau, Mures Erigné

****

Cher Michel : à nouveau une histoire de Stratos (mais y en a que pour lui)… Mais si je n’aimais pas mon chien comme chez toi j’ai appris à l’aimer , je ne prêterais aucune attention à ces petits événements apparemment anodins qui font toute la richesse et la magnificence de la vie d’un homme et de son chien.

Il y a aussi Joser, j’ai vécu avec lui des moments merveilleux, et des histoires : j’en ai plein à raconter. Je te les enverrai.

La muselière de Stratos : alors que je m’apprêtais à entrer dans un restaurant avec Stratos, j’avais bien entendu pris soin d’accrocher sa muselière à ma ceinture, au cas où ça pourrait servir.

Je croise une charmante dame avec son adorable tout jeune petit chien, elle me demande « mais c’est la muselière de votre gros chien ? Mon petit chien y rentrerait sans problèmes  » – « oh non madame, ne faites pas cela !  » lui répondis-je.

Trop tard, elle avait déjà empoigné sa p’tite boule de poils et l’avait déposée délicatement dans son nouveau berceau. Stratos, étonné que sa toute nouvelle copine envahisse à ce point son territoire, s’approche de sa propriété nasale, tentant de se renseigner du bout du museau de ses intentions.

Mais voici que cette petite créature mal à l’aise, et paniquée par cette posture inhabituelle devant un tel monstre blanc, se met à s’agiter et à grogner. Dans quelle situation difficile me trouvais-je !

Entre une petite chienne terrorisée, prisonnière d’une muselière accrochée à ma ceinture, et un montagne des Pyrénées en laisse, ne comprenant plus rien, qui aurait pu devenir à son tour agressif envers c’te p’tite bibiche qui n’avait rien demandé d’autre qu’à jouer un instant avec Stratos.

J’obtenais sans problème majeur un couché de mon blanchon, et me libérais péniblement de la muselière pour la tendre à la maîtresse imprudente. C’est que la petite bête avait un patte coincée dans une narine de la muselière de Stratos ; nous avons eu toutes les peines du monde à la libérer de cette emprise.

J’ai encore eu très chaud sur ce coup-là , mais je crois bien que la petite dame a compris qu’un chien, ce n’est en aucun cas un sujet à jouer. Vincent et Stratos

****

Voici quelques nouvelles de Cook plus d’un mois après le stage. Le résultats sont fidèles aux prévisions la méthode n’a pas perdu de son efficacité. Ce deuxième stage, après celui de Juillet, l’an dernier, m’a permis de me rendre compte d’un certain nombre d’erreurs que je commettais à nouveau.

Du coup j’ai corrigé et je dois vous avouer que je vois l’envie dans les yeux d’autres propriétaires de « gros chiens ». Et ça, c’est évident, ça fait plaisir !

Je ne compte plus les fois ou je les vois embêtés comme tout avec leur tracteur à poils, tandis que moi je félicite mon chien de la voix. Je suis retourné à l’agility avec Juillet, je ne me souvenais plus du manque de compétence des éducateurs de club. De tous les couples maître-chien que j’ai vus là-bas, je n’en ai pas vu un seul qui ait progressé entre le début et la fin de la séance.

En ce qui me concerne j’ai été très agréablement surpris du comportement de Juillet, lui qui a tendance à donner de la voix pour un oui pour un non n’a pas émis le moindre son de toute l’après midi, il était le seul à ne pas tirer sur sa laisse même parmi les chiens « dits » confirmés qui, tous, tiraient ou bien étaient tirés.

Mon problème réside plus dans l’acquisition de certaines commandes spécifiques comme pour demander au chien de partir devant pour franchir des haies par exemple (pour l’instant je les passe avec lui) ou encore lui apprendre à passer dans le pneu (je ne passe pas dedans), je vous demande conseil car je ne souhaite absolument pas utiliser leur méthode qui est à mes yeux tout sauf efficace. Je reviendrai pour une séance technique d’agility. Jonathan Deniel, Reims

***

Rendez nous notre chien ! Car ça suffit ! Nous sommes venus, ma femme et moi, il y a un mois pour faire éduquer Urus. Il ne marchait pas en laisse (il posait son derrière par terre et rien ne pouvait le faire déplacer), il n’obéissait à personne et se permettait donc toutes les bêtises possibles. Quant à le faire coucher sans qu’il ne bouge, nous n’y pensions même pas, avec ce gros dogue de Bordeaux !

Et maintenant, il n’est plus le même, il obéit !

En fait, nous étions un peu contents quand il n’obéissait pas. Mais quand même, quel bonheur aujourd’hui, même si URUS n’est plus le trublion d’autrefois. Avec tous nos remerciements.   Carlos Cammarata, Mitry Mory

***

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour l’excellent stage passé ce week end chez vous. Outre, l’intérêt général qu’il y a à suivre votre enseignement, ses premiers résultats m’ont conforté dans la possibilité qu’il y avait de continuer à faire cohabiter Mitché le fox et Angus l’irish terrier.

C’est un véritable soulagement car je ne me voyais pas devoir choisir entre les deux, ni même appliquer une méthode de gestion du personnel en entreprise LIFO (last in, first out, virer en premier le dernier arrivé) préconisée par beaucoup, mais équivalente pour moi à un véritable abandon.

