Témoignages concernant la muslière Shellclip

Je préfère mettre la shellclip à Copo quelques heures « pour rien » et être sereine, plutôt que de devoir faire face au pire. Copo, chez le vétérinaire, fait beaucoup de pub pour cette muselière très spéciale! Car là aussi elle me rassure, le chien est devenu cool et maniable.

Elle sert également quand il y a des enfants dans un espace fermé car Copo les a en horreur (mauvaise association, hélas).

Avec Copo la shellclip m’a permis de conserver mes amis et plus même : car Copo est invité chez eux alors qu’ils ont des enfants en bas âge ! Comme quoi, un bon relationnel tient à peu de chose.

– Sandrine Aubert, Antony

****

Un de vos clients m’a expliqué que sa chienne, mangeant tout ce qu’elle trouvait, était protégée d’un accident quand il lui mettait sa shellclip en promenade. Il a étayé ses dires en me racontant que le chien de sa belle-sœur avait, quelques jours plus tôt, avalé un clou, ce qui aurait pu lui coûter la vie, mais qu’elle ne voulait pas mettre le moindre outil de travail sur son chien.

– Pascale Capitaine, Romanel sur Morges

****

Je vous ai acheté autrefois une muselière pour mon male rott qui est mort maintenant, c’est une superbe invention alors merci pour cela.

Stéphane Houel, Lisieux

****

Michel, tu m’as écrit : « Si tu savais combien cette muselière shellclip a rassuré de maîtres et sauvé de vies de chiens ! « 

Dont celle de Stratos:  elle aurait pu sauver la vie de bien d’autres patous, et éviter trop d’euthanasies ; mais aussi d’autres chiens que des patous auraient pu être sauvés. Comment Uria aurait-elle fini, elle qui déjà  grognait après ses maîtres, si elle n’était pas tombée sur un type qui avait compris que la shellclip, c’est, avant tout, un outil de travail, de sécurité, et, surtout, d’apprentissage;  et pas un engin de torture.

Trop de gens font à tort, et surtout bêtement, dans l’angélisme. Mais là, ce sont les gens qui sont à éduquer, plus que les chiens ; moi, j’y arrive pas, à éduquer les gens!  Au fond, quand je regarde le temps que Stratt ou Uria portent la shellclip, c’est bien peu par rapport au bénéfice obtenu : 2 minutes de cette muselière originale pour 2000 caresses et compliments, il y a pire comme contrainte!!! Même que Stratt semble fier quand je la lui pose sur le museau !

Les gens font souvent le rapprochement  trop facile de la muselière avec le chien méchant, le chien du type idiot, bête et brutal qui fait du gardiennage dans les grandes surfaces, du chien battu, donc du chien dangereux. Il faut dire que les muselières classiques sont assez souvent des horreurs pour les chiens. Ce qui n’est évidemment pas le cas de la tienne.

Mais ta shellclip a aussi quelque chose de génial : si je promène Stratos muselé en ville, les gens s’éloignent très largement, ils ont bêtement peur du chien (méchant) . Tandis que, si je promène Stratos sans muselière, tout le monde veut le caresser, c’est gentil , mais c’est casse-pieds.

Ta muselière a un jour interdit à Stratos de se rebiffer contre un chien sans laisse qui l’avait agressé. Le maître du chien en question n’a pas apprécié ma façon de gérer la situation: je lui ai balancé son labrador dans la figure ; mais bon, il n’y avait pas de bobos.

L’adoption d’Uria a été pour moi une expérience exceptionnelle, tout comme l’a été celle du sauvetage de Stratos;  les difficultés des chiens à l’adoption qui redeviennent des terreurs après le changement de famille, j’en ai vu quelques unes dans le monde du patou, qui se terminent trop souvent par une ultime visite chez le vétérinaire. Alors dans d’autres races, ce doit être pareil.

(Tu ne pourrais pas écrire un bouquin spécialement sur ce sujet pour aider les gens adoptants, mais surtout les chiens, à passer le cap?)  Qui donc d’autre que toi, qui as évité à de nombreux chiens de retourner à la SPA, est capable d’écrire un tel ouvrage?

Vincent Bourdon, Epernon

****

Blanche a une petite plaie (piqûre d’insecte et réaction allergique) qu’elle lèche sans cesse – donc visite au véto, pansement et shellclip! Super-utile! Merci Michel !

Luticia Attar, Paris

****

Mais il y a aussi les gens dingues ! J’étais au véto avec Betel, muselé, et une gosse de 12 ans l’a tapé sur la muselière, devant son père, qui ne disait rien – et mon petit Betel n’a rien dit non plus (merci la shellclip sur les mâchoires de mon monstre!), ni moi, qui étais sous le choc d’un tel manque de politesse!

Cela me fait penser à ta fameuse maxime : on ne peut rien faire sans le consentement des gens!

Tout ce que l’on peut faire, c’est tenter de les convaincre, mais la décision reste de leur seule responsabilité.  Et je commence à penser que certains se complaisent dans leurs problèmes, une forme de palliatif à l’ennui, au détriment de tous…

Jean Gill, Dieulefit

****

Bonjour, vous vous souvenez de Delphine et sa patou? Elle a pris les services d’un comportementaliste qui lui a conseillé surtout l’interdiction d’accès aux pièces et au jardin sans surveillance, sans présence humaine, mais aussi des trucs bizarres comme « tirer sur l’oreille si Binti fait une bêtise ».