Bien qu’étant déjà plutôt réservé sur les conseils extérieurs en matière de chien, je partage donc désormais encore plus votre avis sur la question. Marius Villedieu, Marcq en Baroeul

****

En souvenir du week-end du 3 et 4 janvier, je vous écris pour vous remercier encore, Michel Hasbrouck et son équipe pour la gentillesse et le professionnalisme mis au service des chiens.

Depuis notre retour Urgenz est la plus formidable dobermann jamais vue ! Ma fille la promène sans laisse car un seul mot -et beaucoup de compliments- suffisent à la faire revenir, toute guillerette !

Quand elle est revenue de son stage d’éducation, il y en a une qui n’en croyait pas ses yeux, c’est sa copine bouledogue français avec qui elle vit et qui devait subir, avant, toute la fougue d’Urgenz même quand elle ne voulait pas jouer.

Maintenant, elles sont continuellement ensemble (et avec les autres « boules ») dans le jardin à courir et s’amuser ou sinon, à dormir sur le canapé !   Je vous remercie encore une fois pour cette réussite « miraculeuse » (je sais, les miracles n’existent pas !) Ma fille est partie pour 3 jours en déplacement, j’ai pris la relève, pas de problème, la solution marche aussi avec moi. Vous aurez très bientôt la visite d’Urgenz pour ses futures expos. Agnès Bousson, Villeneuve Saint Georges

****

Gatsby et sa compagne de bientôt un an vont bien. Je passe une nouvelle commande sur votre site de deux laisses citydog rouge profond. Il n’y a rien à dire, les laisses de deux mètres vingt, c’est vraiment le top : zen attitude.

Gatsby lui est number one dans mon cœur grâce à vous.

Sylvie Murcier, Cérences

***

8août05 Hier Athos mon bouvier bernois est retourné pour la première fois depuis son stage aux Essarts, au club canin dogsports. Je me demandais vraiment comment il allait réagir car, à chaque fois que je l’emmenais dans un endroit qu’il avait connu avant sa rééducation, il réagissait en premier comme avant, mais sans que cela dure.

Eh bien hier au club, il est descendu de voiture sans problème. C’était impossible avant. Il est allé vers l’enclos sans souci, y est entré toujours sans souci (avant il fallait le porter) et a fait une partie des exercices sans problème. Je ne lui ai pas tout fait faire.

Il y avait environ 15 chiens et donc autant d’humains. Même si, parfois, il se montrait un peu craintif, surtout quand quelqu’un était trop près derrière lui, il n’a pas cherché à se cacher. Il ne montrait pas de crainte par rapport à ce qui l’entourait.

Avec des personnes nous avons discuté, il est resté assis au milieu de nous, il s’est laissé caresser.

Bref, je suis vraiment encore émerveillée du résultat. Son comportement étant tellement différent, les personnes qui l’avaient connu avant croyaient que c’était Sweety, ma chienne, puisqu’il est maintenant de la même taille.

Ils ont été vraiment surpris du résultat. Encore merci , merci, merci!!!!!!!!! Ma fille qui l’a vu ce week-end l’a trouvé transformé. Voilà les nouvelles de notre ptit lou qui est bien grand maintenant. Régine Ripoche, Saint Jean Le Blanc

***

Bonsoir et merci pour votre accueil sympathique dans la petite maison, tout là-bas au fond des bois, trop loin de chez moi. La première impression qui m’a envahie en arrivant, c’est une sensation d’harmonie sur votre petite planète, et Fanny ma labrador et moi n’avons qu’une envie, c’est de revenir.

Elle se souvient bien de ce que vous lui avez appris : marche au pied normalement, couché pas bougé,  rappel, sont bien exécutés, je la complimente généreusement avec plein de câlins.

Voilà la situation aujourd’hui. J’espère de tout coeur avoir le plaisir de vous revoir. A moins que vous ne fassiez des tournées dans la France d’en bas ? Très courtoisement vôtre. Monique Belluzzo, Feyzin

*

J’ai relu encore une fois le livre d’or, par pur plaisir. Au début, il y a plus d’un an, je le lisais souvent pour me redonner confiance quand Fanny était petite et suivait sa loi « si je veux, quand je veux, où je veux » parce que je ne connaissais pas les codes.

Maintenant, Fany c’est quelqu’un de bien, j’en suis très fière et on est heureuses. Elle est calme et sereine et elle est souvent admirée pour ces qualités par les membres du club local que nous continuons à fréquenter après notre passage chez vous.

Nous entretenons les règles du « savoir-vivre ensemble » pour notre plus grand plaisir à toutes les deux. Une petite anecdote pour finir : récemment j’ai décliné une invitation à passer un week-end loin de chez moi parce que je ne voulais pas laisser Fany. Et il m’a été dit : « il ne faut pas négliger ses relations sociales pour DES BÊTES » ! Ils oublient que j’adore mes chiens (Fany et Tania) et mes chattes (Tigrette et Minette) et que je les préfère souvent aux humains.

Encore merci, si j’habitais près de la petite forêt, sûr qu’on irait rejoindre la meute le dimanche ! Monique Belluzzo

*************************************

Il y a des jours où on a l’impression d’être utiles. Et aimés aussi… Michel Hasbrouck


Commentaire

Témoignages de France — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.