Et, bon, ce qui devait arriver, est arrivé :

Delphine m’écrit : « Voilà, nous sommes de retour chez nous, Binti a piqué un bout de scotch marron roulé en boule pendant que je regardais mes mails. Donc je veux lui reprendre, et, là, elle ne veut pas. Je veux lui donner une claque comme notre éducateur nous l’a expliqué, de haut en bas, avec le plat de la main sur le museau… Et là ma Binti ouvre la gueule, et, moi, je me suis empalé la main sur son croc ! Bilan : 3 points de suture à la main droite ! Sans anesthésie, car j’allaite encore ! »

J’espère encore que Delphine ira chez la dogmaster Agnès, mais ce qui me gêne, c’est que les gens ne prennent pas ca au sérieux ! Moi, si 🙁

Delphine aurait mieux fait, si elle ne venait pas en stage de formation, d’avoir recours à une shellclip dès les premiers grognements de Binti, comme je le lui ai conseillé depuis longtemps.

Jean Gill

****

Je ne sais pas si j’écris à la bonne adresse, mais si tel est le cas, je souhaiterais, dans la mesure du possible, recevoir un conseil concernant le problème que je rencontre depuis peu.

Ma beauceronne âgée de 11 ans laissait faire l’arthrose et le temps. Sur des conseils, j’ai pris au mois de juin dernier une petite chienne de deux mois, qui a été stérilisée à 9 mois. Elle en a actuellement 10.

Un jour, il y a eu un petit accrochage, rien de grave, j’ai haussé le ton et tout est rentré dans l’ordre.

Mais par un dimanche maudit que je ne suis pas prête d’oublier, il y a eu une très grosse altercation à laquelle j’ai du prendre part. Pas facile et très impressionnant pour une femme de tenter de séparer deux chiens de 35 kilos. La plus âgée, tel un vieux loup, babines retroussées, ne voulait pas obéir et continuait de tourner autour de la petite que je maintenais. Bon, j’ai eu raison des deux fauves, et chacune s’est fait la gueule jusqu’au soir.

Pourtant, dès le lendemain, l’aînée a commencé à grogner quand l’autre approchait pour jouer. Elle reste désormais sur le qui-vive. Nul doute que ses intentions sont sournoises : à mon avis elle veut juste « croquer » la jeune.

J’appréhende qu’une erreur de ma part leur permette de se trouver nez à nez. J’hésite à acheter une muselière (je sais c’est une torture).

Qu’en pensez-vous ?

LK

Réponse de Michel Hasbrouck

Je mettrais deux shellclips, une à chaque chienne. La  shellclip, c’est le contraire d’une torture. Surtout, évitez la muselière en tissu à serrer autour du museau. Quand il a trop chaud, le chien ouvre la gueule, halète plus fort et plus vite, fait ainsi passer plus d’air sur sa langue et dans sa gueule, créant une évaporation qui rafraîchit. Avec la muselière serrée, il ne peut pas faire baisser facilement sa température interne. N’oubliez pas que le coup de chaleur, ça tue les chiens! Et n’élevez plus la voix : très vite, les chiens n’y portent plus attention. Cela ne fait que repousser et rendre plus dur le problème.

Intervention particulière de Marina Auffargis:

Cher monsieur LK,

Au cours d’une conversation, Michel Hasbrouck m’a parlé de vos problèmes. Je me permets donc de vous écrire pour partager avec vous mon expérience dans le domaine pointu des crocs et des 35 kg de mâchoires. Heureuse propriétaire d’un labrador de 7 ans, j’ai adopté à la SPA un bâtard mâle de plus de 30 kg, ex-maltraité, horriblement stressé, dominant et jaloux. Les bagarres sanguinaires ont commencé très vite.

Dans la première j’ai plongé une main séparatrice… une semaine sans pouvoir conduire. Oreilles blessées, morsures, points de suture, les abat-jours sur la tête… J’ai même pensé qu’il faudrait trouver une autre famille au chien adopté, tellement j’étais impressionnée et malheureuse. Michel Hasbrouck, le magicien, m’a mise sur une bonne voie d’éducation du nouveau chien et du nouveau comportement que je devais dorénavant adopter. Mais il m’a donné un vrai conseil : une Shellclip à chacun pendant un temps assez long. Avec les DEUX shellclips, les bagarres ont cessé immédiatement. Les chiens les portaient en permanence (sauf repas). Trois semaines ont suffi. Depuis plusieurs mois nous avons oublié même les grognements. Les deux chiens ne jouent pas encore ensemble mais cela ne va pas tarder.

Cette shellclip laisse le chien respirer, se rafraîchir par la langue, boire (un seau rempli est plus pratique qu’une gamelle) et même vous pouvez passer une petite friandise à travers les trous. Avec les shellclips je suis moi-même devenue plus calme, un facteur décisif car les chiens perçoivent le stress émanant du maître et l’amplifient… Seulement, pour les deux chiens, il faut une muselière à chacun. Même si c’est toujours le même qui déclenche la bagarre.

Et si des gens rencontrés en promenade vous demandent : « Mais pourquoi vous muselez de si adorables toutous ? », dites que les muselières protègent les chiens contre les très grands microbes. D’ailleurs, c’est peut-être vrai.

Si mes mauvais souvenirs peuvent vous être utiles, je suis ravie. Sinon, ne m’en veuillez pas d’avoir pris l’initiative de vous écrire.

Cordialement, Marina Caroff, Auffargis

Précision de Michel Hasbrouck

Je ne suis pas un magicien, juste un artisan qui sait utiliser des bons outils.


Commentaire

Muselière vétérinaire : témoignages — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.